Morane Saulnier MS 405

Morane Saulnier MS 405



We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Vue de Morane Saulnier MS 405

Le Morane Saulnier MS 405 était la version de pré-production et de développement du MS 406, l'un des plus nombreux avions de chasse français de la Seconde Guerre mondiale.


Morane Saulnier MS 405 - Historique

Morane-Saulnier MS.405 / MS.406 / Mörkö

Conçu en réponse à une exigence C1 de l'armée de l'air française initialement émise en septembre 1934, le M.S.405 était de construction métallique tubulaire, mais à part le fuselage arrière recouvert de tissu, il avait du Plymax - contreplaqué d'okoumé lié à l'aluminium - peau stressée. Propulsé par un moteur Hispano-Suiza 12Ygrs de 641 kW / 860 ch, le premier prototype M.S.405.01 a volé le 8 août 1935, et le second, le M.S.405.02, avec un HS 12Ycrs de 900 ch, le 20 janvier 1937.

Une pré-série de 15 appareils fut commandée le 1er mars 1937, le premier vola le 3 février 1938 avec un moteur HS 12Ygrs et un armement d'un canon de 20 mm et de deux canons de 7,5 mm. Entre-temps, diverses modifications avaient été proposées pour le modèle de série auquel la désignation MS406 était attribuée, les nouvelles fonctionnalités étant progressivement introduites sur les MS405 successives (par exemple, la seconde comportait un réservoir de carburant agrandi, la quatrième était équipée du moteur HS 12Y31 et la 12e avait une structure d'aile simplifiée et allégée).

Les 13e et 15e avions à moteur HS 12Y31 furent livrés à la Suisse (sous le nom de M.S.406Hs) en septembre 1938 et avril 1939 en tant qu'avion modèle pour une version sous licence (D-3800). Le 12e a ensuite été remotorisé avec un HS 12Y45 de 910 ch et équipé d'un radiateur fixe plutôt que semi-rétractable comme le M.S.411 pour servir de base au M.S.412 à moteur HS 12Y51 construit en Suisse sous le nom de D-3801. Le dernier M.S.405 a volé le 21 juin 1938 en tant qu'avion modèle pour la série M.S.406.

La version de production était le M.S.406 avec un certain nombre d'améliorations de détails, une structure d'aile allégée et un moteur plus puissant : 1 077 exemplaires de cette variante ont été construits. En tant que chasseur « moderne » de première génération, le M.S.406 était obsolète au début de la Seconde Guerre mondiale, mais était numériquement le chasseur le plus important déployé par l'armée de l'air française. Les livraisons ont commencé à la fin de 1938, un rythme de production de six par jour étant atteint en avril 1939, et de 11 par jour quatre mois plus tard. Possédant un armement composé d'un canon de 20 mm monté sur moteur et de deux mitrailleuses de 7,5 mm, le M.S.406 était équipé d'un moteur Hispano-Suiza 12Y31 de 860 ch avec lequel il était nettement sous-alimenté.

La production prit fin en mars 1940, date à laquelle l'Armée de l'Air avait pris en charge 1 064 MS406, dont 30 avaient été fournis à la Finlande de décembre 1939 à janvier 1940 et 30 à la Turquie en février-mars 1940. Les achats ultérieurs des autorités allemandes entre fin 1940 et fin 1942 portèrent l'achat total du chasseur Morane-Saulnier par la Finlande à 87 appareils (dont un certain nombre de MS410). Avec l'occupation de la France de Vichy en novembre 1942, les forces allemandes ont acquis 46 M.S.406 supplémentaires qui (à part deux livrés à la Finlande) ont été fournis à l'armée de l'air croate. Les Italiens ont obtenu 52 M.S.406 dont les 25 exemplaires en état de navigabilité ont été livrés à la Regia Aeronautica.

Les Finlandais ont ensuite remotorisé certains de leurs avions avec le Klimov M-105P de 820 kW (1 100 ch) sous le nom révisé de Mörkö Moraani. L'obsolescence croissante du MS 406 conduisit l'armée de l'air finlandaise à commander, le 22 octobre 1942, l'installation d'un Klimov M-105P dans une cellule MS 406. Le moteur M-105P dérivé du HS 12Y, délivrait 1 100 ch au décollage, et une quantité substantielle de cette centrale, ainsi que des hélices VISh-61P appropriées, avaient été capturées par la Wehrmacht et étaient disponibles pour les Finlandais. Un canon MG 151 de 20 mm a été monté entre les rangées de cylindres, un refroidisseur d'huile Bf 109G a été adopté, un capot moteur aérodynamiquement amélioré a été introduit et, avec un certain renforcement structurel local, la conversion du prototype a été effectuée le 4 février 1943 en tant que Mörkö (Fantôme) ou Mörkö-Moraani. Des essais réussis ont abouti à la décision de ramener tous les chasseurs MS 406 et MS 410 survivants aux normes de Mörkö, mais seulement deux autres ont été achevés avant la fin du conflit finno-soviétique. Néanmoins, le programme de conversion s'est poursuivi et, le 21 novembre 1945, les chasseurs Morane-Saulnier restants avaient été modifiés, portant le nombre total de Mörkös livrés dans l'inventaire finlandais à 41 appareils. Ceux-ci ont conservé les deux ou (dans le cas des conversions MS 410) quatre mitrailleuses de 7,5 mm montées sur les ailes, mais la pénurie du canon MG 151 a nécessité le remplacement de cette arme montée sur moteur par un 12,7- mitrailleuse mm Berezina UB dans certains avions. Le Mörkö resta en service jusqu'au 11 septembre 1948, date à laquelle les survivants furent entreposés et mis au rebut quatre ans plus tard.

MS.405
Moteur : 1 x Hispano-Suiza HS 12Ycrs, 900cv
Masse maximale au décollage : 2440 kg / 5379 lb
Envergure : 10,62 m / 34 pi 10 po
Longueur : 8,17 m / 26 pi 10 po
Hauteur : 2,71 m/8 pi 11 po
Superficie de l'aile : 17,10 m² / 184,06 pieds carrés
Max. vitesse : 443 km/h / 275 mph
Autonomie : 1000 km / 621 milles

MS406

Moteur : l x Hispano-Suiza 12Y-31, 641 kW (860 ch)
Portée : 10,6 m (34 pi 9,25 po)
Longueur : 8,15 m (26 pi 9 po)
Hauteur : 2,71 m/8 pi 11 po
Superficie de l'aile : 17,10 m² / 184,06 pieds carrés
Poids à vide : 1893 kg / 4173 lb
Poids T/O max : 2470 kg. (5 445 livres)
Vitesse maximale : 302 mph / 486 km/h à 16 405 pieds
Portée maximale : 1000 km / 621 milles
Portée opérationnelle : 497 milles
Plafond : 9400 m / 30850 pi
Équipage : 1
Armement : 1 canon Hispano-Suiza de 20 mm et 2 x MAC mg de 7,5 mm (0,295 po)

Mörkö
Moteur : Klimov M-105P, 1 100 ch
Hélice : VISh-61P
Masse maximale au décollage : 2 849 kg / 6 280 lb
Poids à vide : 2106 kg / 4643 lb
Envergure : 10,62 m / 34 pi 10 po
Longueur : 8,38 m / 27 pi 6 po
Hauteur : 2,71 m/8 pi 11 po
Superficie de l'aile : 17,10 m² / 184,06 pieds carrés
Max. vitesse : 525 km/h / 326 mph à 13 125 pieds (4 000 m)
Montée initiale, 4 921 pi/mm (25 m/sec)


Morane-Saulnier MS.406

L'Armée de l'Air a émis un besoin en 1934 pour un nouveau chasseur moderne, un monoplan pour remplacer les biplans alors en service. La société Moraine-Saulnier a répondu avec une conception qui a été désignée MS.405, qui après l'installation d'un moteur amélioré devait entrer en service sous le nom de MS.406.

Le MS.406 était équipé d'un moteur Hispano-Suiza Ycrs 12Yrcs de 900 chevaux, qui pouvait conduire le chasseur à 275 mph. le fuselage était constitué de composants tubulaires en duralumin, recouverts d'un mélange collé de contreplaqué et de fines feuilles de duralumin. L'armement consistait en un canon de 20 mm qui tirait à travers le moyeu de l'hélice et une paire de mitrailleuses de 7,5 mm dans les ailes.

Les livraisons des 1 000 MS.406 commandés par l'Armée de l'Air s'achèvent en 1940. Plusieurs escadrons sont équipés du chasseur lors de la bataille de France où ils se comportent correctement mais sont souvent surclassés par les Messerschmitt Bf109 allemands. Après la chute de la France, un certain nombre de MS.406 sont restés en service dans l'armée de l'air de Vichy en Afrique du Nord, au Moyen-Orient et en Indochine.


Morane-Saulnier MS.230

La Première Guerre mondiale (1914-1918) a permis aux Français de devenir des leaders mondialement reconnus de l'aviation militaire, ce qui a donné naissance à de nombreux types classiques issus des préoccupations aérodynamiques françaises telles que Breguet, Caudron, Nieuport, SPAD et autres. Cette reconnaissance du marché s'est poursuivie dans la période d'après-guerre (connue sous le nom d'entre-deux-guerres) et a abouti à d'autres entrées réussies comme le Morane-Saulnier MS.230 de la fin des années 1920.

Le MS.230 a été développé pour remplir un rôle d'entraîneur de base et l'a accompli grâce à une construction simple et à un contrôle tout aussi simple pour accompagner la stabilité inhérente. Plus de 1 000 exemplaires ont été produits par Morane-Saulnier et l'opérateur principal est devenu l'école de pilotage militaire française à Reims. Les opérateurs mondiaux se sont avérés nombreux et allaient de la Belgique et du Brésil aux États-Unis (sous l'USAAC) et au Venezuela. Pour les Français, le MS.230 a servi d'entraîneur principal pendant la majeure partie des années 1930, qui ont couvert la période précédant la Seconde Guerre mondiale (1939-1945).

Au moins six avions ont été construits selon la norme MS.231 de 1930 qui emportait à la place le moteur Lorraine 7Mb de 240 chevaux. Le MS.232 était un modèle expérimental unique de 1930 et propulsé par le moteur diesel Clerget 9Ca de 200 chevaux. Le MS.233 a suivi et équipé soit les types de moteurs Gnome-Rhône 5Ba ou 5Bc de 230 chevaux - seize sont allés au Portugal et six autres sont restés en France. Le MS.234, au nombre de deux exemplaires, emportait l'Hispano-Suiza 9Qa de 20 chevaux. Le MS.234/2 était une émanation de la ligne construite à partir de l'avion de course MS.130 Couple Michelin. Cette forme a été donnée à l'Hispano 9Qb sous un capot moteur de style course et a volé à différents niveaux jusqu'en 1938.

Le MS.235 était un exemplaire unique de 1930 propulsé par le moteur Gnome-Rhône 7Kb de 300 chevaux. Le MS.235H a ajouté des flotteurs pour les atterrissages et les décollages sur l'eau et a effectué son premier vol en 1931. Le MS.236, lancé pour la première fois en 1932, était composé de dix-neuf avions construits pour l'armée de l'air belge et propulsés par un Armstrong Siddeley " Moteur de la série ICV Lynx". Le MS.237 de 1934 complétait la gamme de la famille MS.230 en tant que groupe de cinq cellules propulsées par le moteur Salmson 9Aba de 280. Ceux-ci ont été achetés et pilotés en mains privées.

En service dans l'armée de l'air tchèque, le MS.230 était désigné sous le nom de "C.23". La Luftwaffe allemande d'avant la Seconde Guerre mondiale utilisait également cet avion français, mais seulement en nombre limité.


Franska varianter [ redigera | wikitexte redigera ]

MS.405 [ redigera | wikitexte redigera ]

År 1934 gav Service Technique Aéronautique, Armée de l'Airs aeronautiska tekniska tjänst, en förfrågan om ett nytt, modernt, ensitsigt jaktplan (som de kallade C1-konstruktionen). Den skulle vara ett enkelvingat flygplan med infällbart landställ.

Morane-Saulniers svar kom je forme av MS.405, ett lågvingat monoplan av olika konstruktionsmaterial där duk täckte flygplanets bakre träkonstruktioner, medan resten av flygplanet täcktes av Plymax, en blandning av metall och trä på ett skelett av duraluminium. Plymax bestod av ett tunt lager av duraluminium som var fäst till ett tjockare lager av contreplaqué. Detta flygplan var Morane-Saulniers första lågvingade monoplan, med sluten sittbrunn och infällbart landställ. Innan MS.405 var deras därförinnan modernaste konstruktioner parasol monoplan med fasta landställ.

Den nya Hispano-Suiza HS 12Y-grs-motorn på 860 hk (640 kW) drev en tvåläges Chauvièrepropeller som användes i den första prototypen som flög den 8 augusti 1935. Utvecklingen gick långsamrafters och den andra en 900n-som hade kW) HS 12Y-motor flög inte förrän den 20 janvier 1937, nästan ett och ett halvt år senare. Det nya flygplanet nådde en hastighet om 443 km/h med den nya motorn och detta var tillräckligt snabbt för att säkra en order för ytterligare 16 förproduktionsexemplar, vart och ett något förbättrat frregån de

MS.406 [ redigera | wikitexte redigera ]

Resultatet av dessa förändringar kom att bli MS.406. De största förändringarna var en ny vinge som minskade vikten samt en infällbar kylare under flygkroppen. Den nya HS 12Y-31-motorn (860 hk/640 kW) gjorde att den nya konstruktionen var 8 km/h snabbare än MS.405 med sina 489 km/h. Beväpningen bestod av en automatkanon (antingen en 20 mm Hispano-Suiza HS-9 eller en HS-404) med 60 skott, som sköt mellan motorns cylindrerader, samt två 7,5 mm MAC 1934 kulsprutor i vingarna med 300 skott var.

Vid denna tidpunkt var ett krig mot Tyskland en stor möjlighet och Armée de l'Air beställde 1𧄀 flygplan i mars 1938. statliga fabriker i Saint-Nazaire. Produktionen inleddes envoyé år 1938 och det första serieproducerade exemplaret flög den 29 janvier 1939. Leveranserna drog ut på tiden eftersom det var svårt att få tag på motorer för flygplanen.

J'ai avril 1939 levererade produktionslinjerna sex flygplan per dag och när kriget bröt ut den 3 septembre 1939 hade produktionstakten stigit till elva flygplan per day och man hade 535 flygplan i tjänst. Produktionen av MS.406 avslutades i mars 1940, efter att alla 1&# 160000 flygplan hade levererats jusqu'à Armée de l'Air och ytterligare 77 jusqu'à utländska kunder, däribland 45 jusqu'à Turkiet. De order som lagts av Litauen och Polen kunde inte fullföljas på grund av krigets utbrott.

MS.410 [ redigera | wikitexte redigera ]

Medan MS.406 kom i tjänst år 1939, inledde man et uppgrading av konstruktionen. Résultat kom att bli MS.410, som hade en starkare vinge, en enklare kylare som inte kunde fällas in, fyra bältmatade MAC-kulsprutor i stället för de två tidigare trummagasinkulsprutorna samt avgasutblås för mera kraft. Flygplanet kunde nu komma upp i en topphastighet om 509 km/h, d.v.s. en förbättring om 16 km/h i jämförelse med MS.406.

Produktionen hade just inletts när Frankrike föll och enbart fem exemplar hade färdigställts. Produktionen tilläts fortsätta under tysk kontroll och man började bygga om gamla MS.406 to MS.410, men många av desssa fick enbart den nya vingen.

MS.411, MS.412 [ redigera | wikitexte redigera ]

Ett enda exemplar av versionen MS.411 byggdes genom att man byggde om det tolfte förproduktionsflygplanet och gav den MS.406:ans vinge och HS 12Y-45 motorn med sina 1 000 hk (750 kW). En senare modifikation påbörjades och gavs namnet MS.412 (HS 12Y-51 1 050 ch (780 kW)), men den kom inte att färdigställas innan kriget tog slut.

MS.450 [ redigera | wikitexte redigera ]

År 1939 började Hispano leverera prototyper av den nya Hispano-Suiza 12Z-motorn på 1𧈬 hk (970 kW). En av dem modifierades för att passa en modifierad MS.410 för att bli MS.450, som hade dramatiskt förbättrade flygegenskaper, speciellt på högre höjder. Motorn hann dock inte tas i produktion innan Frankrike föll och Dewoitine D.520 som även modifierats för att bära motorn (D.523/D.551) ansågs vara en bättre konstruktion för motorn.


  • Dates clés:
  • 1911: Morane-Saulnier est fondée.
  • 1913: L'avion parasol Morane H effectue des vols historiques.
  • 1914: Raymond Saulnier brevète un dispositif de synchronisation de mitrailleuses.
  • 1935: L'avion de chasse MS 405 présente une verrière coulissante.
  • 1945: Le MS 470 d'entraînement est le premier avion français d'après-guerre.
  • 1953: Lancement du jet MS 755 Fleuret.
  • 1954: Le populaire jet d'affaires MS 760 Paris fait ses débuts.
  • 1959: L'avion léger MS 880 Rallye, immensément réussi, vole pour la première fois.
  • 1962: Morane-Saulnier en faillite est mis en redressement judiciaire.
  • 1966: Morane-Saulnier renaît sous le nom de Socata, une division du Groupe Sud-Aviation.
  • 1970: Socata devient la division avions légers du Groupe Aérospatiale nouvellement créé.
  • 1975: Socata entame une relation de réciprocité avec la Division Hélicoptères d'Aérospatiale.
  • 1979: La gamme d'avions TB ou "Caribbean" fait ses débuts avec le TB-9 Tampico et le TB-10 Tobago.
  • 1986: Socata ouvre une filiale aux États-Unis.
  • 1991: Le premier TBM 700, développé avec Mooney Aircraft, est livré.
  • 1995: Socata fait revivre le bimoteur américain General Cougar sous le nom de TB 360 Tangara.
  • 1997: La société commence à développer de nouveaux avions au kérosène avec Renault Sport.
  • 2000: Socata fait partie de la toute nouvelle centrale aéronautique européenne EADS.

Ce site Web et les pages associées ne sont pas associés, approuvés ou sponsorisés par Eads Socata et n'ont aucune affiliation officielle ou non officielle avec Eads Socata.

Copyright et copie 2021 Web Solutions LLC. et ses concédants de licence Tous droits réservés
Conditions d'utilisation


L'aviondeMorane-Saulnier

Volé pour la première fois en 1915, l'AR était un monoplan à deux places à ailes de parasol construit en grande partie en bois avec un revêtement en tissu. Environ 400.

Le Morane-Saulnier Type N a été suivi par deux variantes plus grandes, plus puissantes et mieux armées, les Type LA et .

Conséquence directe de l'inquiétude suscitée par l'escalade des coûts de fabrication des chasseurs, un programme de développement des chasseurs-légers , .

Conservant la cellule de base du M.S.121, le M.S.221, apparu en 1928 comme concurrent de remplacement dans le programme Jockey, transportait .

Peu de temps après le début des essais en vol du M.S.223, l'ensemble du concept de chasseur Jockey a été jugé comme un échec et, avec les inhibitions imposées.

Développé à partir du prototype d'entraîneur principal M.S.300 de 1930 et de ses variantes M.S.301 et M.S.302, le Morane-Saulnier M.S.315 a volé pendant .

En 1932, Morane-Saulnier entreprend l'étude d'une version embarquée dédiée du chasseur M.S.225. Désigné M.S.226 et alimenté par un .

Pour répondre à la même exigence C1 pour laquelle le M.S.275 a été proposé, Morane-Saulnier a développé en parallèle le M.S.325. Ceci, pour le premier.

Le prototype Morane-Saulnier M.S.340, piloté en avril 1933, a été conçu comme un avion de tourisme ou d'entraînement. Il a conservé l'habitude de l'entreprise.

L'exigence C1 (monoplace de chasse) émise pour la première fois par le Service Technique Aéronautique en 1930 - quand il a finalement été concédé que .

Numériquement le plus important chasseur de l'Armée de l'Air au début de la Seconde Guerre mondiale, le MS 406 combinait la conception structurelle.

Conçu en réponse à une exigence C1 initialement émise en septembre 1934, le M.S.405 était de construction métallique tubulaire classique, mais inhabituel.

Volé pour la première fois le 8 février 1936, le Morane-Saulnier M.S.350 était un petit biplan de voltige monoplace à cockpit ouvert et à envergure égale.

S'appuyant fortement sur des composants du chasseur M.S.405, l'équipe de conception Morane-Saulnier a proposé un entraîneur avancé sous la désignation .

Le 27 février 1937, une nouvelle exigence C1 est émise par le Service Technique Aéronautique et l'un des chasseurs conçus pour .


Histoire et construction

Développé à l'époque du régime de Vichy en France, le prototype MS.470 a volé pour la première fois le 22 décembre 1944. Des essais réussis ont conduit à une commande de l'Armée de l'Air française pour une version révisée, le MS.472 . Le Vanneau était un avion à aile basse avec des sièges en tandem sous une longue verrière de cockpit. Il avait un train d'atterrissage à roue arrière rétractable et le prototype était propulsé par un moteur radial Gnome-Rhône 14M de 700 CV (522 kW). La version de production du MS.472 était propulsée par un moteur V12 Hispano-Suiza 12X de 690 ch (515 kW) et vola pour la première fois le 12 décembre 1945. La livraison à l'armée de l'air française eut lieu à partir de décembre 1946. A partir de décembre 1947 reçut alors la Marine Nationale 70 exemplaires dans la variante MS.474 , qui convenait au porte-avions missions . Une version équipée d'un moteur V12 Hispano-Suiza 12Y-45 de 634 kW a été baptisée MS.475 et a été produit à partir de 1950. Le Vanneau est resté en service dans l'armée de l'air et la marine françaises jusqu'à la fin des années 1960.


Voir la vidéo: Morane-Saulnier prototype No 01 display at Villacoublay in 1936