Les drogues étaient-elles utilisées dans les premières traditions bouddhistes ?

Les drogues étaient-elles utilisées dans les premières traditions bouddhistes ?



We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Je lis un article de Wikipédia sur le bouddhisme Vajrayana et il dit : « Dans le bouddhisme tantrique, qui est originaire de la région tibéto-himalayenne, le cannabis est un élément important d'un rituel traditionnel… »

Il cite un journal auquel je n'ai pas accès, donc je ne peux pas chercher trop profondément dans la source.

Quel est le contexte historique de cette revendication ? Existe-t-il des documents sérieux ou des textes bouddhistes montrant l'usage de cannabis ou d'autres drogues ?

Remarque: J'ai dû demander ici car les réponses dans Bouddhisme SE étaient de mauvaise qualité.


Comme @sempaiscuba le souligne dans un commentaire, la source citée pour cette déclaration sur Wikipédia est "Les utilisations religieuses et médicinales du cannabis en Chine, en Inde et au Tibet" par Mia Touw et le texte intégral est disponible. Voici la citation correspondante :

Bien que peu de choses aient été écrites sur l'utilisation du cannabis dans l'Himalaya et le plateau tibétain, sans doute en raison de l'inaccessibilité de la région à étudier, il existe des indications claires que la plante y est plus appréciée et plus régulièrement utilisée que partout ailleurs. . Il était traditionnellement considéré comme sacré au Tibet (Aldrich 1977). [… ] Dans le bouddhisme tantrique, qui a fleuri dans la région tibéto-himalayenne, le cannabis est une partie importante du rituel méditatif qui peut inclure ou non des rapports sexuels. Elle est prise pour faciliter la méditation et sensibiliser à tous les aspects de la cérémonie. La dose élevée, prise par voie orale, est programmée de manière à assurer une prise de conscience de plus en plus élevée dès le début du rituel, avec le plus grand "high" retardé lorsqu'il est pris oralement d'environ une heure et demie coïncidant avec le point culminant de la cérémonie. (Bharati 1965).

D'Aldrich :

La consommation de cannabis tantrique en Inde a augmenté vers le 7ème siècle après JC dans un mélange explosif des doctrines et des pratiques de l'hindouisme shaivite et du bouddhisme tibétain. Le tantrisme atteint son apogée au Bengale médiéval et dans les royaumes himalayens…

La substance du texte et les rituels décrits dans l'article sont plus hindous que bouddhistes, mais il est suggéré que la consommation de cannabis dans les rituels tantriques a eu au moins une certaine influence sur le bouddhisme, au Népal et au Tibet. Le PDF du texte Bharati n'est pas OCRd à copier/coller, mais il semble également peu évident que la consommation rituelle de cannabis était une partie importante du bouddhisme, par opposition à l'hindouisme. Tous ces textes se réfèrent à une période ancienne où la distinction entre les deux traditions n'était pas encore forte.


Voir la vidéo: Lailliset huumeet