Abraham Lincoln élu président

Abraham Lincoln élu président


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Abraham Lincoln est élu 16e président des États-Unis sur un Parti démocrate profondément divisé, devenant ainsi le premier républicain à remporter la présidence. Lincoln n'a obtenu que 40 % des suffrages, mais a battu haut la main les trois autres candidats : le démocrate du Sud John C. Breckinridge, le candidat de l'Union constitutionnelle John Bell et le démocrate du Nord Stephen Douglas, un sénateur américain de l'Illinois.

Regardez Lincoln sur HISTORY Vault

Lincoln, un avocat né dans le Kentucky et ancien représentant du parti Whig au Congrès, a d'abord acquis une stature nationale lors de sa campagne contre Stephen Douglas de l'Illinois pour un siège au Sénat américain en 1858. La campagne sénatoriale a comporté une remarquable série de rencontres publiques sur la question de l'esclavage, connue comme les débats Lincoln-Douglas, dans lesquels Lincoln s'est opposé à la propagation de l'esclavage, tandis que Douglas a soutenu que chaque territoire devrait avoir le droit de décider s'il deviendrait libre ou esclave. Lincoln a perdu la course au Sénat, mais sa campagne a attiré l'attention nationale sur le jeune Parti républicain. En 1860, Lincoln a remporté l'investiture présidentielle du parti.

Lors des élections de novembre 1860, Lincoln affronta à nouveau Douglas, qui représentait la faction nord d'un Parti démocrate fortement divisé, ainsi que Breckinridge et Bell. L'annonce de la victoire de Lincoln a marqué la sécession des États du Sud qui, depuis le début de l'année, menaçaient publiquement la sécession si les républicains obtenaient la Maison Blanche.

Au moment de l'investiture de Lincoln le 4 mars 1861, sept États avaient fait sécession et les États confédérés d'Amérique avaient été officiellement établis, avec Jefferson Davis comme président élu. Un mois plus tard, la guerre de Sécession éclate lorsque les forces confédérées du général P.G.T. Beauregard a ouvert le feu sur Fort Sumter tenu par l'Union en Caroline du Sud. En 1863, alors que le vent tournait contre la Confédération, Lincoln émancipa les esclaves et en 1864 fut réélu. En avril 1865, il est assassiné par le sympathisant confédéré John Wilkes Booth au Ford's Theatre à Washington, D.C. L'attaque survient cinq jours seulement après la fin de la guerre de Sécession avec la reddition du général confédéré Robert E. Lee à Appomattox.

Pour avoir préservé l'Union et mis fin à l'esclavage, et pour son caractère unique et son discours puissant, Lincoln est salué comme l'un des plus grands présidents américains.

LIRE LA SUITE: Abraham Lincoln: Faits, anniversaire et assassinat


Élection de 1860 : Lincoln est devenu président en temps de crise

  • Histoire américaine
    • Présidents américains
    • Notions de base
    • Personnages historiques importants
    • Événements clés
    • Histoire amérindienne
    • la révolution américaine
    • L'Amérique se déplace vers l'ouest
    • L'âge d'or
    • Crimes et catastrophes
    • Les inventions les plus importantes de la révolution industrielle

    L'élection d'Abraham Lincoln en novembre 1860 fut peut-être l'élection la plus importante de l'histoire américaine. Il a amené Lincoln au pouvoir à un moment de grande crise nationale, alors que le pays se disloquait sur la question de l'esclavage.

    La victoire électorale de Lincoln, le candidat du Parti républicain anti-esclavagiste, a incité les États du Sud américain à entamer de sérieuses discussions sur la sécession. Dans les mois entre l'élection de Lincoln et son investiture en mars 1861, ces États commencèrent à faire sécession. Lincoln prend ainsi le pouvoir dans un pays déjà fracturé.

    Points clés à retenir : l'élection de 1860

    • Les États-Unis étaient en crise, et il était inévitable que l'élection de 1860 soit centrée sur la question de l'esclavage.
    • Abraham Lincoln a commencé l'année dans une relative obscurité, mais un discours prononcé à New York en février a contribué à faire de lui un candidat crédible.
    • Le plus grand rival de Lincoln pour la nomination du Parti républicain, William Seward, a été déjoué lors de la convention de nomination du parti.
    • Lincoln a remporté les élections en se présentant contre trois opposants, et sa victoire en novembre a incité les États du Sud à commencer à quitter l'Union.

    À peine un an plus tôt, Lincoln était une figure obscure en dehors de son propre État. Mais c'était un homme politique très compétent, et une stratégie astucieuse et des gestes habiles à des moments critiques l'ont amené à devenir un candidat de premier plan à l'investiture républicaine. Et les circonstances remarquables d'une élection générale à quatre ont contribué à rendre possible sa victoire en novembre.


    Élections présidentielles

    La convention de l'État républicain de l'Illinois a eu lieu à Decatur les 9 et 10 mai 1860. C'est ici que Lincoln a annoncé sa candidature à la course présidentielle. Il avait fait campagne mais n'avait pas encore annoncé sa candidature. Il était présenté comme un self-made man, fils de pionnier, partisan du travail libre et porte-parole du grand ouest. Il s'est présenté comme un modéré par opposition à Seward qui a prêché une doctrine de « loi supérieure » ​​à la Constitution.

    Convention nationale républicaine

    Il y avait quatre hommes remarquables en lice pour l'investiture républicaine : William Seward de New York, Salmon Chase de l'Ohio, Edward Bates du Missouri et Abraham Lincoln de l'Illinois. Les quatre candidats étaient des avocats retenus. Seward était le favori, il était considéré comme le principal candidat à l'investiture et ses partisans étaient confiants dans sa victoire. Lincoln était le plus jeune et le moins expérimenté, sans distinction au cours de son seul mandat à la Chambre des représentants et avait perdu deux élections consécutives au Sénat. Cependant son génie politique lui a permis de se créer des partenaires politiques et des amis, générant des résultats impressionnants lors de cette convention. À l'avenir, alors qu'il remportait les élections nationales et devenait président, tous ses rivaux politiques dans cette nomination ont finalement obtenu des postes clés dans son gouvernement.

    Photographie de Matthew Brady dans son studio de New York le même jour que le discours de Lincoln à Cooper Union. Cette photographie a été utilisée dans sa campagne de presse, elle est apparue dans des affiches, des macarons, des brochures, des cartes. Source : Bibliothèque du Congrès.

    L'équipe de Lincoln était dirigée par son ami de confiance David Davis qui, avec Norman Judd, avait réussi à amener la Convention nationale républicaine à Chicago. Ils représentaient Lincoln à la Convention et leur travail consistait à obtenir des votes pour Lincoln au premier tour. Ils étaient prêts à répondre aux questions, à créer des liaisons et à fournir des informations aux autres délégations pour exercer une influence.

    La Convention nationale républicaine n'était que la deuxième dans l'histoire du Parti républicain et a eu lieu du 16 au 18 mai 1860 à Chicago, Illinois. Au fur et à mesure que l'élection se déroulait, le décompte au premier tour de scrutin était : William Seward 173 ½, Abraham Lincoln 102, Salmon Chase 49 et Edward Bates 48. Un minimum de 233 votes était nécessaire pour être nominé.

    Le deuxième tour de scrutin a réduit la course entre Lincoln et Seward, retirant les autres candidats de la course à l'investiture. Il y a eu un important transfert de voix vers Lincoln. La Nouvelle-Angleterre en a décalé 17, le Delaware 6 et la Pennsylvanie 44, comblant l'écart entre le 184 ½ de Seward et le 181 de Lincoln.

    Au début du troisième tour de scrutin, Lincoln a obtenu 4 voix supplémentaires du Massachusetts, 4 de Pennsylvanie et 15 de l'Ohio. Alors que son décompte total atteignait 231 ½, 4 voix supplémentaires ont été transférées de Chase à Lincoln, lui donnant la nomination républicaine à la présidence.

    L'un des facteurs les plus importants qui ont conduit Lincoln à la victoire était sa position au centre du parti. Seward et Chase étaient trop radicaux et Bates trop conservateur. Les hommes de Lincoln sous la direction de David Davis ont joué un rôle important en obtenant des votes décisifs d'États critiques qui ne voulaient pas que Seward soit élu.

    Abraham s'est occupé pendant la période qui a suivi sa nomination, principalement en dehors de l'État où il n'était pas bien connu. Des photographes sont venus capturer son portrait et des journalistes ont demandé sa biographie. Peut-être 100 000 à 200 000 biographies de campagne ont été distribuées.

    Élections générales

    La perspective de victoire de Lincoln aux élections générales avait été renforcée par la division du Parti démocrate. La Convention nationale démocrate a eu lieu à Charleston, en Caroline du Sud et a fini par se diviser sur la question de l'esclavage. La souveraineté populaire de Douglas s'est avérée trop modérée pour les États du Sud et le parti s'est divisé. Le Nord a nommé Stephen Douglas et le Sud John C. Breckinridge du Kentucky.

    C'est ainsi que l'Amérique a voté aux élections de 1860. Le vote populaire est allé à Abraham Lincoln avec 40% des voix.

    Lincoln a obtenu le soutien et la coopération de ses rivaux républicains Chase, Bates et Seward pour sa campagne. Comme il était de coutume, Lincoln ne faisait pas campagne dans le pays, ses partisans le faisaient. Lincoln a reçu des visiteurs et répondu aux lettres. Il a embauché John Nicolay, un immigrant germano-américain, comme assistant. Il a travaillé dur sur sa stratégie de campagne en accordant une attention particulière aux États où sa campagne connaissait des difficultés. Douglas, d'autre part, est devenu le premier candidat présidentiel à parcourir le pays pour faire campagne pour la présidence.

    Le jour des élections, le 6 novembre 1860, Lincoln et ses proches conseillers restèrent au bureau du télégraphe jusqu'à environ 2 heures du matin. Les premiers retours venaient de la Nouvelle-Angleterre, de l'Indiana et de la Pennsylvanie, tous avaient voté républicain. Quand ils ont appris que les républicains avaient gagné New York, ils ont su que Lincoln avait gagné les élections.

    Les Républicains ont obtenu la majorité des suffrages exprimés avec 1 866 452 voix. Douglas a obtenu 1 376 957 voix Breckinridge 849 781 et Bell 588 879.

    Lincoln et Hamlin ont remporté 180 votes au Collège électoral. Les républicains ont gagné dans tous les États libres, à l'exception du New Jersey où Douglas a gagné. Comme prévu, Breckinridge a gagné dans tous les États esclavagistes.

    Lincoln a été élu président des États-Unis et Hamlin vice-président. Il rentra chez lui et se souvint « car je me sentais alors comme je ne l'avais jamais ressenti auparavant, la responsabilité qui m'incombait ».


    Élection de Lincoln

    L'élection d'Abraham Lincoln à la présidence en 1860 est généralement considérée comme le début d'une chaîne d'événements qui a éclaté en guerre civile en avril 1861. Lincoln a été le premier membre du Parti républicain élu à la présidence, une ascension remarquable pour un parti qui existait depuis moins de dix ans. Lors de la convention républicaine tenue à Chicago en 1860, Lincoln a reçu la nomination de son parti sur plusieurs candidats, notamment William H. Seward de New York. Contrairement à la croyance populaire, Lincoln n'était pas plutôt un fermier de l'arrière-pays, c'était un avocat respecté de l'Illinois qui avait gagné la vedette nationale lors de sa campagne pour le Sénat des États-Unis contre Stephen A. Douglas en 1858.

    L'élection de Lincoln a été presque garantie par la désintégration du Parti démocrate lors de ses tentatives pour désigner un candidat. Le favori, Stephen A. Douglas de l'Illinois, était un anathème pour les démocrates du Grand Sud. La Convention démocrate s'est donc ajournée sans nommer personne. Différents éléments du Parti démocrate ont ensuite choisi leurs propres candidats : John C. Breckinridge du Kentucky, qui représentait les démocrates du Sud profond, et Stephen A. Douglas, qui représentait les démocrates du Nord et des États frontaliers. Le Parti de l'Union constitutionnelle, composé d'anciens Whigs et d'autres factions, a nommé John Bell du Tennessee comme candidat.

    Le mardi 6 novembre 1860, Abraham Lincoln est élu seizième président des États-Unis, avec Hannibal Hamlin du Maine son vice-président. Lincoln et Hamlin ont reçu 1 866 452 votes populaires et 180 votes électoraux dans 17 des 33 États. Le ticket démocrate du Nord de Douglas et Herschel V. Johnson de Géorgie a attiré 1 376 957 votes populaires, mais seulement 12 votes électoraux (9 du Missouri et 3 du New Jersey). Le ticket démocrate du Sud de Breckinridge et Joseph Lane de l'Oregon a reçu 849 781 votes populaires de 11 des 15 États esclavagistes, pour 72 votes électoraux. Les unionistes constitutionnels Bell et John Everett du Massachusetts ont obtenu 588 879 votes populaires et 39 votes électoraux (Kentucky, Tennessee et Virginie).

    De manière significative, Lincoln a transporté tous les États libres et aucun des États esclavagistes. Il a été élu avec un peu plus d'un tiers des suffrages exprimés, mais une victoire écrasante au Collège électoral (180 contre 123 pour les trois autres candidats réunis). Lorsque les résultats des élections ont été annoncés, les habitants de Charleston, en Caroline du Sud, ont commencé à se réunir et à parler de succession. Le 10 novembre, le législateur a convenu de se réunir le 17 décembre pour examiner la question de la sécession. Le 20 décembre 1860, la Caroline du Sud a dissous l'Union lorsque sa législature a voté la sécession.


    Élection d'Abraham Lincoln

    L'année 1860 marque une période charnière pour les États-Unis, à savoir l'élection du président Abraham Lincoln. Cette élection marquée est souvent considérée comme le premier événement d'une série qui s'est transformée en guerre civile qui a commencé en avril 1861. Le premier président du Parti républicain (qui n'existait que depuis moins de 10 ans à l'époque) Lincoln était responsable de de nombreux changements importants et est une icône dans l'histoire américaine.

    Nombreux sont ceux qui perpétuent la rumeur selon laquelle Lincoln était un fermier de l'arrière-pays alors qu'en réalité il était un avocat bien éduqué. Il a reçu la nomination de la Convention républicaine en 1860 et a battu des prétendants tels que William H. Seward.

    Une partie du succès derrière son élection était la désintégration du Parti démocrate alors qu'il tentait de nommer un candidat. Ces démocrates du Grand Sud n'aimaient pas Stephen A. Douglass qui était l'un des favoris parmi d'autres du Parti démocrate. La scission a fini par forcer trois candidats des différentes factions : Stephen A. Douglas des États frontaliers et des États du Nord, John Bell de ceux qui étaient autrefois le parti Whig et John C. Breckinridge des Deep South Democrats.

    L'un des aspects les plus importants de l'élection de Lincoln est qu'il détenait tous les États libres et aucun des États esclavagistes. Lorsque les résultats des élections ont été annoncés, beaucoup en Caroline du Sud et Charleston ont commencé à se rencontrer pour discuter de la succession. Lincoln a été élu président des États-Unis (le 16) le 6 novembre 1860 et le 10 novembre, la législature avait commencé à se réunir et les discussions sur la succession étaient en cours.

    Un peu plus de deux mois après son élection, le président Lincoln a vu le premier État réussir lorsque la Caroline du Sud a voté la sécession le 20 décembre 1860.


    Abraham Lincoln et l'échec

    MÉLANGE D'INFORMATIONS EXACTES ET INEXACTES--> La liste non sourcée « Abraham Lincoln n'a pas quitté » reproduite ci-dessous est un morceau omniprésent de gloire historique américaine qui a été imprimé dans d'innombrables magazines et colonnes de journaux au fil des décennies, y compris une apparition dans un 1967 Reader's Digest recueil d'humour et d'anecdotes :

    Exemple: [Canfield, 1993]

    • 1816 : Sa famille est chassée de sa maison. Il a dû travailler pour les soutenir.
    • 1818 : sa mère meurt.
    • 1831 : Échec des affaires.
    • 1832 : candidat à la législature de l'État – perdu.
    • 1832 : a également perdu son emploi – voulait aller à la faculté de droit mais n'a pas pu y entrer.
    • 1833 : Emprunte de l'argent à un ami pour démarrer une entreprise et à la fin de l'année, il fait faillite. Il passa les 17 années suivantes de sa vie à rembourser cette dette.
    • 1834: A de nouveau été candidat à la législature de l'État - gagné.
    • 1835 : était fiancé, sa chérie est décédée et son cœur a été brisé.
    • 1836 : fait une dépression nerveuse totale et reste alité pendant six mois.
    • 1838 : Recherché pour devenir président de la législature de l'État – vaincu.
    • 1840 : Recherché à devenir électeur – vaincu.
    • 1843 : candidat au Congrès – perdu.
    • 1846 : se présente à nouveau pour le Congrès – cette fois, il gagne – se rend à Washington et fait du bon travail.
    • 1848 : Candidature à la réélection au Congrès – défaite.
    • 1849 Recherche le poste d'officier des terres dans son pays d'origine – refus.
    • 1854 : candidat au Sénat des États-Unis – perdu.
    • 1856 : recherche l'investiture à la vice-présidence lors de la convention nationale de son parti – obtient moins de 100 voix.
    • 1858 : se présente à nouveau au Sénat américain – encore une fois, il perd.
    • 1860 : Élu président des États-Unis.

    C'est maintenant une fonctionnalité préférée des listes de diffusion inspirantes, des sites Web et des Soupe de poulet pour l'âme-type de livres, et cela illustre ce qui est si mal de transformer l'histoire en gloire. Abraham Lincoln est les figure mythique et imposante de l'histoire américaine, et quoi que l'on pense de ses réalisations, il était en effet un personnage fascinant. Il a vraiment rempli l'éthique « n'importe qui peut réussir en Amérique ». États lorsque la nation était confrontée à sa crise la plus grave.

    On pourrait penser que les faits de la vie de Lincoln devraient être une histoire assez bonne pour n'importe qui, mais non, apparemment la vérité n'est pas suffisamment inspirante, elle doit être façonnée et moulée en une gloire qui dépeint Lincoln comme un homme qui a subi des échecs et des défaites constants. le moment où il est né jusqu'à ce qu'il soit élu président. Lincoln a certainement survécu à sa juste part de difficultés et de revers, mais il a également connu un succès remarquable dans de nombreux projets tout au long de sa vie. Jetons un coup d'œil à ce que cette gloire laisse de côté :

    1816 : Sa famille est chassée de sa maison. Il a dû travailler pour les soutenir.

    La vie à la frontière américaine au début du 19ème siècle n'était pas un pique-nique pour personne, elle nécessitait des heures de labeur éreintant et de corvée jour après jour. Dans le contexte de leur époque, cependant, les Lincoln vivaient dans des circonstances plutôt banales.

    L'affirmation selon laquelle les Lincoln ont été « forcés de quitter leur maison » en 1816 n'est pas complètement fausse, mais elle est quelque peu trompeuse car elle implique qu'ils ont été soudainement et involontairement déracinés de leur maison, sans avertissement ni endroit où aller. Le père d'Abraham Lincoln, Thomas, possédait des terres agricoles dans le comté de Hardin, dans le Kentucky, depuis le début des années 1800, et il a quitté le Kentucky et a déménagé sa famille de l'autre côté de la rivière Ohio vers l'Indiana en 1816 pour deux raisons principales :

    • Le Kentucky était un État esclavagiste et Thomas Lincoln n'aimait pas l'esclavage, à la fois parce que son église s'y opposait et parce qu'il ne voulait pas être en concurrence économique avec le travail des esclaves.
    • Le Kentucky n'avait jamais été correctement arpenté et de nombreux colons au début des années 1800 ont constaté qu'il était difficile d'établir un titre clair sur leurs terres. Thomas Lincoln (et d'autres agriculteurs de la région) ont finalement été poursuivis en justice par des résidents non du Kentucky qui ont revendiqué un titre antérieur sur leurs terres.

    Avec beaucoup de terres disponibles dans l'Indiana voisin, un territoire où l'esclavage avait été exclu par l'Ordonnance du Nord-Ouest et le gouvernement garantissait aux acheteurs un titre clair sur leur propriété, Thomas Lincoln a choisi de déménager plutôt que de passer du temps et de l'argent à se battre pour le titre de son Kentucky. cultiver. Ainsi, dans un sens modéré, on pourrait dire que les Lincoln ont été « forcés de quitter leur maison », mais cela ne s'est pas produit brusquement, et ils ont choisi de partir parce que de meilleures opportunités les attendaient.

    L'autre partie de cette déclaration, selon laquelle Abraham Lincoln, sept ans, "a dû travailler pour subvenir aux besoins" de sa famille, est également trompeuse. Le jeune Abraham n'a pas eu à prendre un travail à l'extérieur de peur que sa pauvre famille ne sombre dans la ruine financière. Comme presque tous les enfants de ferme de son époque, Lincoln devait effectuer toutes les corvées et tâches qu'il était physiquement capable de gérer autour de la ferme. Si Abraham travaillait plus dur et plus longtemps que la plupart des autres enfants, ce n'était pas parce que les circonstances des Lincoln étaient extraordinairement difficiles, mais parce que Lincoln était exceptionnellement grand et fort pour son âge.

    Ceci, au moins, n'est pas un embellissement. La mère de Lincoln, Nancy, est décédée de la «maladie du lait» en 1818, alors qu'Abraham n'avait que neuf ans. La mort d'une mère est une tragédie pour tout enfant, et ce fut une épreuve particulière pour une famille agricole en difficulté.

    1831 : Échec des affaires.

    La déclaration selon laquelle Lincoln « a échoué en affaires » en 1831 est une autre affirmation trompeuse, car elle implique qu'il était le propriétaire ou l'exploitant de l'entreprise en faillite, ou du moins était autrement responsable de son échec. Rien de tout cela n'est vrai. Lincoln quitta définitivement la maison de son père en 1831 et, avec son cousin John Hanks, descendit le fleuve Mississippi de l'Illinois à la Nouvelle-Orléans à bord d'un bateau plein de provisions au nom d'un «homme d'affaires animé et pas trop scrupuleux» nommé Denton Offutt. Offutt prévoyait d'ouvrir un magasin général et il a promis de faire de Lincoln son directeur au retour d'Abraham de la Nouvelle-Orléans. Lincoln a exploité le magasin en tant que commis et assistant d'Offutt pendant plusieurs mois (et de l'avis de tous, a fait du bon travail) jusqu'à ce qu'Offutt, un pauvre homme d'affaires, se soit dépassé financièrement et l'ait enfoncé dans le sol. Ainsi, au printemps de 1832, Lincoln avait effectivement « perdu son emploi », mais pas parce qu'il avait « échoué en affaires ».

    1832 : candidat à la législature de l'État – perdu.

    Lincoln s'est présenté à la législature de l'État de l'Illinois en 1832, bien que, comme l'a noté le biographe de Lincoln, David Herbert Donald, « le poste qu'il recherchait n'était pas élevé… [les législateurs] traitaient principalement de questions telles que si le bétail devait être clôturé ou pouvait profitez du libre parcours. Lincoln a terminé huitième sur treize (les quatre premiers votants devenant législateurs). Cependant, cette même année, Lincoln a également réalisé quelque chose dont il était très fier, lorsque les membres d'une compagnie de milice volontaire qu'il avait rejoint l'ont choisi comme capitaine. Lincoln a déclaré de nombreuses années plus tard que c'était "un succès qui m'a procuré plus de plaisir que tout ce que j'ai eu depuis". (Il a également noté plus tard dans sa carrière que sa défaite aux élections législatives de 1832 était la seule fois où il « a été battu lors d'un vote direct du peuple. »)

    1832 : a également perdu son emploi – voulait aller à la faculté de droit mais n'a pas pu y entrer.

    Comme indiqué ci-dessus, Lincoln a en fait « perdu son emploi » en 1831, et l'idée qu'en 1832 Lincoln « voulait aller à la faculté de droit mais n'a pas pu y entrer » (Pourquoi il n'a pas pu entrer reste indéterminé) est à la fois inexact et anachronique. Lincoln est finalement devenu avocat, et il a accompli l'exploit de la manière typique de son époque et de son lieu : non pas en fréquentant la faculté de droit, mais en lisant des livres de droit et en observant les séances du tribunal. Il était en effet intéressé à devenir avocat dès 1832, mais, comme l'a écrit le biographe de Lincoln, Donald, « après réflexion, il a conclu qu'il avait besoin d'une meilleure éducation pour réussir ».

    1833 : Emprunte de l'argent à un ami pour démarrer une entreprise et à la fin de l'année, il fait faillite. Il passa les 17 années suivantes de sa vie à rembourser cette dette.

    Lincoln et William F. Berry, un caporal de la compagnie de milice de Lincoln, ont acheté un magasin général à New Salem, Illinois, en 1833. (Lincoln n'avait pas d'argent pour sa moitié, il n'a pas techniquement "emprunté l'argent à un ami" mais signé une note avec l'un des propriétaires précédents pour sa part.) Lincoln et Berry étaient en concurrence avec un magasin plus grand et bien organisé dans la même ville que leur entreprise faisait peu d'affaires, et en peu de temps, il avait "clin d'œil".

    La dette sur le magasin est devenue exigible l'année suivante, et comme Lincoln n'a pas pu payer sa note, ses biens ont été saisis par le shérif. De plus, lorsque l'ancien partenaire de Lincoln est décédé sans avoir d'actifs peu de temps après, Lincoln a insisté pour assumer également la moitié de la dette de son partenaire, même s'il n'était pas légalement obligé de le faire. On ne sait pas exactement combien de temps il a fallu à Lincoln pour rembourser cette dette (qu'il appelait en plaisantant sa «dette nationale»). Cela lui a pris plusieurs années, mais pas dix-sept ans et, comme cette déclaration l'indique, il n'était pas complètement grevé financièrement jusqu'à ce qu'il soit payé en totalité. Quelques mois après l'échec du magasin, Lincoln avait obtenu un poste de maître de poste de New Salem et, en 1835, il gagnait de l'argent à la fois en tant qu'arpenteur et en tant que législateur de l'État.

    1834: A de nouveau été candidat à la législature de l'État - gagné.

    En 1834, Lincoln était à nouveau l'un des treize candidats en lice pour un siège à la législature de l'État, et cette fois, il a gagné, obtenant le deuxième plus grand nombre de voix parmi le domaine.

    1835 : était fiancé, sa chérie est décédée et son cœur a été brisé.

    Une grande partie de la relation de Lincoln avec Ann Rutledge, résidente de New Salem, reste un mystère, et plusieurs aspects de celle-ci - y compris s'ils étaient réellement fiancés ou non (au moment de leur rencontre, Ann était fiancée à quelqu'un d'autre) - sont basés plus sur des spéculations que sur des documents. fait. Quelle que soit la nature exacte de leur relation, cependant, sa mort à l'été 1835 semble avoir profondément affecté Lincoln.

    1836 : fait une dépression nerveuse totale et reste alité pendant six mois.

    Que Lincoln ait connu une « dépression nerveuse totale » à la suite de la mort d'Ann Rutledge est discutable, mais l'idée qu'il ait trouvé le temps de rester « au lit pendant six mois » ne l'est pas. Après les funérailles d'Ann, il passa quelques semaines à rendre visite à un vieil ami, et moins d'un mois après sa mort, il avait repris ses tâches occasionnelles d'arpenteur. Il arpenta la ville voisine de Petersburg en février 1836, entreprit une campagne acharnée de deux mois pour sa réélection au cours de l'été et siégea à la législature de l'État tout au long de l'année. Tout cela aurait été difficile pour un homme qui a passé « six mois au lit ».

    1838 : Recherché pour devenir président de la législature de l'État – vaincu.

    Au moment de la session législative de 1838-1839, Lincoln avait été à deux reprises un candidat Whig infructueux au poste de président de la Chambre des représentants de l'Illinois. Il s'agissait d'un revers politique relativement mineur, cependant, et aucune mention n'est faite ici du fait qu'en 1838, il était l'un des membres les plus expérimentés de la législature, ou de l'un des autres succès notables qu'il a remportés entre 1834 et 1838, à savoir :

    • Il a été réélu à la législature de l'État en 1836 et 1838, recevant à chaque fois plus de voix que tout autre candidat.
    • La Cour suprême de l'Illinois l'a autorisé à pratiquer le droit en 1837.
    • Il est devenu le partenaire de « l'un des avocats les plus éminents et les plus prospères de Springfield » (où il vivait maintenant).

    1840 : Recherché à devenir électeur – vaincu.

    Cette affirmation est erronée. Lincoln a été nommé électeur présidentiel lors de la convention whig de l'État de l'Illinois le 8 octobre 1839, et il a fait campagne en tant qu'électeur whig lors des élections présidentielles de 1840, 1844, 1852 et 1856 (sautant la campagne de 1848 parce qu'il siégeait au Congrès).

    1843 : candidat au Congrès – perdu.

    On pourrait prétendre qu'il s'agit d'un échec de Lincoln dans la mesure où il voulait être membre du Congrès et n'a pas réussi à atteindre cet objectif, mais il est techniquement inexact de prétendre qu'il « s'est présenté au Congrès » en 1843 et qu'il a perdu : l'élection a eu lieu en 1844, et Lincoln n'était pas candidat à cette élection. L'échec de Lincoln à obtenir la nomination de son parti lors de la convention du district Whig de mai 1843 est sans aucun doute ce à quoi il est fait référence ici.

    1846 : se présente à nouveau pour le Congrès – cette fois, il gagne – se rend à Washington et fait du bon travail.

    Lincoln a remporté un siège en tant que représentant de l'Illinois au Congrès américain en 1846.

    1848 : Candidature à la réélection au Congrès – défaite.

    Lincoln n'a pas « perdu » les élections de 1848. Il ne s'est pas présenté à la réélection parce que la politique Whig de l'époque spécifiait que les membres du parti devaient se retirer après avoir purgé un mandat pour permettre aux autres membres de prendre leur tour à tour de rôle. Lincoln, un membre fidèle du parti, s'est conformé.

    1849 : recherche le poste d'officier des terres dans son pays d'origine – refus.

    Le poste auquel il est fait référence ici était celui de commissaire du General Land Office, un poste fédéral, et non étatique, et doté d'une bonne dose de pouvoir et de favoritisme. Comme le mandat de Lincoln au Congrès était sur le point d'expirer, ses amis l'ont exhorté à postuler pour ce poste, mais Lincoln était réticent à abandonner sa carrière d'avocat. Il a finalement accepté de postuler pour le poste lorsque le choix était dans l'impasse entre deux autres candidats de l'Illinois et il semblait que la nomination pourrait donc aller à un candidat de compromis de l'extérieur de l'Illinois. Les whigs du nord de l'Illinois ont alors décidé que trop de nominations allaient à des membres du parti d'autres parties de l'État et ont présenté leur propre candidat contre Lincoln. Le choix a été laissé au ministre de l'Intérieur, qui a choisi l'autre candidat.

    1854 : candidat au Sénat des États-Unis – perdu.

    À l'époque de Lincoln, les sénateurs américains n'étaient pas élus par vote populaire direct, ils étaient nommés par les législatures des États. Dans l'Illinois, les électeurs ont voté uniquement pour les législateurs des États, et l'Assemblée générale de la législature de l'État a ensuite sélectionné les candidats pour pourvoir les sièges vacants du Sénat américain. Ainsi, en 1854 (et de nouveau en 1856), Lincoln n'était techniquement pas candidat au Sénat, il faisait campagne au nom des candidats whigs pour des sièges à la législature de l'État dans tout l'Illinois. Néanmoins, après l'élection de l'État de 1854, Lincoln a fait savoir qu'il briguait le siège vacant du Sénat américain pour l'Illinois. Le premier tour de scrutin d'une Assemblée générale divisée a eu lieu en février 1855, et Lincoln a reçu le plus de voix mais était à six voix de la majorité requise. Lorsque le processus est resté dans l'impasse après huit autres scrutins, Lincoln s'est retiré de la course pour apporter son soutien à un autre candidat et s'assurer que le siège du Sénat n'allait pas à un démocrate pro-esclavagiste.

    1856 : recherche l'investiture à la vice-présidence lors de la convention nationale de son parti – obtient moins de 100 voix.

    C'est à la fois trompeur et inexact. Lincoln n'a pas «recherché» la nomination à la vice-présidence lors de la convention nationale républicaine de 1856 à Philadelphie, son nom a été proposé par la délégation de l'Illinois après que la plupart des délégués nationaux se soient déjà engagés envers d'autres candidats. (Lincoln lui-même était de retour dans l'Illinois, pas à la convention, et ne savait pas qu'il avait été nommé jusqu'à ce que des amis lui aient annoncé la nouvelle.) Néanmoins, lors d'un scrutin informel, Lincoln a reçu 110 voix sur 363, ce qui n'est pas du tout un mauvais résultat. pour quelqu'un qui était peu connu en dehors de son pays d'origine.

    1858 : se présente à nouveau au Sénat américain – encore une fois, il perd.

    Encore une fois, Lincoln ne faisait pas directement campagne pour un siège au Sénat, même s'il était évident qu'il serait le choix des républicains pour occuper le siège de Stephen Douglas au Sénat américain si son parti gagnait le contrôle de la législature de l'État de l'Illinois. Lincoln a en fait battu Douglas dans le sens où les candidats législatifs républicains dans tout l'État ont reçu un peu plus de 50 % du vote populaire, mais les républicains n'ont pas réussi à prendre le contrôle de la législature de l'État, et Douglas a donc conservé son siège au Sénat.

    1860 : Élu président des États-Unis.

    Et de nouveau en 1864. Une assez bonne fin pour quelqu'un qui n'était pas tout à fait l'échec éternel que cette gloire fait de lui.


    Notre histoire

    Pendant plus d'un quart de sa présidence, Abraham Lincoln a vécu dans son cottage à la Maison des soldats. Tout en vivant ici, il a rendu visite à des alliés et des adversaires, des vétérans, des soldats blessés, a passé du temps avec des hommes, des femmes et des enfants auto-émancipés, et a développé la Proclamation d'émancipation. Lincoln’s experiences here provided new and diverse perspectives on issues of freedom, justice, and humility. Learn more about the history of President Lincoln’s Cottage.

    A Home that has Changed History

    President Lincoln’s Cottage was built for banker George W. Riggs in 1842. Architect John Skirving designed the house, situated on a hilltop overlooking downtown Washington, D.C. in the Gothic-Revival style popularized by A.J. Downing. During the Civil War, President Lincoln and his family relocated to the Soldiers’ Home for the “hot season.” The tranquil surroundings at the Soldiers’ Home offered refreshing breezes, a relief from White House protocol, and a place for the President to reflect on all-consuming decisions about military strategy, domestic policy, and foreign relations. Though often viewed as a sanctuary for the president, Lincoln was no less consumed with the war and issues of freedom and slavery here. In many ways, life at the Cottage brought the first family closer to the war and its human cost.

    At the Soldiers’ Home, Lincoln made some of the decisions that defined his presidency. He met and consulted with Secretary of War Edwin Stanton, Secretary of State William Seward, Vice President Hannibal Hamlin, and many others. He also formulated his ideas on how to bring about an end to slavery during the war in what became the Emancipation Proclamation.


    1860: On this Day in History, Abraham Lincoln Elected 16th President of USA

    America's Greatest President? Lincoln was elected over a deeply divided Democratic Party becoming the first Republican to win the presidency.

    On this November 6th day in 1960, Abraham Lincoln is elected the 16th president of the United States over a deeply divided Democratic Party becoming the first Republican to win the presidency.

    Lincoln received only 40 percent of the popular vote but handily defeated the three other candidates: Southern Democrat John C. Breckinridge, Constitutional Union candidate John Bell, and Northern Democrat Stephen Douglas, a U.S. senator for Illinois.

    Lincoln, a Kentucky-born lawyer and former Whig representative to Congress, first gained national stature during his campaign against Stephen Douglas of Illinois for a U.S. Senate seat in 1858.

    The senatorial campaign featured a remarkable series of public encounters on the slavery issue, known as the Lincoln-Douglas debates, in which Lincoln argued against the spread of slavery, while Douglas maintained that each territory should have the right to decide whether it would become free or slave.

    Lincoln lost the Senate race, but his campaign brought national attention to the young Republican Party. In 1860, Lincoln won the party’s presidential nomination.

    In the November 1860 election, Lincoln again faced Douglas, who represented the Northern faction of a heavily divided Democratic Party, as well as Breckinridge and Bell. The announcement of Lincoln’s victory signaled the secession of the Southern states, which since the beginning of the year had been publicly threatening secession if the Republicans gained the White House.

    Buy on Amazon.com – Acclaimed historian Doris Kearns Goodwin illuminates Lincoln’s political genius in this highly original work, as the one-term congressman and prairie lawyer rises from obscurity to prevail over three gifted rivals of national reputation to become president.

    By the time of Lincoln’s inauguration on March 4, 1861, seven states had seceded, and the Confederate States of America had been formally established, with Jefferson Davis as its elected president. One month later, the American Civil War began when Confederate forces under General P.G.T. Beauregard opened fire on Union-held Fort Sumter in South Carolina.

    In 1863, as the tide turned against the Confederacy, Lincoln emancipated the slaves and in 1864 won reelection. In April 1865, he was assassinated by Confederate sympathizer John Wilkes Booth at Ford’s Theatre in Washington, D.C. The attack came only five days after the American Civil War effectively ended with the surrender of Confederate General Robert E. Lee at Appomattox.

    For preserving the Union and bringing an end to slavery, and for his unique character and powerful oratory, Lincoln is hailed as one of the greatest American presidents.


    External Research Collections

    Abraham Lincoln Presidential Library

    Boston Public Library

    Boston University

    Brooklyn Historical Society

    Brown University

    Cambridge Historical Society

    Columbia University Rare Book and Manuscript Library

    Detroit Public Library Burton Historical Collection

    Duke University

    Georgetown University Special Collections

    Huntington Library

    Illinois State Archives

    Indiana Historical Society

    Knox College Archives and Special Collections, Seymour Library

    Library of Congress Manuscript Division

    Library of Congress Rare Book Division

    Lincoln Memorial University Department of Lincolniana

    Lincoln National Life Foundation

    Missouri Historical Society

    New-York Historical Society

    New York Public Library

    Ohio Historical Society

    Université de Princeton Seeley G. Mudd Library

    Union College Weeks-Townsend Memorial Library

    University of Chicago Library Special Collections Research Center

    University of Michigan Bentley Historical Library

    University of Michigan William L. Clements Library

    Western Reserve Historical Society


    Abraham Lincoln elected president - HISTORY

    Abraham Lincoln, 16th president of the United States, was the first president born west of the Appalachian Mountains. His birth in a log cabin at Sinking Springs Farm took place on February 12, 1809, when that part of Kentucky was still a rugged frontier. When Abraham was two and a half his father moved his young family ten miles away to a farm on Knob Creek. The story of Lincoln's journey from log cabin to the White House that began here has long been a powerful symbol of the unlimited possibilities of American life. For almost a century, tourists and historians have come here to seek out the origins of the man and his virtues&mdashhonesty, unpretentiousness, tolerance, hard work, a capacity to forgive, and a clear-sighted vision of right and wrong. The Abraham Lincoln Birthplace National Historic Site consists of two units. The centerpiece of the Birthplace unit is a symbolic birth cabin enshrined within a Neoclassical Memorial Building. The Lincoln Boyhood Home unit is located at Knob Creek Farm, where the family lived from 1811 until 1816.

    Lincoln&rsquos father, Thomas, moved to Kentucky, then part of Virginia, with his parents about 1782, only seven years after Daniel Boone pioneered this uncharted region. By the time of his marriage to Nancy Hanks in 1806, he was a farmer and carpenter. In 1808, he purchased 300 acres near the Sinking Spring, one of the area&rsquos numerous springs whose water dropped into a pit and disappeared into the earth. The soil was stony red and yellow clay, but the spring provided an important source of water. Near the spring was a white oak tree, a landmark that lived for approximately 195 years, the &ldquolast living link&rdquo to Abraham Lincoln. Only two years after he purchased it, Thomas Lincoln lost his land in a title dispute, which was not settled until 1816.

    In 1811, the Lincolns leased 30 acres of a 230-acre farm in the Knob Creek Valley while waiting for the land dispute to be settled. The creek valley on this new farm contained some of the best farmland in Hardin County. A well-traveled road from Bardstown, Kentucky, to Nashville, Tennessee, ran through the property. Abraham Lincoln&rsquos first memories are from his time here, working alongside his father, playing with his sister, and assisting his adored mother. In the early years of his life, he learned from the self-sufficiency of pioneer farming and from short periods of schooling. His attendance at subscription schools lasted only a few months. Lincoln may have begun to form his views on slavery here. The Lincoln family belonged to an antislavery church. In 1816, when Abraham was seven years old, the family moved across the Ohio River to Indiana and settled at the present site of the Lincoln Boyhood National Memorial.

    As the centennial of Lincoln&rsquos birth approached, interest in memorializing the 16th president increased. Robert Collier, publisher of Colliers Weekly, bought the Sinking Springs Farm in 1905. The following year, he and his associates formed the Abraham Lincoln Farm Association to create a suitable memorial. They purchased the cabin and began work on the Memorial Building. Over 120,000 individuals from across the country, including thousands of schoolchildren, contributed a total of about $350,000 for the memorial. In 1909, President Theodore Roosevelt dedicated the cornerstone. President William Howard Taft dedicated the memorial for the nation two years later. In his remarks, he said that it would be a reminder of &ldquothe unexplained and unexplainable growth and development, from the humblest and homeliest soil, of Lincolns&rsquo genius, intellect, heart, and character.&rdquo The small, simple cabin represents the simplicity of Lincoln&rsquos early years. While the gleaming granite and marble Memorial Building that houses the cabin, which the young John Russell Pope designed in the Neoclassical style, is an appropriate symbol of the honored position Lincoln holds in American memory. The Knob Creek Farm property became part of the Abraham Lincoln Birthplace National Historic Site in 2001.

    The Birthplace unit consists of the Memorial Building and 116 acres of Thomas Lincoln's Sinking Spring Farm. Walking trails trace the paths of Lincoln&rsquos earliest days, past the famous Sinking Spring, and the site of the boundary marker oak tree. The trails at the Knob Creek Farm unit trace the creek where young Abraham and friends used to work and play.

    Abraham Lincoln Birthplace National Historic Site, located at 2995 Lincoln Farm Rd. off of U.S. 31E, near Louisville, KY, consists of two units of the National Park System. Click here for the National Register of Historic Places file: text and photos. The Birthplace Unit is open daily Labor Day through Memorial Day from 8:00am to 4:45pm and Memorial Day through Labor Day from 8:00am to 6:45pm. A visitor center at the Birthplace Unit houses exhibits on Lincoln and pioneer life and offers an audiovisual program.

    The Boyhood Home Unit at Knob Creek is open daily year round. Interpretive staff are available on Saturday and Sunday from April 1st until Memorial Day from 8:30am to 4:30pm and daily from Memorial Day through Labor Day 8:30am to 4:30pm. Several walking trails and picnic areas are available at both units. For more information including directions, visit the National Park Service Abraham Lincoln Birthplace National Historic Site website or call 270-358-3137. The Kentucky Department of Tourism website also offers useful visitor information related to the historic sites of Lincoln and his family.

    The Abraham Lincoln Birthplace has both been documented by the National Park Service's Historic American Buildings Survey.


    Voir la vidéo: President Abraham Lincoln - From Politics to Power HD


Commentaires:

  1. Motaur

    La réponse sûre ;)

  2. Eadweald

    Peut-être

  3. Fekazahn

    Vous permettez l'erreur. Je peux le prouver. Écrivez-moi en MP.

  4. Nataxe

    Je félicite, votre idée est magnifique

  5. Mikagul

    Certes, une chose utile

  6. Volney

    Fortement en désaccord avec la phrase précédente



Écrire un message