Des artefacts chinois anciens contiennent un composé de fer extrêmement rare

Des artefacts chinois anciens contiennent un composé de fer extrêmement rare


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Une nouvelle étude publiée dans la revue Scientific Reports a révélé que le revêtement inhabituel des anciens bols à thé chinois, connu sous le nom d'articles à thé Jian, est en fait une forme extrêmement rare d'oxyde de fer, selon un rapport publié dans Live Science.

Les bols à thé Jian ware temmoku sont des poteries chinoises en grès fabriquées à des fins domestiques principalement pendant la dynastie Song (960-1279 après JC) et jusqu'au début du XIVe siècle. Les articles de Jian ont été fabriqués dans la province du Fujian, d'abord dans des fours à Jian'an et plus tard à Jianyang, et ont longtemps été appréciés au Japon ; en effet, le terme temmoku lui-même est dérivé de la prononciation japonaise du chinois Tianmu Shan, une montagne où, selon la tradition, les prêtres bouddhistes japonais visitaient un temple bouddhiste et achetaient certains de ces bols pour les rapporter au Japon. Les bols à thé Jian sont assez uniformes dans l'empotage, avec des corps en grès foncé à gros grains et des glaçures noires bleuâtres ou brunâtres lustrées qui sont généralement traversées de stries brunâtres assimilées à de la « fourrure de lièvre », des « taches d'huile » et des « taches de perdrix. " De temps en temps, comme dans ce bol fin, la glaçure présente une irisation de surface multicolore lorsque la lumière joue à travers elle.

La porcelaine noire des articles Jian avait une pâte noire violacée et une épaisse glaçure noire brillante. Un brillant argenté apparaissant à travers la glaçure noire ressemblait à des poils de lapin, à des plumes de perdrix ou à des taches d'huile. Source des photos .

Une équipe de scientifiques, dirigée par Catherine Dejoie du Lawrence Berkeley National Lab en Californie, a analysé la microstructure et la composition chimique locale de la poterie ancienne et a découvert de manière inattendue que les motifs caractéristiques de la céramique Jian étaient en fait produits accidentellement par l'oxydation de l'argile riche en fer. à des températures extrêmement élevées, faisant couler le flux de fer fondu dans la glaçure sur les côtés des bols et se cristalliser en oxydes de fer très rares tout en refroidissant dans le four.

Le résultat est la présence d'oxyde de fer pur en phase epsilon, qui n'a été complètement caractérisé qu'au cours des dix dernières années et que les scientifiques n'ont jamais pu produire en laboratoire sous sa forme pure, car les techniques de synthèse modernes n'ont réussi qu'à se développer. de minuscules cristaux contaminés par de l'hématite.

"Ce qui est étonnant, c'est que les" conditions de synthèse parfaites "pour l'oxyde de fer en phase epsilon ont été rencontrées il y a 1000 ans par des potiers chinois", explique Mme Dejoie.

Marqué par une magnétisation extrêmement persistante, l'oxyde de fer en phase epsilon pourrait détenir la clé d'aimants permanents meilleurs et moins chers utilisés dans le stockage de données et d'autres appareils électroniques. De plus, la phase epsilon est non toxique et très résistante à la corrosion. "La prochaine étape sera de comprendre comment il est possible de reproduire la qualité de l'oxyde de fer en phase epsilon avec la technologie moderne", explique Dejoie. "Et d'identifier et d'extraire les conditions de synthèse et d'autres facteurs pour obtenir de gros cristaux de phase epsilon pure."

Image en vedette : Bol à thé avec décoration en fourrure de lièvre de la dynastie des Song du Sud. Source des photos .


    Secret de santé chinois

    Il semble que la santé de l'Amérique défaille. Un million d'Américains mourront d'une maladie circulatoire cette année. Six cent mille vies seront également écourtées par le cancer. Comment en sommes-nous arrivés là ? Je ne suis pas sûr. Mais il existe une issue qui commence à faire le buzz !

    Chers lecteurs, je souhaite vous présenter l'aliment le plus riche en nutriments de la terre, le goji, ou plus précisément le Lycium Barbarum.

    La communauté scientifique occidentale a vérifié ce que les praticiens de la santé chinois et tibétains savaient depuis des milliers d'années. Les baies de goji sont l'aliment connu le plus sain sur notre planète.

    Dans ce rapport, je parlerai spécifiquement des baies de goji. Dans mes recherches sur le sujet, j'ai découvert que toutes les baies de goji ne sont pas égales. Les trois baies les plus puissantes de la famille des gojis sont les baies de Goji tibétaines, les baies de goji du Xinjiang chinois et les baies de goji du Ningxia chinois qui appartiennent toutes au genre Lycium.

    Les baies de goji, un trésor national en Chine, sont utilisées dans la médecine traditionnelle chinoise depuis plus de 5 000 ans. Les anciens textes médicaux chinois célébraient les baies de goji pour leur large éventail de bienfaits pour la santé, notamment le renforcement du «chi» ou force vitale du corps. Les personnes qui consommaient ce fruit vivaient apparemment sans maladies courantes comme l'arthrite, le cancer et le diabète. De plus, leur espérance de vie a atteint plus de 100 ans !

    En 1988, l'Institut de recherche en nutrition de Pékin a mené une analyse chimique détaillée et des études de composition nutritionnelle du fruit séché du goji. Accrochez-vous à vos chaussettes, c'est ce qu'ils ont découvert. En plus d'être riches en vitamines B1 et B6 (qui sont nécessaires à l'organisme pour convertir les aliments en énergie) et en vitamine E (qui n'a jamais été trouvée dans les fruits auparavant), les baies de goji contiennent plus de protéines que le blé entier, 18 acides aminés ( 8 d'entre eux essentiels à la vie), 21 oligo-éléments (dont des quantités importantes de zinc, fer, cuivre, calcium, sélénium, phosphore et germanium un agent anticancéreux très rare presque jamais trouvé dans les aliments), plus de bêta-carotène que de carottes, 500 fois plus de vitamine C en poids que les oranges, acides gras essentiels (nécessaires à la production d'hormones et au bon fonctionnement du cerveau et du système nerveux) et est la source la plus riche en caroténoïdes (pigments liposolubles naturels qui jouent un rôle essentiel dans la vitamine A activité chez l'homme) de tout aliment sur la planète. Ce n'est pas tout.

    Voici une courte liste d'autres composés favorisant la santé trouvés dans Lycium Barbarum :

    Bêta Sitostérol : Un agent anti-inflammatoire trouvé pour abaisser le cholestérol et utilisé pour traiter l'impuissance sexuelle et l'hypertrophie de la prostate.

    Zéaxanthine et Lutine : Appréciés pour leur rôle protecteur des yeux.

    Bétaïne : Utilisée par le foie pour produire de la choline qui aide les réactions de détoxification dans le foie. La bétaïne est connue pour protéger l'ADN, améliorer la mémoire, favoriser la croissance musculaire et nous protéger de la stéatose hépatique.

    Cyperone : Un sesquiterpène utilisé dans le traitement du cancer du col de l'utérus. Il est également connu pour être bénéfique pour les problèmes cardiaques et de tension artérielle ainsi que pour les problèmes de menstruation.

    Solavetivone : Un puissant agent antifongique et antibactérien.

    Physaline : Un composé naturel qui renforce le système immunitaire. Efficace dans le traitement de la leucémie, de l'hépatite B et du cancer.

    Une procédure de laboratoire a été récemment développée pour mesurer la quantité d'antioxydants que contiennent les aliments que nous mangeons. La procédure connue sous le nom d'ORAC (Oxygen Radical Absorbance Capacity) a été développée par le Dr Guohua Cao du Centre de recherche sur la nutrition humaine de l'USDA sur le vieillissement à l'Université Tufts, aux États-Unis. ORAC est l'une des méthodes les plus sensibles et les plus fiables pour mesurer la capacité des antioxydants à absorber les radicaux libres. C'est le seul test à combiner à la fois le temps et le degré d'inhibition des radicaux libres.

    Selon l'Université Tufts, une personne moyenne a besoin d'environ 3 000 à 5 000 unités ORAC par jour pour avoir un impact significatif sur la capacité antioxydante du plasma et des tissus. Trois portions de fruits et légumes par jour fournissent environ 1200 unités ORAC. Cela signifie qu'une personne moyenne manque de 3 800 unités ORAC par jour, en fonction des fruits et légumes qu'elle choisit et des besoins de son corps. Pour compenser la différence, les experts recommandent de compléter notre alimentation avec des aliments riches en ORAC pour devenir et rester en bonne santé et ralentir le processus de vieillissement causé par les dommages causés par les radicaux libres.

    Lycium Barbarum a été classé comme l'aliment avec la capacité antioxydante la plus élevée avec un incroyable 3 472 unités ORAC par oz liquide. Certaines des autres mentions notables sont l'huile de vitamine E à 3 309, les grenades à 3 037, les myrtilles à 2 400, les framboises à 1 220.

    De plus, les baies de goji ont des niveaux extrêmement élevés de polysaccharides immunostimulants. Que sont les polysaccharides ? Les polysaccharides sont de très grosses molécules de sucre à longue chaîne qui nourrissent les macrophages (gros globules blancs) dans la paroi intestinale. Les macrophages sont ensuite transportés vers d'autres cellules immunitaires, déclenchant une chaîne d'événements défensifs dans notre corps.

    Il y a plusieurs années, des chercheurs allemands ont isolé des polysaccharides d'Echinacea purpurea (souvent utilisé dans des formulations médicinales) et les ont mélangés avec des macrophages dans des tubes à essai. Ils ont découvert que les polysaccharides activaient profondément les macrophages, les stimulant pour tuer efficacement les cellules tumorales ! Il a également été découvert que les macrophages augmentaient leur production d'interleukine, une substance chimique qui incite le système immunitaire à une plus grande activité, et que les polysaccharides augmentaient également l'activité des lymphocytes B, des cellules du système immunitaire qui combattent les infections bactériennes.

    Vous trouverez ci-dessous les résultats d'une étude de 2002 sur les effets d'un produit de goji Ningxia sur les phagocytes. Premièrement, pourquoi devrions-nous nous soucier des phagocytes ? Les phagocytes sont un élément crucial du système immunitaire et se trouvent dans la rate. Ils digèrent les substances étrangères qui envahissent le corps, y compris les bactéries et autres organismes pathogènes. Le fait d'avoir un grand nombre de phagocytes dans la rate permettra au corps d'éliminer plus rapidement les substances étrangères et ainsi de prévenir le développement d'une maladie potentielle.

    Les effets étaient étonnants. Le nombre de cellules phagocytaires spléniques (cellules immunitaires) a augmenté de 81 % et l'ORAC (capacité antioxydante) du sang total des sujets a également augmenté. Essentiellement, on pourrait dire que le sang des sujets est devenu plus jeune.


    Mésopotamie, vers 4500 av.

    Le métal pur est inefficace en tant qu'arme et outil en raison de sa douceur. Mais les premières expérimentations métallurgiques par les Mésopotamiens ont abouti à une solution à ce problème : le bronze, un alliage de cuivre et d'étain, était non seulement plus dur, mais pouvait également être traité par forgeage (façonnage et durcissement par martelage) et coulée (coulée et moulée en liquide).

    La capacité d'extraire le cuivre des corps minéralisés a été bien développée. Dans l'Arménie d'aujourd'hui, les outils en bronze et en alliage de cuivre, y compris les ciseaux, les rasoirs, les harpons, les flèches et les fers de lance, remontent au troisième millénaire avant notre ère. Une analyse chimique du bronze de la région indique que les alliages courants de l'époque contenaient environ 87 pour cent de cuivre, 10 à 11 pour cent d'étain et de petites quantités de fer, de nickel, de plomb, d'arsenic et d'antimoine.


    Peut Banaba Leaf Boost Testostérone

    Trouvé dans quelques suppléments stimulant la testostérone, mais la feuille de banaba fonctionne-t-elle réellement ?

    La feuille de banaba (également connue sous le nom de Lagerstromia) est un supplément à base de plantes couramment utilisé pour ses propriétés anti-diabétiques.

    Il a également été affirmé qu'il avait des propriétés de renforcement musculaire et peut être trouvé dans quelques produits stimulant la testostérone.

    Aussi connu sous le nom de Banaba, crêpe myrte, crêpe myrte.

    Prendre la feuille de banaba

    Il n'y a pas eu d'essais qui confirment réellement les doses minimales et maximales.

    Il a été démontré dans des essais qu'il est efficace lors de la prise d'extrait de feuille à 3000 mg par jour.

    Sa composition

    Les composés suivants dans la feuille de banaba comprennent

    • Acide valéonéique
    • Gallate d'éthyle
    • Acide bétulinique
    • Bioflavonoïdes
    • Acide caféique
    • Acide corosolique

    On pense que les deux composés clés sont les acides valonéique et corosolique

    il s'est avéré avoir des effets antioxydants mineurs et il peut être en mesure de contribuer à un meilleur contrôle de la glycémie chez les diabétiques.

    La feuille de banaba peut-elle augmenter la testostérone ?

    Il n'y a pas eu d'études cliniques (qui sont accessibles au public de toute façon) qui prouvent ou réfutent les affirmations des fabricants selon lesquelles Banaba Leaf peut aider à augmenter les niveaux de testostérone,

    les affirmations de certains fabricants selon lesquelles il peut aider à augmenter la masse musculaire sont également infondées…

    Les seul effet prouvé de Banaba Leaf est sa capacité à aider à contrôler le glucose chez les diabétiques. – Quelque chose qui a été prouvé dans les essais cliniques sur les animaux et les humains…


    Grenades

    Grenade anti-plante

    Une grenade anti-plante est un petit explosif à main contenant un puissant herbicide qui tue toute la vie végétale dans son rayon d'explosion, éliminant ainsi la couverture de l'ennemi. Dans le jeu Warhammer 40,000 - Chaos Gate, les grenades anti-plantes peuvent être utilisées par le joueur pour défolier les zones boisées du jeu.

    Grenade aveugle

    Un type de grenade fumigène plus sophistiqué, la grenade aveugle émet des déflecteurs infrarouges et un rayonnement électromagnétique à large bande en plus de la fumée, pour aveugler non seulement la vue normale mais aussi les aides visuelles artificielles. Dans le jeu, les grenades aveugles n'étaient pas initialement présentes dans la troisième édition de Warhammer 40,000.

    Grenade étouffante

    La grenade étranglée explose pour remplir son rayon d'explosion d'un gaz non létal qui empêche toute personne dans la respiration correctement, les neutralisant temporairement.

    Grenade à fragmentation

    Une grenade à fragmentation est un petit engin explosif à main destiné à lancer des éclats d'obus dans toutes les directions. Les Space Marines utilisent deux types de grenades à fragmentation, soit en forme de disque avec un bouton au centre qui peut être enfoncé à plusieurs reprises afin de déterminer combien de temps avant qu'elle n'explose, soit en forme de petit œuf. Les deux types de conceptions de grenades marines spatiales sont décrites comme des « micro-grenades » et sont apparemment plus petites.

    Grenade hallucinogène

    Une grenade hallucinogène remplit sa zone d'effet avec un gaz hallucinogène invisible, ce qui fait que quiconque le respire éprouve des visions qui peuvent avoir divers effets sur eux, de rien à courir du champ en criant pour croire qu'un ver extraterrestre rampe le long de leur jambe.

    Grenade fil de fer

    Les grenades Haywire (ou Scramblers) sont des grenades qui explosent avec une puissante impulsion électromagnétique, détruisant les systèmes électroniques et neutralisant les véhicules. Ils sont le plus souvent employés parmi les Eldars et leurs homologues Eldars Noirs. Ils sont décrits comme ayant des batteries en cristal.

    Orbe sacré d'Antioche

    Créé pour la première fois par l'Artificier Space Marine Antioche, un Orbe sacré d'Antioche est une grenade personnalisée, fabriquée individuellement, dotée de la sainte colère de l'Empereur et remplie à parts égales d'explosifs puissants et d'onguents sacrés qui brûlent les infidèles avec leur pureté. Les Orbes sacrés d'Antioche sont des armes mortelles contre les serviteurs impurs et méchants des Puissances de la Ruine du Chaos et les démons du Warp. Ces grenades sont le plus souvent utilisées par les Space Marines du chapitre des Black Templars.

    Grenade Sanctificatrice

    Les Grenades Sanctifier sont utilisées par les Inquisiteurs de l'Ordo Malleus pour détruire les démons. Ces grenades ont des runes gothiques de puissance psychique inscrites dessus. Cette grenade est essentiellement un puissant explosif psychique dans un conteneur de l'espace réel. À proximité d'un démon ou lors d'un impact, il libère une conflagration de force psychique, ne laissant généralement rien derrière lui.

    Grenade Krak

    Les grenades Krak sont destinées à être utilisées contre des cibles renforcées telles que des véhicules blindés ou des bâtiments, etc. Elles sont conçues pour imploser et produire une puissante onde de pression qui peut endommager des cibles blindées ou renforcées, plutôt que d'exploser, comme c'est généralement le cas avec les grenades.

    Bombe à fusion

    La Melta-Bomb est une grenade incorporant la technologie Melta, analogue en puissance et en effet à une charge en forme de sacoche antichar.

    Éclat de photons

    Le Photon Flash Flare explose avec un flash de lumière extrêmement puissant, qui aveuglera temporairement toute personne sans protection dans sa zone, et peut même affecter ceux qui sont protégés, comme les Space Marines à armure assistée.

    Grenade à plasma

    Rare dans l'Imperium, la grenade à plasma explose pour produire une boule de plasma qui couvre une zone. Cette zone d'effet se rétrécit car elle utilise l'énergie disponible dans la zone environnante. Les Eldar utilisent un type différent de Grenade à plasma, et les Eldars noirs ont également une version de la Grenade à plasma.

    Grenade Psyk-Out

    La grenade la plus rare de l'Imperium, la grenade Psyk-Out serait produite à partir d'un sous-produit psychique collecté sur le trône d'or de l'empereur. Utilisé principalement par le temple Culexus Assassin, il n'est utile que contre les êtres dotés de pouvoirs psychiques, mais peut tuer un tel être instantanément.

    Grenade effrayante

    TheScare Grenade produit un gaz non persistant, absorbé par la peau, qui affecte le système nerveux des personnes touchées, produisant des sentiments d'appréhension et d'anxiété profonde.

    Rad Grenade

    La grenade Rad est un petit engin explosif à main qui irradie la zone englobée dans la zone d'explosion. Le niveau de rayonnement se dissipe avec le temps.

    Grenade fumigène

    La grenade fumigène est une simple grenade qui remplit la zone d'une épaisse fumée. Efficace contre la vue normale, Smoke est inutile contre des appareils visuels plus sophistiqués. La sortie de Warhammer 40,000 3ème édition a supprimé les règles de la plupart des grenades dans le jeu. Ils sont également utilisés dans les lanceurs de missiles et de grenades équipés sur de nombreux véhicules impériaux.

    Grenade de stase

    La grenade à stase est un type de grenade très rare utilisé uniquement par les forces de l'Adeptus Mechanicus et quelques autres forces spéciales impériales sélectionnées. La grenade de stase « piège » toutes les unités dans sa zone d'effet, les rendant incapables de faire quoi que ce soit. En effet, la grenade possède un générateur de champ de stase qui génère essentiellement une boucle temporelle, provoquant la répétition du temps dans la zone d'effet de la grenade.

    Pied-de-biche

    Un autre dispositif de grenade rare, le Tanglefoot est produit en petit nombre par l'Adeptus Mechanicus et distribué aux forces impériales d'élite. Il contient un générateur magno-gravitique petit mais puissant, qui produit un champ au niveau du sol et juste au-dessus, ce qui le rend difficile à traverser. On dit que c'est comme "marcher sur une masse de fils-pièges", d'où son nom.

    Grenade à toxines

    La grenade à toxines crache une quantité de produits chimiques toxiques et d'extraits biologiques sur une zone.

    Grenade virale

    Une grenade virale est une grenade conçue pour la guerre biologique. Bien que relativement sûr, il existe un risque inhérent de mutation au sein des toxines, ce qui signifie qu'il est rarement utilisé, sauf en cas de destruction stratégique. En raison de sa nature aléatoire, cet appareil peut être aussi dangereux pour son utilisateur que pour son adversaire.

    Grenade Vortex

    La grenade Vortex est un type de grenade spécialisée extrêmement avancé utilisé par quelques individus sélectionnés dans le Warhammer 40,000 univers. La grenade ouvre un "trou" au Warp dans l'espace réel, détruisant toutes les troupes dans sa zone d'effet. La grenade Vortex est une arme imprévisible qui détruit tout ce avec quoi elle entre en contact, et le vortex Warp qu'elle crée dérive au hasard après l'activation, tuant amis et ennemis. Cette grenade, comme on peut l'imaginer, n'est disponible que pour les plus hauts gradés des serviteurs impériaux, tels que les officiers supérieurs des chapitres Space Marines et les inquisiteurs.


    Signatures crâniologiques et dentaires d'Out-of-Armenia

    Entrepris ici est une analyse craniométrique multidimensionnelle de plus de 254 groupes ethniques du néolithique et de l'âge du bronze du territoire de l'Eurasie. Sur la base des informations reçues, une analyse de cluster a été effectuée et a montré les condensations génétiques des ethnies et des vecteurs de parents ou, au contraire, des distinctions entre eux.
    L'enquête craniométrique et odontologique de l'âge du bronze est intéressante et en lien avec la discussion sur l'origine des Indo-européens et sur le lieu de leur maison ancestrale. Différents aspects du problème de la patrie ancestrale des Indo-européens sont loin d'être complètement résolus et suscitent de vifs débats dans les pages des publications scientifiques.
    De nouvelles données anthropologiques ont permis d'identifier des caractéristiques méditerranéennes étrangères influençant divers groupes ethniques eurasiens et ont révélé des preuves d'un flux migratoire en provenance des hauts plateaux arméniens et du Caucase. Cette recherche a fourni de nouvelles preuves de modèles de contact ethnique et de mélange en Eurasie occidentale.
    On peut voir un lien clair entre les échantillons des hauts plateaux arméniens et les échantillons d'Europe occidentale (l'échantillon Arcvakar – 17 liens phénétiques étroits sont révélés). Les échantillons de la Géorgie (Samtavro / Late Bronze Age – II période) et de l'Iran (Tepe Gissar III), de l'Ouzbékistan (Sapallitepe) sont identifiés comme les échantillons ayant les affinités les plus proches des échantillons d'Ukraine (Shirochanski) et de Pologne, d'Allemagne (Corded Ware culturelle) en particulier.
    Cela suggère que certains des gènes européens proviennent en fait de cette région. Ainsi, les connexions méditerranéennes des hauts plateaux arméniens, de la Géorgie et de l'Asie centrale sont nettement fixées en Europe occidentale et à l'âge du bronze moyen-tardif.

    Si cela est vrai, il est suggéré que la dispersion des langues indo-européennes s'est accompagnée d'une migration et d'un certain flux génétique de la patrie des hauts plateaux arméniens vers les divers sièges historiques des langues indo-européennes. Les différents taux de dérive génétique et de flux de gènes externes peuvent avoir contribué à la différenciation morphologique et à la diversification parmi les différentes populations eurasiennes.
    L'analyse typologique a révélé une série craniologique ayant des analogies (sur un complexe de caractères craniométriques, odontologiques) avec des représentants de la population des hauts plateaux arméniens, du Caucase, du Proche-Orient et de l'Asie centrale. La zone de départ initiale (ou l'une des zones intermédiaires), comme l'indiquent les données anthropologiques, semblerait être les hauts plateaux arméniens, et le Caucase dans son ensemble.
    Signatures crâniologiques et dentaires d'Out-of-Armenia


    La graine de fenugrec et votre santé

    La graine de fenugrec est une épice souvent ajoutée aux currys et autres plats indiens. C'est une bonne source de protéines et de nutriments. En médecine traditionnelle, il a été utilisé dans le traitement de la douleur et de l'irritation caractéristiques de l'inflammation. Il est historiquement utilisé pour favoriser la lactation. Des études plus récentes ont montré qu'il présente des propriétés antivirales. En particulier, il a été testé pour soulager les symptômes des infections par le froid.

    Trigonella foenum-graecum est une espèce végétale appartenant à la famille des légumineuses. En tant que tel, il a été cultivé comme légume avant même l'Antiquité. On pense qu'il s'agit d'une espèce indigène du Croissant fertile, une région historique qui comprend les pays modernes d'Israël, du Liban, de la Jordanie, de l'Irak et de la Syrie. À ce jour, il reste une culture, une herbe et une source de nourriture importante dans ces pays.

    Combat le diabète sucré

    La graine de fenugrec a fait l'objet de recherches scientifiques ces dernières années. Tirant parti de son utilisation en médecine traditionnelle, il a été utilisé dans la gestion de la glycémie. Il améliore l'effet de l'hormone insuline dans la régulation des niveaux de glucose. En fait, il a montré un grand potentiel dans le traitement à la fois du diabète sucré insulinodépendant de type I et du diabète sucré non insulinodépendant de type II.

    Modifie le profil lipidique du sang

    Le contenu phytochimique de la graine de fenugrec lui permet de réduire efficacement le taux de cholestérol dans le sang. Des essais cliniques ont enregistré des changements dans les lipides présents dans la circulation systémique après la consommation de produits à base de graines de fenugrec. Il est maintenant postulé qu'il bloque la voie métabolique pour la synthèse des lipoprotéines de basse densité ou du mauvais cholestérol. Certaines sources disent qu'il augmente le bon taux de cholestérol.

    Augmente la production de lait

    La graine de fenugrec est riche en composés organiques qui favorisent jusqu'à 900% la sécrétion de produits laitiers dans les glandes mammaires des femmes qui allaitent. Traditionnellement, les graines sont broyées en poudre et consommées en grande quantité par les femmes enceintes. Aujourd'hui, ils sont transformés en capsules, qui présentent les mêmes avantages et restent populaires dans le sous-continent indien.

    Soulage les infections virales

    Il existe un corpus croissant de littérature consacrée aux propriétés antivirales putatives de la graine de fenugrec. Un certain nombre de chercheurs ont attesté que la graine présente une activité biochimique qui interfère avec la réplication des virus. Par exemple, les applications topiques d'extraits de fenugrec ont montré des résultats souhaitables dans l'élimination des affections cutanées virales, et la prise orale a été efficace pour soulager le rhume.

    La graine de fenugrec est un revitalisant et un hydratant naturel. Il favorise la rétention d'humidité dans la peau et protège la couche externe de la peau des irritants. Il a été utilisé comme baume pour les plaies, les éruptions cutanées, les furoncles, les ecchymoses, les allergies et les piqûres d'insectes. Il est transformé en un mélange sirupeux qui est directement appliqué sur les cheveux. Il régule la production de sébum dans les follicules pileux et aide à contrôler les pellicules.

    Prenez des graines de fenugrec et sentez la différence !

    Date : 25 novembre 2009 15h40
    Auteur : Darrell Miller ( [email protected] )
    Sujet : Graine de fenugrec

    Le fenugrec est l'un des plus anciens remèdes à base de plantes, utilisé à la fois comme épice culinaire et comme remède médicinal. Le fenugrec est une plante de la famille des Fabacées. Cette plante est utilisée à la fois comme herbe et comme épice. Les feuilles de la plante sont utilisées comme herbe, tandis que les graines de la plante sont utilisées comme épice. Le fenugrec est cultivé dans le monde entier comme une culture semi-aride. Fréquemment, le fenugrec peut être trouvé comme ingrédient principal dans le curry. Originaire du sud-ouest de l'Asie, cette plante était utilisée pour les problèmes d'intestin enflammés et d'estomac en raison de ses capacités de lubrification intestinale. Le fenugrec était utilisé par les Grecs pour les problèmes respiratoires. De plus, le fenugrec était utilisé à la fois en Orient et en Occident et était considéré comme l'une des herbes médicinales les plus efficaces. Souvent, les plantes de fenugrec étaient données aux animaux malades pour améliorer leur santé.

    Cette plante a la réputation de pouvoir dissoudre les masses durcies de mucus accumulé dans le corps. Le fenugrec aide à débarrasser les poumons du mucus et les bronches des mucosités. Souvent, il est combiné avec du jus de citron et du miel pour aider à expulser les déchets par le système lymphatique. Le fenugrec est connu pour les propriétés antiseptiques qu'il contient, qui aident à tuer les infections dans les poumons. De plus, cette plante est recommandée pour traiter un système gastro-intestinal enflammé. Cette plante contient trente pour cent de mucilage, qui peut être utilisé en cataplasme sur les plaies, les inflammations, les furoncles et les affections cutanées. Les formules contenant du fenugrec sont souvent présentées comme le médicament miracle pour tous les problèmes gynécologiques. Certaines études ont montré que le fenugrec simule l'utérus et contient de la diosgénine, un constituant similaire à l'œstrogène. Des recherches sur des animaux diabétiques ont montré que les graines de fenugrec sont capables de réduire les niveaux de glucose urinaire. L'ingrédient actif semble être la partie dégraissée de la graine, qui possède l'alcaloïde trogonelline, l'acide nicotinique et la coumarine. Lorsque les graines dégraissées ont été ajoutées au traitement à l'insuline de chiens diabétiques, il a été noté que la dose d'insuline était diminuée. Le fenugrec contient de la choline et des liptropiques, qui aident à dissoudre le cholestérol et à abaisser le taux de cholestérol. Des études animales ont montré des résultats bénéfiques dans l'abaissement des taux de cholestérol sérique. Le fenugrec aide à réduire le mucus en cas d'asthme et de congestion des sinus et des bronches. Des preuves d'activité anti-inflammatoire ont été démontrées dans certaines études, ce qui peut expliquer pourquoi certaines personnes souffrant d'arthrite ont été aidées par le fenugrec.

    Les graines de la plante de fenugrec sont utilisées pour fournir des propriétés altératives, anti-catarrhales, anti-inflammatoires, antiseptiques, aphrodisiaques, astringentes, amères, adoucissantes, émollientes, expectorantes, fébrifuges, galactagogues, mucilantes et vulnéraires. Les principaux nutriments présents dans cette plante sont la choline, le fer, la lécithine, les minéraux, les protéines et les vitamines A, B1, B2, B3 et D. Principalement, le fenugrec est extrêmement bénéfique dans le traitement des allergies, de la perte d'appétit, du catarrhe bronchique, de l'hypercholestérolémie. , rétinopathie diabétique, gaz, troubles gastriques, infections pulmonaires, excès de mucus et maux de gorge.

    De plus, l'herbe est très utile pour traiter les abcès, l'anémie, l'asthme, les odeurs corporelles, les furoncles, la bronchite, le cancer, les yeux enflés, les fièvres, les problèmes de vésicule biliaire, les brûlures d'estomac, l'inflammation, les problèmes de sinus, les ulcères, les problèmes utérins et la rétention d'eau. Pour plus d'informations sur les nombreux effets bénéfiques du fenugrec, n'hésitez pas à contacter un représentant de votre magasin d'aliments naturels local pour toute question.

    Date : 23 septembre 2009 à 11 h 08
    Auteur : Darrell Miller ( [email protected] )
    Objet : Fibre de cosse de psyllium

    Les Amérindiens utilisaient le psyllium comme collyre. Il était également utilisé pour traiter les entorses et les écorchures. De plus, il était et continue d'être utilisé comme laxatif pour aider à soulager la constipation. Cette plante contient de l'aucubine, des enzymes, des graisses, des glycosides, du mucilage et des protéines.

    La fibre se présente sous de nombreuses formes, mais le psyllium est la moins chère des fibres disponibles à l'achat sur le marché aujourd'hui.

    Lorsque le psyllium est pris en interne, c'est un excellent remède pour une variété de problèmes dans le système digestif. L'herbe peut être utilisée pour aider à prévenir l'auto-intoxication, si elle est utilisée sur une période de temps, de la réabsorption des toxines dans la circulation sanguine en éliminant les toxines. Puisque le psyllium empêche la réabsorption toxique, il permet une protection supplémentaire du côlon. Cela aide le corps à combattre la maladie et la maladie. La fibre à base de plantes fonctionne également comme un lubrifiant sur le tractus intestinal. De plus, il aide à lutter contre la diarrhée.

    La recherche a déterminé que le psyllium est un traitement utile pour le syndrome du côlon irritable (SCI). On considère que le SII traite un côlon trop sensible qui réagit au stress. Cette plante peut aider le côlon en apaisant, en cicatrisant et en aidant à éliminer les toxines du côlon. Le psyllium a également été recommandé pour les diabétiques. L'herbe produit un mucilage abondant qui apaise et guérit le gros intestin et nettoie le côlon. Le psyllium n'irrite pas la muqueuse délicate. Au lieu de cela, il travaille à renforcer et à restaurer les tissus. Jethro Kloss a suggéré l'utilisation de psyllium dans les cas de colite et d'ulcères anaux.

    Cette plante est considérée comme une alternative sûre au traitement médicamenteux de la constipation chronique lorsqu'elle est utilisée correctement. Les enveloppes des graines de psyllium sont une excellente source de fibres insolubles et solubles. Ils servent également de nettoyant intestinal et d'adoucissant des selles. De plus, le psyllium est un agent de charge hydrophile, ce qui signifie qu'il est capable d'augmenter plusieurs fois de taille lorsqu'il est combiné avec de l'eau. Cela se produit à cause du mucilage, l'un des principaux composants du psyllium. Le mucilage est un agent épaississant et stabilisant qui gonfle dans l'eau. Lorsque le psyllium gonfle dans les intestins, il contribue à augmenter l'activité péristaltique de l'intestin. Cela gonfle les selles et favorise le transit intestinal. Pour cette raison, il est crucial de boire beaucoup d'eau lorsque l'on prend du psyllium. Le mucilage est également capable d'aider à apaiser et à guérir les tissus enflammés du tractus intestinal.

    Des études ont déterminé que le psyllium est bénéfique pour réduire le cholestérol et renforcer le cœur. Un article du Journal of the American Medical Association a suggéré que des modifications alimentaires telles que le psyllium devraient être utilisées pour abaisser le taux de cholestérol avant de se tourner vers un traitement médicamenteux. En ajoutant du mucilage, comme celui que l'on trouve dans le psyllium, à l'alimentation, on peut réduire avec succès les taux de cholestérol sérique. Des études récentes sur le psyllium et d'autres formes de fibres ont déterminé que le mucilage dans les fibres est responsable de l'inhibition de la production de cholestérol. Non seulement le psyllium réduit les niveaux de mauvais cholestérol et de triglycérides, mais il augmente également les niveaux de bon cholestérol.

    L'utilisation externe du psyllium est utile pour traiter l'inflammation et l'irritation de la peau. Un cataplasme de graines de psyllium écrasées est très bénéfique. De plus, le psyllium est un excellent agent de dessin. Il est recommandé pour extraire le pus des furoncles et des plaies.

    Afin d'obtenir les meilleurs résultats lorsque vous complétez avec cette plante ou toute autre herbe, il est important de consulter votre fournisseur de soins de santé avant de commencer tout régime pendant que vous prenez des médicaments sur ordonnance. Pour plus d'informations sur les nombreux effets bénéfiques du psyllium, n'hésitez pas à consulter un représentant de votre magasin d'aliments naturels local pour toute question.

    Date : 20 septembre 2009 20h47
    Auteur : Darrell Miller ( [email protected] )
    Sujet : Houblon et bonne santé

    Le houblon est le cône floral femelle, également appelé strobile, du houblon. La plante de houblon fait partie de la famille des Cannabacées, qui comprend également le chanvre. Le houblon est principalement utilisé comme aromatisant et agent de stabilité dans la bière. La première utilisation documentée dans la bière date du XIe siècle. Aujourd'hui, le houblon est largement utilisé en brasserie en raison de ses nombreux avantages. Parmi ceux-ci, il y a l'équilibre entre la douceur du houblon et l'amertume. Cependant, le houblon est également utilisé à diverses fins dans d'autres boissons et en phytothérapie.

    Nicholas Culpeper, un herboriste du XVIIe siècle, a suggéré l'utilisation du houblon pour ouvrir les obstructions du foie et de la rate, nettoyer le sang, desserrer le ventre, nettoyer les veines et favoriser la miction. Le houblon était utilisé comme nourriture par les Romains. Gérard, un célèbre herboriste, a recommandé d'utiliser les bourgeons dans les salades. Les tribus amérindiennes ont également trouvé que le houblon était précieux. Les Mohicans l'utilisaient comme sédatif et aussi pour les maux de dents, tandis que les tribus Menominee utilisaient le houblon comme panacée. La lupuline présente dans le houblon est décrite comme un médicament à la fois sédatif et hypnotique. Il a été reconnu dans la pharmacopée américaine de 1831 à 1916. Le plus souvent, le houblon est probablement utilisé dans la production de bière.

    Le houblon est surtout connu pour son action sédative. En outre, ils sont utilisés pour leurs propriétés antibiotiques. Ces propriétés sont bénéfiques pour les maux de gorge, la bronchite, les infections, les fortes fièvres, le délire, les maux de dents, les maux d'oreille et la douleur. Bien que le houblon soit fort, il semble pouvoir être utilisé en toute sécurité. Leurs principales utilisations sont de soulager la tension nerveuse et de favoriser un sommeil réparateur. Ils ont été utilisés pour soulager naturellement l'insomnie. Pour l'inflammation, les furoncles, les tumeurs et l'enflure, un cataplasme de houblon est recommandé. Le houblon a été utilisé comme stimulant des glandes et des muscles de l'estomac. Ils ont également été utilisés comme relaxant sur les nerfs gastriques. Le houblon a une influence relaxante sur le foie et les voies biliaires et un effet laxatif sur les intestins. De nombreuses études indiquent que le houblon a des propriétés sédatives. Cette plante est connue pour son action rapide, apaisante et calmante pour le système nerveux. Le houblon est souvent une plante nervine qui aide à favoriser le sommeil. Il a été démontré que certains éléments de la plante possèdent des effets hypnotiques. Le houblon est également utilisé pour ses effets antispasmodiques. De plus, le houblon contient des propriétés antibactériennes, ce qui valide certaines de leurs utilisations historiques.

    La fleur de la plante de houblon est utilisée pour fournir des propriétés altératives, anodines, antibactériennes, antibiotiques, antinéoplasiques, carminatives, cholagogues, galactagogues, nervines, sédatives, stomachiques et vulnérables. Les principaux nutriments présents dans cette plante sont le chlore, le cuivre, le fluor, l'iode, le fer, le plomb, le magnésium, le manganèse, le sodium, le complexe de vitamines B et le zinc. Principalement, cette plante est extrêmement bénéfique dans le traitement de la perte d'appétit, de la bronchite, du délire, des troubles gastriques, des maux de tête, de l'hyperactivité et de l'indigestion, de l'insomnie, de l'absence de lactation, de la nervosité, de la douleur et du désir sexuel excessif.

    De plus, cette plante est très utile pour traiter l'alcoolisme, l'anxiété, les impuretés sanguines, la toux, les crampes intestinales, les vertiges, les maux d'oreille, les fièvres, les gaz, la jaunisse, les calculs rénaux, les troubles hépatiques, les symptômes menstruels, les symptômes de la ménopause, les névralgies, l'agitation, les rhumatismes, troubles cutanés, insomnie, maux de dents, ulcères, maladies vénériennes, rétention d'eau, coqueluche et vers. Pour plus d'informations sur les nombreux effets bénéfiques du houblon, n'hésitez pas à contacter un représentant de votre magasin d'aliments naturels local pour toute question.

    Date : 29 août 2009 13:51
    Auteur : Darrell Miller ( [email protected] )
    Sujet : Fleur de trèfle rouge

    Le trèfle rouge est aussi communément appelé trèfle sauvage, trèfle violet, trèfle des prés, trèfle chèvrefeuille ou herbe à vache. Cette plante fait partie de la famille des pois. On le trouve couramment dans les pâturages, les pelouses, le long des routes et dans les prairies. Beaucoup considèrent cette herbe comme une nuisance et, par conséquent, essaient de l'éliminer de leurs pelouses. Cependant, cela n'est pas facile à réaliser en raison de la nature chaleureuse du trèfle rouge.

    L'utilisation du trèfle rouge est probablement originaire d'Europe. Là, il était utilisé comme expectorant et diurétique. De plus, il était brûlé comme encens pour invoquer les esprits des défunts. Certaines personnes portaient même les feuilles de trèfle rouge comme charmes contre le mal. Le trèfle rouge était vénéré par les premiers chrétiens parce qu'ils associaient ses trois feuilles à la Trinité. Les fleurs de cette plante étaient séchées par les anciens Chinois puis placées dans des oreillers pour aider à détendre le corps et l'esprit. Les Amérindiens utilisaient le trèfle rouge comme gargarisme d'infusion pour les maux de gorge, la coqueluche et l'asthme. De plus, ils l'ont utilisé sur les enfants parce que c'était un moyen plus doux et plus sûr de lutter contre les maladies infantiles débilitantes.

    Cette plante a été utilisée pour traiter le cancer, la bronchite, les troubles nerveux, les spasmes et les toxines dans le corps. Il est considéré par les herboristes comme un nettoyant pour le sang. Les herboristes recommandent également cette herbe douce dans les formules lors de l'utilisation d'un programme de nettoyage. Le trèfle rouge est souvent mélangé avec du miel et de l'eau pour faire un sirop contre la toux et agir comme expectorant. L'herbe est un sédatif léger et est utile pour les affections spasmodiques, la bronchite, la respiration sifflante et la fatigue. Parce que le trèfle rouge est doux, il peut souvent être utilisé par les enfants.

    La recherche a déterminé que le trèfle rouge contient des propriétés antibiotiques bénéfiques pour lutter contre plusieurs types de bactéries. Parmi ces types de bactéries se trouve celle qui cause la tuberculose. De plus, le trèfle rouge est utilisé depuis longtemps dans le traitement du cancer. Des scientifiques du National Cancer Institute ont découvert une activité anticancéreuse dans le trèfle rouge, notamment une activité de daidzéine et de génistéine. Même si les résultats sont préliminaires et que l'utilisation du trèfle rouge comme traitement contre le cancer n'a pas encore été validée, la recherche continue de montrer des résultats prometteurs.

    En usage externe, le trèfle rouge a été utilisé pour traiter des problèmes de peau tels que l'acné, le psoriasis, l'eczéma et même l'irritation vaginale. Il peut également être appliqué localement sur les brûlures, les furoncles, les plaies et les ulcères. Le trèfle rouge a également été documenté pour son utilisation dans le traitement du SIDA, de la syphilis et de la lèpre. Cette plante peut être appliquée à l'extérieur pour aider à apaiser l'enflure lymphatique et comme collyre.

    En bref, les fleurs de trèfle rouge sont utilisées pour fournir des propriétés altératives, antibiotiques, antispasmodiques, purifiantes du sang, nutritives, sédatives, stimulantes et vulnérables. Les principaux nutriments présents dans le trèfle rouge sont le calcium, le cobalt, le cuivre, le fer, le magnésium, le manganèse, le nickel, le sélénium, le sodium, l'étain et les vitamines A, C, B, F et P. Principalement, le trèfle rouge est extrêmement bénéfique dans le traitement de l'acné, du SIDA/VIH, du pied d'athlète, des impuretés sanguines, de la bronchite, du cancer, de l'eczéma, de la leucémie, des troubles hépatiques, des troubles nerveux, du psoriasis, des troubles cutanés, des spasmes et des effets des toxines.

    De plus, cette plante est très utile dans le traitement de l'arthrite, de l'asthme, des furoncles, des brûlures, des maladies infantiles, du rhume, de la constipation, de la toux, des crampes musculaires, de la fatigue, de la grippe, de la vésicule biliaire, des troubles gastriques, de l'indigestion, de la lèpre, des irritations lymphatiques, des rhumatismes, des plaies, de la syphilis , maux de gorge, tuberculose, ulcères, infections urinaires, irritations vaginales, coqueluche et plaies.

    Pour plus d'informations sur le trèfle rouge, recherchez cette merveilleuse herbe dans votre magasin d'alimentation de santé local. N'oubliez pas de toujours rechercher des marques renommées pour garantir la qualité et la pureté du produit que vous achetez.

    Date : 15 août 2009 13:37
    Auteur : Darrell Miller ( [email protected] )
    Sujet : Gomme à la myrrhe

    La myrrhe est la matière résineuse brun rougeâtre qui provient de la sève séchée d'un certain nombre d'arbres. Principalement, il est obtenu à partir de la Commiphora myrrha, originaire du Yémen, de la Somalie et des régions orientales de l'Éthiopie. De plus, il provient de Commiphora gileadensis, originaire de Jordanie. La sève d'un certain nombre d'autres espèces de Commiphora et de Balsamodendron est également appelée myrrhe. Son nom est probablement d'origine sémitique. La qualité de la myrrhe peut être identifiée à travers l'obscurité et la clarté de la résine. Cependant, la meilleure méthode pour juger de la qualité de la résine est de sentir le caractère collant des fragments fraîchement cassés. L'odeur de la résine de myrrhe brute et de son huile essentielle est forte, agréable, quelque peu amère et peut être décrite comme étant stéréotypée résineuse. Il produit une fumée épaisse et amère lorsqu'il est brûlé.

    Dans les temps anciens, la myrrhe était considérée comme un parfum et un agent cicatrisant. Les femmes égyptiennes antiques utilisaient la myrrhe brûlée pour se débarrasser des puces dans leurs maisons. Les Chinois utilisaient la myrrhe pour soigner les blessures. Ils ont également utilisé cette plante pour les problèmes menstruels, les saignements, les hémorroïdes et les plaies ulcérées. La myrrhe est souvent mentionnée dans la Bible. Dans l'Ancien Testament, il est mentionné dans la préparation de l'onguent sacré. Dans Esther, la myrrhe est utilisée comme herbe de purification pour les femmes et c'est un parfum dans le Psaume 45:8.

    Cette plante est un puissant antiseptique. Semblable à l'échinacée, c'est un agent nettoyant et cicatrisant précieux. La myrrhe agit sur l'estomac et le côlon pour apaiser et guérir l'inflammation. Cette plante fournit également de la vitalité et de la force au système digestif. La myrrhe stimule le flux sanguin vers les capillaires. De plus, il aide à accélérer la cicatrisation des muqueuses. Parmi ceux-ci figurent les gencives, la gorge, l'estomac et les intestins. La myrrhe peut être appliquée sur les plaies et elle agit également comme antiseptique. Il peut aider à favoriser les menstruations, à faciliter la digestion, à guérir les problèmes de sinus, à apaiser l'inflammation et à accélérer le processus de guérison.

    La recherche a vérifié l'utilisation de la myrrhe comme antiseptique. Parfois, il est ajouté au bain de bouche et au dentifrice. La myrrhe s'est également avérée avoir des propriétés astringentes et antimicrobiennes douces. Cette plante contient de la silyamrine, qui est capable de protéger le foie des toxines chimiques et d'aider à augmenter la fonction hépatique.

    La résine de la myrrhe est utilisée pour fournir des propriétés altératives, antibiotiques, antimicrobiennes, antiseptiques, astringentes, carminatives, emménagogues, expectorantes et stimulantes. Les principaux nutriments présents dans cette plante sont le chlore, le potassium, le silicium, le sodium et le zinc. Principalement, la myrrhe est extrêmement bénéfique dans le traitement de l'asthme, la bronchite, le rhume, la colite, les problèmes du côlon, les coupures, l'emphysème, la gangrène, les troubles gastriques, les gencives douloureuses, les hémorroïdes, l'herpès, l'hypoglycémie, l'indigestion, l'infection, les maladies pulmonaires, l'excès de mucus, la pyorrhée, les sinus problèmes, plaies buccales, plaies cutanées, amygdalite et maux de dents.

    De plus, cette plante est très utile pour traiter les écorchures, l'arthrite, les furoncles, les odeurs d'haleine, les aphtes, la toux, la diarrhée, la diphtérie, l'eczéma, les gaz, les problèmes menstruels, les troubles nerveux, les mucosités, les rhumatismes, la scarlatine, les problèmes de thyroïde, la tuberculose, ulcères, plaies et infections à levures. Afin d'obtenir les meilleurs résultats lors de la supplémentation avec cette plante ou toute autre herbe, il est important de consulter votre fournisseur de soins de santé avant de commencer tout régime pendant que vous prenez des médicaments. Pour plus d'informations sur les nombreux effets bénéfiques de la myrrhe, n'hésitez pas à consulter un représentant de votre magasin d'aliments naturels local pour toute question.

    Date : 12 août 2009 à 12h44
    Auteur : Darrell Miller ( [email protected] )
    Sujet : Chardon Marie Et Silymarine

    En Europe, le chardon-Marie était utilisé comme remède bien connu pour les problèmes de foie et aussi comme aide digestive. Pline l'Ancien, le premier écrivain romain, a expliqué comment le jus de chardon-Marie mélangé avec du miel était utilisé pour emporter la bile. Gérard, un herboriste, a déclaré en 1597 que le chardon-Marie était l'un des meilleurs remèdes pour les maladies liées au foie. Le chardon-Marie a également été donné aux mères allaitantes pour améliorer la production de lait.

    Le foie est un organe extrêmement important qui se trouve dans le corps. Il est responsable du filtrage des matières toxiques du corps, ce qui empêche l'accumulation pouvant entraîner des maladies et la mort. Souvent, les fonctions vitales du foie sont négligées. Néanmoins, ils sont extrêmement importants. Il est essentiel de maintenir le bon fonctionnement du foie. Il a été prouvé que le chardon-Marie est très bénéfique pour la fonction hépatique. Il a été démontré dans des observations que l'extrait de chardon-Marie aide à inverser les problèmes hépatiques aigus et chroniques, y compris la cirrhose et l'hépatite virale. Les propriétés antioxydantes peuvent être dues à la teneur en bioflavonoïdes. On a également découvert que le chardon-Marie aide à guérir le foie des dommages causés par la toxicité de l'alcool. Il a été utilisé pour traiter de nombreuses affections hépatiques différentes. Parmi ceux-ci figurent les troubles du foie gras, l'hépatite chronique, l'inflammation des voies biliaires, le durcissement du foie et la cirrhose. On pense également que le chardon-Marie aide réellement à la régénération du foie lorsqu'une partie du foie est retirée.

    Le chardon-Marie possède une variété de composés connus sous le nom de silymarine. Cela comprend la silybine, la silydianine et la silychristine. Toutes ces substances sont connues pour protéger le foie contre certaines toxines, ce qui contribue à augmenter la fonction de cet organe important. La silybine est utilisée comme antidote au champignon cape de la mort, connu pour détruire les cellules du foie. L'espèce Deathcap est l'un des poisons hépatiques les plus toxiques et a un taux de mortalité allant jusqu'à cinquante pour cent. Une étude portant sur soixante patients souffrant d'empoisonnement à la casquette mortelle traités à la silybine a produit des résultats incroyables. Aucun des participants n'est décédé. La silymarine est un remède efficace si elle est administrée dans les quarante-huit heures suivant l'ingestion. Ce composé semble occuper les sites récepteurs pour protéger les membranes cellulaires. Non seulement cela fonctionne pour traiter les affections hépatiques graves, mais cela empêche également les dommages de se produire. La silymarine contient des amines connues pour aider à stimuler la production et l'écoulement de la bile. Ce composé a été trouvé dans des études pour travailler exclusivement sur les reins et le foie. Il a également été démontré que le chardon-Marie stimule la synthèse des protéines.

    Les graines de la plante de chardon-Marie sont utilisées pour fournir des propriétés altératives, antioxydantes, galactagogues, hépatiques et stimulantes. Les principaux nutriments présents dans cette plante sont les bioflavonoïdes. Principalement, le chardon-Marie est extrêmement bénéfique dans le traitement de la cirrhose, de l'hépatite, de la jaunisse, des problèmes rénaux et des troubles hépatiques. De plus, cette plante est très utile pour traiter l'alcoolisme, la perte d'appétit, l'hypertension artérielle, les furoncles, la chimiothérapie, la dépression, l'épilepsie, les dépôts graisseux, les gaz, les brûlures d'estomac, les problèmes cardiaques, les hémorragies, l'hypoglycémie, l'indigestion, l'absence de lactation, les symptômes menstruels, les effets des radiations, des maladies de la peau, des varices et des effets des toxines.

    Date : 12 août 2009 11 h 30
    Auteur : Darrell Miller ( [email protected] )
    Objet : Herbe de racine de guimauve

    La plante de guimauve peut être trouvée dans le sud et l'ouest de l'Europe, en Asie occidentale et dans la région nord-est de l'Amérique du Nord. La plante poussait à l'origine dans des sols salés, mais maintenant elle prospère dans un sol humide et non cultivé. Les tiges charnues et dressées de la plante de guimauve atteignent une hauteur de trois à quatre pieds. Les racines jaune pâle sont effilées, longues et épaisses. Ils ont un extérieur robuste, mais flexible. Les feuilles à tige courte sont rondes, avec des marges irrégulièrement dentées et trois à cinq lobes. Les feuilles et la tige sont recouvertes d'un duvet doux et velouté. Les fleurs ont cinq pétales blanc rougeâtre. La plante entière, en particulier la racine, est remplie d'un léger mucilage.

    Depuis l'Antiquité égyptienne, la guimauve est utilisée comme aliment et médicament. L'une des herbes trouvées dans la tombe d'un homme de Néandertal dans une grotte en Irak était la guimauve. Cette plante était autrefois utilisée pour les gorges irritées et les voies intestinales. Les Européens utilisaient la guimauve pour la bronchite, le rhume et la toux. Cela était dû à ses propriétés apaisantes et cicatrisantes. Les Amérindiens utilisaient également la guimauve pour traiter les morsures de serpent et les blessures.

    Cette plante est chargée d'aider à expulser les mucosités et à détendre les bronches tout en apaisant et en cicatrisant. L'herbe aide à guérir les affections pulmonaires telles que l'asthme et l'inflammation. Les propriétés apaisantes et cicatrisantes que l'on trouve dans le mucilage de la guimauve en font une plante précieuse pour de nombreuses affections pulmonaires. En outre, il est utile sur les maux de gorge, les infections, la diarrhée, la dysenterie, les irritations cutanées et la toux. Cette plante est un puissant anti-inflammatoire et anti-irritant. Ce fait le rend bon pour les articulations et le tractus gastro-intestinal. La guimauve est utilisée en cataplasme avec du poivre de Cayenne, ce qui lui permet d'aider contre la gangrène, l'empoisonnement du sang, les brûlures, les ecchymoses et les blessures.

    Des études ont montré que les propriétés mucilagineuses de la guimauve ont un effet apaisant sur les muqueuses. Une étude réalisée sur des animaux a montré une certaine indication d'une réduction des niveaux de sucre dans le sang et de l'activité de l'hypoglycémie. Cela peut être bénéfique pour les diabétiques.

    La racine de la plante de guimauve est utilisée pour fournir des propriétés altératives, anticatarrhales, anti-inflammatoires, antilithiques, adoucissantes, diurétiques, émollientes, expectorantes, galactagogues, lithotriptiques, mucilantes, nutritives et vulnéraires. Les principaux nutriments présents dans cette plante sont le calcium, l'iode, le fer, l'acide pantothénique, le sodium et les vitamines A et B. Principalement, la guimauve est extrêmement bénéfique dans le traitement de l'asthme, de l'énurésie, des saignements, des furoncles, de la bronchite, de l'emphysème, des problèmes rénaux, de la congestion pulmonaire, des troubles nerveux, de la pneumonie, de l'incontinence urinaire, des problèmes urinaires, des problèmes utérins, de la coqueluche et des plaies. De plus, cette plante est très utile pour traiter les allergies, les problèmes mammaires, les brûlures, la constipation, la toux, le diabète, la diarrhée, la dysenterie, les yeux douloureux, la gangrène, les troubles gastriques, les problèmes glandulaires, l'inflammation, les problèmes intestinaux, les calculs rénaux, l'absence de lactation, le foie troubles, membranes irritées, excès de mucus et troubles cutanés.

    Afin d'obtenir les meilleurs résultats lors de la supplémentation avec cette plante ou toute autre herbe, il est important de consulter votre fournisseur de soins de santé avant de commencer tout régime pendant que vous prenez des médicaments. Pour plus d'informations sur les nombreux effets bénéfiques de la guimauve, n'hésitez pas à consulter un représentant de votre magasin d'aliments naturels local pour toute question.

    Date : 23 juillet 2009 à 10 h 35
    Auteur : Darrell Miller ( [email protected] )
    Objet : Écorce d'orme rouge

    L'orme rouge pousse nativement dans l'est de l'Amérique du Nord. Il est similaire à l'orme américain en apparence générale, mais il est plus étroitement lié à l'orme wych européen. Les autres noms communs de cette plante sont l'orme rouge, l'orme gris, l'orme doux, l'orme d'orignal et l'orme indien.

    Le médecin grec Dioscoride utilisait l'orme rouge dans les temps anciens pour aider à accélérer la guérison des os brisés. Un herboriste du XVIIe siècle, Nicholas Culpeper, a également recommandé cette herbe pour soigner les fractures, la calvitie et les brûlures. Cette herbe était connue comme un aliment de survie par les Amérindiens et les premiers colons. Ces personnes considéraient cette herbe comme extrêmement précieuse. Ils utilisaient l'écorce interne de l'orme rouge comme baume et appliquaient à l'extérieur pour les brûlures et les blessures. L'écorce d'orme rouge était également utilisée pour les rhumes, la toux, les maux de gorge, les blessures, comme cataplasme pour faire monter les furoncles, et aussi pour les troubles intestinaux. Cette herbe a été considérée comme l'un des remèdes les plus précieux dans la pratique à base de plantes par le Dr Edward Shook.

    Cette plante contient à peu près la même quantité de nutriments que la farine d'avoine. Il est chargé de fournir une alimentation saine et durable à ces personnes pour les jeunes enfants et les invalides. L'orme rouge est principalement utilisé pour traiter les problèmes gastro-intestinaux. Comme les ulcères d'estomac et intestinaux, apaisant l'estomac et le côlon, les indigestions, l'acidité et lubrifier les intestins. On pense que la teneur en mucilage que l'on trouve dans cette plante aide à guérir les ulcères et les côlons ulcérés. L'herbe a également été utilisée pour l'asthme, la bronchite, la colite, les problèmes du côlon et tous les problèmes pulmonaires. L'orme rouge est également un purgatif doux, qui aide à aider à l'élimination.

    Les recherches effectuées sur l'orme rouge ont montré qu'il s'agit d'un excellent émollient. Il est également bénéfique pour la diarrhée, la toux, les problèmes d'estomac, la colite et les problèmes pulmonaires. L'écorce de l'orme rouge contient du mucilage qui est responsable du gonflement dans l'eau. Ce mélange gonflé peut ensuite être appliqué sur les plaies ou pris en interne pour apaiser et guérir. Certaines pastilles pour les irritations de la gorge contiennent de l'écorce en poudre pour aider à apaiser la gorge et favoriser la guérison.

    En bref, l'écorce interne de l'orme rouge est utilisée pour fournir des propriétés antiacides, antinéoplasiques, astringentes, adoucissantes, émollientes, expectorantes, mucilantes et nutritives. Les principaux nutriments présents dans cette plante sont le calcium, le cuivre, l'iode, le fer, le phosphore, le potassium, le sélénium, le sodium, les vitamines A, F, K et P et le zinc. Principalement, l'orme rouge est extrêmement bénéfique dans le traitement des abcès, de l'asthme, de la bronchite, des brûlures, de la colite, des problèmes du côlon, de la constipation, de la toux, de l'érythème fessier, de la diarrhée, des troubles gastriques et des problèmes pulmonaires.

    De plus, cette plante est très utile pour traiter l'appendicite, les problèmes de vessie, les furoncles, le cancer, le croup, la diphtérie, la dysenterie, l'eczéma, les affections oculaires, les fièvres, la grippe, les hémorroïdes, l'herpès, l'inflammation, les problèmes rénaux, la douleur, les mucosités, la pneumonie, les plaies , syphilis, maux de gorge, tuberculose, tumeurs, ulcères, problèmes utérins, irritations vaginales, verrues, vers, plaies et coqueluche. Afin d'obtenir les meilleurs résultats lorsque vous complétez avec cette plante ou toute autre herbe, il est important de consulter votre fournisseur de soins de santé avant de commencer tout régime. Pour plus d'informations sur les nombreux effets bénéfiques fournis par l'orme rouge, n'hésitez pas à consulter un représentant de votre magasin d'aliments naturels local pour toute question.

    Date : 15 juillet 2009 à 12h17
    Auteur : Darrell Miller ( [email protected] )
    Sujet : Houblon et millepertuis

    Le millepertuis est récemment apparu comme une plante connue pour aider le système nerveux. De nombreux naturopathes classent le kava kava, la valériane, le millepertuis, la passiflore et le houblon comme les herbes les plus efficaces pour traiter l'insomnie. Une étude qui a eu lieu en 1994 et a été publiée dans le Journal of Geriatric Psychiatry and Neurology a prouvé que les extraits de millepertuis augmentaient le sommeil profond pendant la période totale de sommeil des patients. Cette étude établit également un lien intéressant entre le sommeil et la dépression. Il a été constaté que de nombreux antidépresseurs et inhibiteurs de la MAO standard utilisés pour traiter les personnes souffrant de dépression entraînent une diminution du sommeil profond. Le millepertuis a démontré sa capacité à traiter à la fois l'insomnie et la dépression.

    Le houblon, une herbe que l'on trouve couramment dans le monde entier, était à l'origine utilisé comme aliment. Les pourboires de la nourriture étaient à la fois cuits et mangés. Les jeunes plants étaient ceux qui étaient mangés parce que les plants plus âgés étaient trop durs. Un célèbre herboriste, Gerarde, a recommandé d'utiliser les bourgeons de ces plantes dans les salades, tandis que les Romains utilisaient autrefois le houblon comme aliment et que les tribus amérindiennes trouvaient le houblon d'une grande valeur. Le houblon est apprécié depuis longtemps pour ses propriétés nervines. Le houblon a été utilisé pour la première fois comme ingrédient de la bière en Angleterre vers 1500. À ce stade, les producteurs de houblon ont remarqué que leurs ouvriers agricoles semblaient souvent fatigués et facilement fatigués. Avec le temps, l'herbe a acquis une énorme réputation en tant que sédatif naturel. Les oreillers étaient remplis de houblon pour favoriser le repos et la relaxation pendant le règne du roi George, lorsque les gens se remettaient d'une maladie.

    La lupuline est un composé que l'on trouve dans le houblon. Il est décrit comme un médicament sédatif et hypnotique. Certaines parties de la plante ont des effets sédatifs et hypnotiques. Cette plante est connue pour son action rapide, apaisante et calmante pour le système nerveux. De plus, c'est une autre herbe nervine qui aide à favoriser le sommeil. Il est principalement utilisé pour soulager les tensions nerveuses et favoriser un sommeil réparateur. En outre, le houblon est utilisé pour des effets antispasmodiques. Son effet relaxant a le potentiel de calmer les nerfs et les muscles en cas de spasmes musculaires. Il a également été démontré que cette herbe contient des propriétés appétissantes et toniques.Il agit comme un stimulant des glandes et des muscles de l'estomac, tout en calmant les nerfs gastriques hyperexcitables. Le houblon a également une influence relaxante sur le foie et le canal biliaire, et un effet laxatif sur les intestins.

    Avec d'autres utilisations, le houblon est également utilisé pour ses propriétés antibiotiques. Il est très utile pour les maux de gorge, la bronchite, les infections, les fortes fièvres, le délire, les maux de dents, les maux d'oreille et la douleur. Un remède au houblon est un excellent moyen de soulager l'inflammation, les furoncles, les tumeurs et l'enflure. Le houblon est extrêmement riche en vitamines du complexe B, connues pour leur effet calmant sur le système nerveux. Les vitamines B favorisent également l'énergie et aident à résoudre les problèmes de dépression, d'anxiété, de nervosité et de mémoire. De plus, le houblon est extrêmement riche en potassium, qui est nécessaire à la transmission nerveuse, à la contraction des muscles et à la sécrétion d'hormones. De faibles niveaux de potassium sont souvent observés chez les personnes souffrant d'hypertension artérielle. De plus, le houblon contient du magnésium, du zinc, du cuivre, de l'iode, du manganèse, du fer, du sodium et du fluorure.

    Houblon et st. Le millepertuis est une plante merveilleuse qui a de nombreuses utilisations thérapeutiques. Houblon et st. Le millepertuis se présente sous forme de sachets de thé, de capsules et de comprimés dans votre magasin d'aliments naturels local ou sur Internet. Pour plus d'informations sur le millepertuis et le houblon, contactez votre magasin d'aliments naturels local.

    Date : 16 juin 2009 09:46
    Auteur : Darrell Miller ( [email protected] )
    Sujet : ChickWeed

    Le mouron des oiseaux est une plante annuelle qui pousse dans les zones tempérées, les zones arctiques et partout. L'origine la plus probable de cette plante, bien que pas connue avec certitude, est l'Eurasie. Les mourons se sont établis partout dans le monde, car ils ont peut-être été portés par les vêtements et les chaussures des explorateurs. Les plantes de mouron des oiseaux sont aussi nombreuses en espèces qu'en région. La plupart des espèces sont succulentes avec des fleurs blanches. Toutes les espèces ont pratiquement les mêmes valeurs comestibles et médicinales.

    Cette plante présente un trait intéressant, car elle replie ses feuilles sur ses bourgeons et les nouvelles pousses chaque nuit. Cet événement est connu comme le sommeil de la plante. Cultiver cette plante n'est pas vraiment nécessaire, car elle est abondante et facile à trouver. La plante peut être cueillie fraîche et comestible entre mai et juillet, dès l'apparition des fleurs. Non seulement la plante peut être utilisée fraîche, mais elle peut également être séchée pour une utilisation ultérieure en herbe.

    Le mouron des oiseaux pousse abondamment dans certaines régions d'Europe et d'Amérique du Nord. Les tribus amérindiennes Ojibwe et Iroquois utilisaient le mouron des oiseaux comme collyre. Ils l'utilisaient également sous forme de cataplasme pour soigner les blessures. Il a récemment été étudié pour ses capacités à aider à prévenir le cancer.

    Le mouron des oiseaux est extrêmement précieux dans le traitement de la toxicité sanguine, des fièvres et de l'inflammation. Ses éléments de mucilage sont connus pour aider avec les ulcères d'estomac et les intestins enflammés. Le mouron des oiseaux est idéal pour aider à dissoudre la plaque dans les vaisseaux sanguins ainsi que d'autres substances grasses présentes dans le corps. Le mouron des oiseaux agit comme un antibiotique dans le sang, car il peut être recommandé comme traitement anticancéreux. Certaines personnes ont utilisé le mouron des oiseaux pour traiter les tumeurs.

    Le mouron des oiseaux peut être utilisé comme cataplasme pour les furoncles, les brûlures, les maladies de la peau, les yeux douloureux et les testicules enflés. Le mouron des oiseaux est également recommandé pour aider à perdre du poids et à éliminer la cellulite. Cette herbe est douce et a été poursuivie comme aliment ainsi que comme médicament.

    Les mourons sont très nutritifs et riches en vitamines et minéraux. Ils peuvent être ajoutés aux salades ou cuits comme herbe en pot. La plante a un goût un peu comme l'épinard. La plante entière peut être prise en interne comme dépuratif post-partum, emménagogue, glactogogue et tonique respiratoire. Une décoction peut également être utilisée en usage externe pour traiter les douleurs rhumatismales, les plaies et les ulcères. Le mouron des oiseaux peut être appliqué en cataplasme médicinal pour soulager tout type de roséole. Il est efficace partout où il y a des veines superficielles fragiles ou des démangeaisons cutanées.

    L'herbe entière de mouron des oiseaux est utilisée pour fournir des propriétés altératives, anorexigènes, antinéoplasiques, purifiantes du sang, émollientes, diurétiques, émollientes, expectorantes, fébrifuges, mucilantes, nutritives, pectorales et stomacales. Les principaux nutriments présents dans cette plante sont le calcium, le cuivre, le fer, le manganèse, le phosphore, le sodium, les vitamines C, D et B et le zinc. Principalement, cette plante est extrêmement bénéfique pour traiter l'appétit excessif, les saignements, les impuretés du sang, les convulsions, l'obésité, les éruptions cutanées et les ulcères. De plus, le mouron des oiseaux peut être extrêmement utile dans le traitement de l'artériosclérose, de l'asthme, de la bronchite, des ecchymoses, de la bursite, de la colite, de la constipation, des crampes, des infections oculaires, des gaz, des hémorroïdes, de la congestion pulmonaire, du mucus excessif, de la pleurésie, de l'hémorragie, des testicules enflés, des tissus enflammés, de l'eau rétention et blessures. Pour plus d'informations sur les nombreux effets bénéfiques du mouron des oiseaux, n'hésitez pas à contacter un représentant de votre magasin d'aliments naturels local pour toute question.

    Le mouron des oiseaux est disponible sous forme de capsules et de comprimés dans votre magasin d'aliments naturels local ou sur Internet. Recherchez des marques telles que Solaray, Natures Answer et Natures Herbs pour garantir la qualité et la pureté des produits que vous achetez.

    *Les déclarations contenues dans ce document n'ont pas été évaluées par la Food and Drug Administration. Le mouron des oiseaux n'est pas destiné à diagnostiquer, traiter, guérir ou prévenir les maladies. Consultez toujours votre professionnel de la santé avant de changer de médicament ou d'ajouter des vitamines aux médicaments.

    Date : 05 juin 2009 à 10h13
    Auteur : Darrell Miller ( [email protected] )
    Sujet : Noyer noir

    Le noyer noir est une espèce d'arbre à fleurs de la famille des caryers. Cette plante pousse principalement du sud de l'Ontario, de l'ouest au sud-est du Dakota du Sud, du sud jusqu'en Géorgie, du nord de la Floride et du sud-ouest au centre du Texas. Le noyer noir est un grand arbre qui atteint une hauteur de 30 à 40 pieds. L'écorce est gris-noir et profondément sillonnée. Les feuilles sont alternes et mesurent environ 30 à 60 centimètres de long. Les fleurs mâles tombent à environ huit à dix centimètres de long, tandis que les fleurs femelles sont terminales et peuvent être trouvées en grappes de deux à cinq. Ces fleurs mûrissent à l'automne en un fruit qui a un vert brunâtre, semi-charnu et une noix brune. Le fruit entier tombe en octobre. Bien qu'originaire du Midwest et du centre-est des États-Unis, le noyer noir a été introduit en Europe en 1629. Le noyer noir est plus résistant au gel que le noyer anglais, mais il prospère mieux dans les régions plus chaudes des sols fertiles des basses terres avec une forte niveau hydrostatique. Les noix sont récoltées à la main sur des arbres sauvages, avec environ 65% de la récolte sauvage annuelle provenant de l'État américain du Missouri.

    Depuis des siècles, le noyer noir est utilisé en Europe pour traiter les affections cutanées et la constipation. Des recherches récentes ont conduit à des découvertes qui soutiennent son utilisation pour les problèmes de peau comme les furoncles, l'eczéma, l'herpès et la teigne. De plus, il présente de nombreux bienfaits pour l'estomac qui sont bien représentés. Le noyer noir était utilisé par les Amérindiens comme laxatif. De plus, le noyer noir a été utilisé comme remède contre la diarrhée et la dysenterie pendant la guerre civile.

    Le noyer noir a également été utilisé pour la syphilis, la tuberculose, les varices, les infections chroniques des intestins et les problèmes urogénitaux. Le noyer noir est considéré comme très utile pour tuer les parasites, les ténias et la teigne par les herboristes. Ce nutriment provoque l'oxygénation du sang, ce qui tue les parasites. Ce fait a été prouvé par des recherches récentes. La tache brune que l'on trouve dans l'enveloppe verte du noyer noir est connue pour contenir de l'iode organique, qui possède à la fois des propriétés antiseptiques et cicatrisantes.

    Il a été déterminé par des recherches scientifiques que le noyer noir contient des propriétés astringentes qui guérissent la peau et les muqueuses du corps. Le noyer noir peut également être gargarisé pour nettoyer les taches sur les dents.

    Les coques et les feuilles de la plante de noyer noir sont utilisées pour fournir des propriétés altératives, vermifuges, antigalactagogues, antinéoplasiques, antiseptiques, astringentes et vulnérables. Les principaux nutriments présents dans le noyer noir sont le calcium, le chlore, le fer, le magnésium, le manganèse, la niacine, l'iode organique, le phosphore, le potassium, le sélénium, le silicium, le sélénium, la vitamine A, B1, B2, B6, B15, C, P et les bioflavonoïdes. . Principalement, le noyer noir est extrêmement bénéfique dans le traitement du pied d'athlète, de la candidose, des aphtes, des boutons de fièvre, des pellicules, des champignons, des maladies des gencives, de l'herpès, des infections, du paludisme, des parasites, des éruptions cutanées, de la teigne et du ténia.

    De plus, cette plante est également extrêmement utile pour traiter les abcès, l'acné, l'asthme, les odeurs corporelles, les furoncles, le cancer, la colite, la diarrhée, la diphtérie, la dysenterie, l'eczéma, les maladies des yeux, les fièvres, les hémorroïdes, les troubles du foie, le lupus, l'herbe à puce, la peau maladies, amygdalite, tuberculose primaire, tumeurs, ulcères, varices et plaies. Pour plus d'informations sur les nombreux effets bénéfiques du noyer noir, veuillez contacter un représentant de votre magasin d'aliments naturels local pour toute question. Le noyer noir est disponible sous forme de capsules et de comprimés dans votre magasin d'aliments naturels local ou sur Internet.

    *Les déclarations contenues dans ce document n'ont pas été évaluées par la Food and Drug Administration. Le noyer noir n'est pas destiné à diagnostiquer, traiter, guérir ou prévenir les maladies. Consultez toujours votre professionnel de la santé avant de changer de médicament ou d'ajouter des vitamines aux médicaments.

    Date : 19 mai 2009 13h10
    Auteur : Darrell Miller ( [email protected] )
    Sujet : Bayberry

    Même si le bayberry est surtout connu pour la cire de bougie fabriquée à partir de ses baies parfumées, l'écorce de racine séchée est très souvent utilisée pour ses propriétés médicinales. Bayberry a longtemps été utilisé comme tonique pour traiter à la fois la diarrhée et les plaies externes. Cette plante a également été utilisée comme stimulant. Certaines tribus amérindiennes utilisent même le bayberry pour aider à réduire les fièvres. Bayberry est recommandé comme tonique pour sa capacité à stimuler le système et à augmenter la fonction immunitaire. Il est également recommandé en gargarisme pour aider à traiter l'amygdalite et le mal de gorge. Il a également été considéré que la valeur astringente de cette plante peut en faire un excellent candidat pour la cicatrisation des plaies.

    La racine, l'écorce et les feuilles du bayberry sont utilisées pour fournir des propriétés altératives, antibactériennes, antiseptiques, astringentes, émétiques, fébrifuges, insecticides, sialagogues et stimulantes. Les principaux nutriments présents dans cette plante comprennent le calcium, le magnésium, le manganèse, la niacine, le phosphore, le potassium, le silicium, le sodium, les vitamines B1, B2, C et le zinc. Le bayberry est principalement utilisé pour ses effets bénéfiques dans le traitement du choléra, du rhume, de la congestion, de la diarrhée, de la dysenterie, des fièvres, de la grippe, des problèmes glandulaires, des goitres, des hémorragies utérines, de l'indigestion, de la jaunisse, des menstruations excessives et de la tuberculose primaire. De plus, cela s'est avéré extrêmement utile pour traiter les saignements, la colite, les saignements des gencives, les troubles du foie, l'excès de mucus, le scorbut, la gorge douloureuse et ulcérée, les problèmes de thyroïde, les ulcères, le prolapsus de l'utérus et les varices. Pour plus d'informations sur les nombreux effets bénéfiques du bayberry, veuillez contacter un représentant de votre magasin d'aliments naturels local.

    Bayberry n'était initialement utilisé que dans le sud des États-Unis, où les Indiens Choctaw faisaient bouillir les feuilles et buvaient la décoction comme traitement contre la fièvre. Plus tard, les colons de la Louisiane ont bu de la cire de baie de baies dans de l'eau chaude pour traiter les cas de dysenterie les plus violents. Bayberry a été popularisé par Samuel A. Thomas, un herboriste de la Nouvelle-Angleterre, au début du XIXe siècle, pour sa capacité à produire de la « chaleur » dans le corps. Il a recommandé que cette plante soit utilisée pour le rhume, la grippe et d'autres maladies infectieuses, en plus de l'utiliser pour le traitement de la diarrhée et de la fièvre.

    Depuis lors, d'autres herboristes recommandent le bayberry car c'est un excellent émétique après l'empoisonnement narcotique de n'importe quel roi. Cette plante est également précieuse lorsqu'elle est prise quotidiennement pour toutes sortes d'hémorragies. Bayberry a un excellent effet général sur les organes féminins car il est excellent pour aider l'utérus pendant la grossesse. De plus, il fait une excellente douche pour les femmes. D'excellents résultats ont également été démontrés après l'utilisation de bayberry dans le goitre. Le thé Bayberry doit être utilisé comme lavement dans le traitement de la diarrhée et de la dysenterie.

    Pour traiter les plaies, les furoncles ou les anthrax, l'herbe doit être utilisée en lavage ou en cataplasme, ou peut être appliquée sur l'infection sous forme de poudre. Le thé Bayberry est également un excellent nettoyant pour les gencives spongieuses et qui saignent. Lorsque le thé est pris en interne, il est utile contre la jaunisse, la scrofule et les aphtes dans la gorge et la bouche. Lorsque le thé est pris chaud, il favorise la transpiration, améliore l'ensemble de la circulation et tonifie les tissus. Si le bayberry est associé à l'achillée millefeuille, à l'herbe à chat, à la sauge ou à la menthe poivrée, il constitue un remède incomparable contre le rhume.

    Comme vous pouvez le voir, le bayberry est une plante qui est bonne pour de nombreux maux différents. Recherchez cette merveilleuse herbe sous forme de capsules ou de comprimés dans votre magasin d'aliments naturels local ou sur Internet. Achetez toujours des marques renommées pour garantir la qualité et la pureté du produit que vous achetez.

    Date : 14 mai 2009 13:22
    Auteur : Darrell Miller ( [email protected] )
    Objet : Herbe d'orge

    L'orge est une céréale dérivée de l'herbe annuelle appelée Hordeum vulgare. Ce nutriment sert de principale culture d'alimentation animale, mais est également utilisé pour le maltage et dans les aliments diététiques. L'orge est également utilisée dans la fabrication de la bière et du whisky. Dans un classement de 2005 des cultures céréalières dans le monde, l'orge était classée quatrième en quantité produite et en superficie cultivée. Il est encore utilisé comme un aliment majeur au Moyen-Orient. L'orge est un membre de la famille des graminées, descendant de et inter-fertile avec l'orge sauvage. Pour cette raison, les deux formes sont souvent traitées comme une seule espèce. La principale différence entre les deux formes est l'épi cassant sur les graines de l'orge sauvage, qui aide à la dispersion.

    L'orge a tendance à être plus tolérante à la salinité du sol que le blé, ce qui explique potentiellement l'augmentation de la culture de l'orge en Mésopotamie à partir du IIe millénaire avant notre ère. Bien que l'orge ne soit pas aussi résistante au froid que le blé d'hiver, le seigle d'automne ou le triticale d'hiver, elle peut être plantée comme culture d'hiver dans les régions les plus chaudes du monde comme l'Australie. Il est important de noter que l'orge a non seulement une courte saison de croissance, mais qu'elle est également relativement tolérante à la sécheresse, ce qui en fait une plante plus facile à cultiver.

    L'orge était appréciée des anciens Égyptiens et Grecs pour ses immenses bienfaits pour la santé. Pour cette raison, il a été cultivé. Hippocrate a même écrit sur les bienfaits du gruau à base d'orge. Les colons du Nouveau Monde ont planté de l'orge afin de maintenir à la fois la santé et la vitalité. Le jus d'orge contient des propriétés antivirales qui aident à renforcer le système immunitaire. Cette plante peut aider à nettoyer le corps au niveau cellulaire. Il peut également normaliser le métabolisme et neutraliser les métaux lourds dans le corps, tels que le mercure. L'orge peut être bénéfique pour le corps en abaissant le taux de cholestérol, en facilitant la digestion et en soulageant la constipation. Cette herbe renforce également l'ensemble du corps dans son ensemble.

    Une étude réalisée au Japon a séparé un nouvel antioxydant trouvé dans les feuilles d'orge appelé 2-0-GI. Cet antioxydant s'est avéré efficace dans la conservation des aliments. Le 2-0-GI s'est également avéré avoir une activité anti-inflammatoire et antiallergénique. Une autre étude japonaise a trouvé des résultats bénéfiques dans la capacité de l'orge à inhiber le virus du SIDA.

    Le jus et la poudre fabriqués à partir des jeunes feuilles et de l'herbe d'orge sont utiles pour produire des propriétés adaptogènes, altératives, anti-inflammatoires, antioxydantes, antivirales, purifiantes pour le sang, adoucissantes, émollientes, immunostimulantes, nutritives et stomacales. Les principaux nutriments de cette plante comprennent le calcium, la chlorophylle, le fer, les enzymes vivantes, le magnésium, le potassium, les protéines, la superoxyde dismutase (SOD) et les vitamines B1, B2 et C avec des bioflavonoïdes. Principalement, l'orge est bénéfique pour aider à traiter l'anémie, l'arthrite et les impuretés dans le sang, les furoncles, le cancer et l'empoisonnement aux métaux. Cependant, ce nutriment offre également de grands avantages avec l'acné, le SIDA/VIH, les allergies, le rhume des foins, la bronchite, la candidose, l'eczéma, l'herpès, l'infection, les problèmes rénaux, la lèpre, les troubles hépatiques, les troubles pulmonaires, le psoriasis, les affections cutanées, la syphilis, la tuberculose, et les ulcères. Pour plus d'informations sur les nombreux avantages que l'orge a à offrir, veuillez contacter un représentant de votre magasin d'aliments naturels local.

    *Les déclarations contenues dans ce document n'ont pas été évaluées par la Food and Drug Administration. L'orge n'est pas destiné à diagnostiquer, traiter, guérir ou prévenir les maladies. Consultez toujours votre professionnel de la santé avant de changer de médicament ou d'ajouter des vitamines aux médicaments.

    Date : 13 mai 2009 à 12h39
    Auteur : Darrell Miller ( [email protected] )
    Sujet : épine-vinette

    L'épine-vinette est un arbuste aux branches grises et épineuses. Cet arbuste peut atteindre jusqu'à neuf pieds de haut. Les fleurs de l'épine-vinette sont jaune vif et fleurissent entre les mois d'avril et de juin. Ces fleurs deviennent ensuite des grappes sombres et tombantes de baies rouges à l'automne.

    L'utilisation de l'épine-vinette remonte à environ trois mille ans, originaire de Chine en Inde où elle était utilisée pour le traitement des diarrhées et des infections intestinales. L'épine-vinette était utilisée par les Amérindiens pour traiter les maladies du foie comme la jaunisse. De plus, les Égyptiens mélangeaient les baies de la plante avec des graines de fenouil pour se protéger de la peste. L'épine-vinette est composée d'un alcaloïde connu sous le nom de berbérine, qui peut également être trouvé dans d'autres herbes médicinales telles que l'hydraste et le raisin Orgeon. Les effets thérapeutiques de l'épine-vinette peuvent être attribués à sa teneur en berbérine.

    Des études ont conclu que la berbérine contient des propriétés efficaces contre une grande variété de bactéries, virus et champignons. Ces études ont également révélé que la berbérine était beaucoup plus efficace pour traiter certaines bactéries que même un antibiotique puissant. D'autres études ont montré que l'épine-vinette a le potentiel de tuer les micro-organismes, notamment les staphylocoques, les streptocoques, les salmonelles, Giardia lamblia, Escherichia coli, Shigella et Candida albicans. Il a été noté que la berbérine de l'épine-vinette contient des propriétés antidarrrhéiques. Cet alcaloïde est également recommandé pour stimuler le système immunitaire.

    Les effets de l'épine-vinette incluent une aide contre le cancer, les problèmes de foie, les problèmes rénaux, la toux, le choléra, la diarrhée, la fièvre, l'inflammation, l'hypertension et les tumeurs. L'épine-vinette a également été recommandée pour augmenter les sécrétions biliaires et stimuler l'appétit. Cette plante peut également aider en cas d'anémie et de malnutrition. L'épine-vinette stimule la production de bile pour les problèmes de foie et dilate également les vaisseaux sanguins pour abaisser la tension artérielle.

    L'épine-vinette est utilisée pour soulager l'inflammation et l'infection des voies urinaires, gastro-intestinales et respiratoires, ainsi que les infections à candida de la peau et du vagin. Il a également été démontré que l'extrait d'épine-vinette améliore les symptômes associés à certaines affections cutanées, telles que le psoriasis. Cependant, des recherches supplémentaires sont encore nécessaires pour déterminer la fiabilité de ces résultats. L'épine-vinette s'avère être un traitement extrêmement efficace contre la diarrhée. Quelques études ont montré que l'épine-vinette est capable d'améliorer les symptômes plus rapidement que les antibiotiques. C'est peut-être à cause de ses propriétés astringentes. Cependant, on pense toujours que les antibiotiques sont plus efficaces pour tuer les bactéries dans les intestins. Pour cette raison, il est préférable d'utiliser l'épine-vinette pour soulager les symptômes, avec un antibiotique standard, car la diarrhée bactérienne peut avoir des conséquences extrêmement graves.

    L'écorce, la racine et les baies de l'épine-vinette sont utilisées pour fournir des propriétés altératives, antibactériennes, antinéoplasiques, antiseptiques, aromatiques, astringentes, purifiantes pour le sang, cholagogues, diurétiques, hépatiques, hypotensives, purgatives et stomacales. Les principaux nutriments fournis par cette plante comprennent le fer, le magnésium, le phosphore et la vitamine C. Principalement, l'épine-vinette peut être bénéfique pour traiter la perte d'appétit, l'hypertension artérielle, les impuretés dans le sang, la candidose, la constipation, la diarrhée, la dysenterie, les fièvres, indigestion, infections, jaunisse, troubles hépatiques, pyorrhée et mal de gorge. Cependant, cette plante est également extrêmement utile pour traiter l'anémie, l'arthrite, les furoncles, les odeurs d'haleine, le choléra, les calculs biliaires, les problèmes cardiaques, les brûlures d'estomac, les hémorragies, les démangeaisons, les problèmes rénaux, les migraines, les rhumatismes, la teigne et les affections cutanées. Pour plus d'informations sur l'épine-vinette ou pour faire un achat, ainsi que ses nombreux effets bénéfiques, n'hésitez pas à contacter un représentant de votre magasin d'aliments naturels local.

    Date : 08 avril 2009 à 16h40
    Auteur : Darrell Miller ( [email protected] )
    Sujet : luzerne

    La luzerne était considérée comme une herbe miracle dans les temps anciens, car les Arabes l'appelaient le «père des herbes». Cette herbe est cultivée depuis plus de deux mille ans. Lorsque les Mèdes et les Perses ont envahi la Grèce en 400 avant JC, ils ont commencé à cultiver la luzerne dans cette région. Cela était principalement dû à sa capacité à survivre même dans les climats les plus rudes. Les racines de la plante de luzerne peuvent s'étendre jusqu'à soixante-six pieds dans le sous-sol. Les Romains découvrirent plus tard que la luzerne était excellente pour leurs chevaux. L'Amérique du Nord a été introduite à la luzerne grâce aux Espagnols. Ici en Amérique du Nord, l'herbe était utilisée pour traiter l'arthrite, les furoncles, le cancer, le scorbut, les troubles des voies urinaires et les problèmes intestinaux.

    Les bienfaits pour la santé de la luzerne ont été documentés grâce à la recherche moderne. Cette herbe s'est avérée être l'un des aliments les plus nutritifs disponibles. Les herboristes considèrent que cette plante est bénéfique pour de nombreux problèmes, certains la recommandent même pour toute maladie en raison de la façon dont elle aide le corps à absorber les protéines, le calcium et d'autres nutriments essentiels. De plus, la luzerne est utile pour éliminer les poisons et leurs effets du corps. On pense également qu'il neutralise l'acidité du corps et aide à décomposer le dioxyde de carbone. La luzerne est en fait utilisée pour traiter les cas de récupération de la dépendance aux narcotiques et à l'alcool. Il a également été trouvé pour aider dans les cas d'anémie en construisant le sang.

    La luzerne est excellente car elle contient à la fois des propriétés antibactériennes et antifongiques. Cela fait de l'herbe un excellent nettoyant pour le corps, un combattant des infections et un désodorisant naturel. La luzerne a également été utilisée pour nettoyer les dents tachées. Plus précisément, les extraits de luzerne produisent une activité antibactérienne contre les bactéries gram-positives.

    La luzerne est idéale pour aider à la production de lait chez les mères qui allaitent. Cette plante peut également stimuler l'appétit. Cette plante a également été étudiée et trouvée pour aider à réduire le taux de cholestérol. De plus, la recherche a montré que la luzerne peut neutraliser le cancer. On a découvert que la luzerne aidait à guérir les ulcères et à traiter l'artériosclérose, les allergies, le diabète et à renforcer les capillaires et les vaisseaux sanguins. Souvent, la luzerne est utilisée pour traiter l'appendicite, la rétention d'eau, les problèmes urinaires et intestinaux, les spasmes musculaires, les crampes et les problèmes digestifs.

    Les feuilles et les fleurs de cette plante sont utilisées afin de fournir des effets curatifs. Les propriétés de la luzerne comprennent : altérant, antibactérien, antifongique, antirhumatismal, amer, purificateur de sang, déodorant, diurétique et nutritif. Les principaux nutriments fournis par la luzerne comprennent les acides aminés essentiels, le chlore, la chlorophylle, le fer, le magnésium, le phosphore, le potassium, le silicium, le sodium et les vitamines A, B1, B2, B12, E, E et K.

    La luzerne est principalement utilisée pour aider dans les cas d'anémie, d'arthrite, de diabète, de reins contaminés et de problèmes hypophysaires, de perte d'appétit, d'impuretés sanguines, d'hémorragies, de nausées et d'ulcères gastroduodénaux. De plus, la luzerne peut être bénéfique en cas d'alcoolisme, d'appendicite chronique, d'allergies, d'hypertension artérielle, d'odeur corporelle, de bursite, de cancer, d'hypercholestérolémie, de crampes musculaires et d'estomac, de troubles gastriques, de goutte, de problèmes intestinaux, d'ictère, d'absence de lactation, de faiblesse muscles, saignements de nez, dents tachées et problèmes urinaires. Pour plus d'informations sur les effets curatifs de la luzerne, veuillez contacter votre magasin d'aliments naturels local.

    Date : 01 septembre 2008 13:04
    Auteur : Darrell Miller ( [email protected] )
    Sujet : Ail

    L'ail est un membre de la famille des lys, apparenté aux oignons et à la ciboulette, et offre de nombreux avantages pour la santé autres que de dissuader les vampires. Il existe maintenant de nombreuses preuves scientifiques et preuves de son effet bénéfique à la fois sur un système immunitaire sain et sur le système circulatoire.

    Les ingrédients actifs de l'ail sont les thiosulfinates, dont le principal est l'allicine, les sulfoxydes tels que l'alliine et les dithiines, dont l'ajoène est le plus étudié. Ces composés sont non seulement responsables de l'odeur piquante de l'ail, mais aussi de ses bienfaits pour la santé. Parmi les autres composants de l'ail figurent le sélénium, le manganèse et les vitamines B6 et C.

    Avant d'examiner les autres effets de l'ail sur votre santé, nous examinerons d'abord ses bienfaits pour le système immunitaire. Le système immunitaire est un élément essentiel de la biologie humaine et protège votre corps contre l'invasion d'organismes pathogènes. Sans le système immunitaire, votre corps serait rapidement envahi par les bactéries, virus, champignons, parasites et autres corps étrangers, et votre corps ne fonctionnerait plus rapidement.

    Le système immunitaire se compose de plusieurs composants qui peuvent agir de concert pour vous protéger de ces envahisseurs étrangers. C'est un sujet trop vaste pour être discuté dans cet article, bien que ses principaux composants soient le thymus, la rate, le système lymphatique, la moelle osseuse, les anticorps et les globules blancs de divers types. Sans cela, votre corps serait rapidement réduit à néant et redeviendrait un squelette en quelques semaines.

    C'est votre système immunitaire qui provoque l'inflammation, la fièvre, les furoncles et le pus. Ce sont tous des exemples du système immunitaire au travail pour protéger votre corps, et même une fièvre est le système immunitaire qui élève la température de votre corps à une température défavorable aux envahisseurs. L'arthrite et le rhume des foins sont d'autres exemples de la façon dont votre système immunitaire réagit aux envahisseurs, dans un cas confondant le tissu articulaire endommagé comme étant étranger et répondant en provoquant une inflammation pour protéger l'articulation, et dans l'autre une réaction aux corps envahissants tels que le pollen.

    Alors, que fait l'ail pour aider votre système immunitaire ? Examinons d'abord la réaction inflammatoire du système immunitaire, dont un exemple typique est la polyarthrite rhumatoïde. L'inflammation est causée par des composés appelés prostaglandines et thromboxanes, dont la biosynthèse dans votre corps nécessite les enzymes lipoxygénase et cyclooxygénase (LOX et COX). Si ces enzymes peuvent être inhibées, alors la réponse inflammatoire peut être modulée, et l'inhibition des LOX et COX est l'une des études actuellement menées dans le traitement de certaines formes de cancers.

    Cependant, là où l'ail entre en jeu ici, c'est que deux inhibiteurs non réversibles efficaces de LOX et de COX sont les produits chimiques sulfure de di (1-propényl) et ajoène, et tous deux sont des composants de l'ail. L'ail peut donc être utilisé, non pas pour arrêter complètement la réponse inflammatoire puisqu'il est un élément essentiel du système immunitaire pour certaines infections, mais pour la moduler et vous protéger des effets plus sévères d'affections telles que l'arthrite - à la fois ostéo et rhumatoïde - et l'asthme, qui est également une réponse immunitaire.

    Il a été démontré que l'allicine agit avec la vitamine C pour tuer certains types de bactéries et de virus, et peut aider le système immunitaire à vous protéger contre le rhume et la grippe, le Candida et certains virus gastro-entériques. Il peut également être efficace contre certains des agents pathogènes les plus puissants tels que la tuberculose. Il convient de souligner que l'ail ne guérira pas ces conditions, mais aidera le système immunitaire à les traiter. En fait, en ce qui concerne le rhume, une étude de l'Université de Munich a montré que l'ail réduit considérablement l'activité du kappa-B, qui est un facteur de transcription nucléaire qui médie la réponse inflammatoire. En d'autres termes, les symptômes du rhume sont considérablement réduits.

    Ceci est important, car l'augmentation des niveaux de kappa-B peut être déclenchée par tout agent pathogène qui provoque une réponse inflammatoire du système immunitaire (par exemple, infection, allergènes, traumatisme physique). L'étude a montré que l'ail non fertilisé entraînait une réduction de 25% de l'activité kappa-B, tandis que l'ail fertilisé avec du soufre la réduisait de 41%.

    D'autres études ont démontré que Helicobacter pylori, l'organisme responsable de la gastrite et des ulcères gastroduodénaux, était moins actif chez ceux qui prenaient une quantité régulière d'ail dans leur alimentation. Cela a été montré en mesurant la concentration d'anticorps, et bien que H. pylori ait été trouvé dans les deux ensembles (avec et sans ail dans l'alimentation), le nombre d'anticorps dans l'ensemble mangeant de l'ail était beaucoup plus faible, indiquant une population significativement plus faible de la bactérie.

    Un autre résultat inattendu était qu'un groupe prenant à la fois de l'ail cuit et non cuit avait un nombre d'anticorps inférieur à celui de ceux prenant de l'ail cuit ou non cuit. Cela semble indiquer que la cuisson modifie la nature chimique de l'ail, de sorte que les deux formes fonctionnent ensemble pour fournir un effet plus puissant que cuit et non cuit séparément.

    Ce qui a également été établi, c'est que l'ail inodore a moins d'effet sur le système immunitaire que l'ail naturel, donc bien que le type inodore soit plus socialement acceptable, il n'est pas aussi efficace pour soutenir votre système immunitaire. Les niveaux d'allicine dans l'ail inodore sont très inférieurs à ceux du bulbe naturel.

    L'ail a également été trouvé pour être en mesure d'aider avec certains types de cancer. Deux portions par semaine se sont avérées efficaces pour protéger du cancer du côlon. Il a été découvert que l'allicine protège les cellules du côlon des effets toxiques de divers produits chimiques et réduit également le taux de croissance de toutes les cellules cancéreuses qui se développent. Il a été démontré que les personnes en Europe du Sud consommant de grandes quantités d'ail sont 39% moins susceptibles de contracter un cancer de la bouche et du pharynx, et 57% moins susceptibles de contracter un cancer de l'œsophage. Il a également eu un effet sur d'autres cancers, notamment le cancer du sein et de l'ovaire. Cependant, l'effet des oignons sur ces cancers est encore plus grand.

    La plupart des gens sont conscients des bienfaits cardiovasculaires de l'ail, et il peut réduire la pression artérielle, les taux de cholestérol et les taux de triglycérides sériques, protégeant ainsi contre les conditions nocives de l'athérosclérose et des maladies cardiaques diabétiques. La réduction de l'athérosclérose signifie une réduction des risques de crises cardiaques ou d'accidents vasculaires cérébraux. Il semble également posséder des propriétés antioxydantes.

    Il ne fait aucun doute que l'ail contribue à promouvoir un système immunitaire sain, bien que la forme inodore semble être moins efficace à cet égard que l'ail naturel, et il est prouvé qu'un régime contenant de l'ail cru et cuit peut être plus efficace que l'un ou l'autre de ces aliments. seul.

    Date : 08 août 2008 16:08
    Auteur : Darrell Miller ( [email protected] )
    Objet : La santé vient de l'abeille

    Les substances trouvées dans la ruche ont occupé une place précieuse dans l'histoire parmi les cultures anciennes de l'Égypte, de la Grèce, de Rome, de la Chine, du Moyen-Orient et des peuples slaves et amérindiens. Les experts ont longtemps théorisé que les abeilles sont apparues lorsque les plantes à fleurs ont commencé à fleurir en abondance. Les restes fossilisés de pollen, de feuilles et même de fleurs remontent à l'époque où les dinosaures parcouraient la terre au début des temps.

    Les abeilles récoltent le pollen des fleurs et le mélangent avec leur nectar, ce qui le transforme en un super aliment riche en nutriments avec des ingrédients bioactifs se comptant par milliers, notamment des enzymes, des bioflavonoïdes, des acides gras essentiels, des acides aminés libres, des minéraux chélatés naturels et des complexes vitaminiques entiers . Les anciens Égyptiens, les Orientaux, les Hébreux et les indigènes d'Amérique du Sud appliquaient souvent une combinaison de miel mélangé à du pollen d'abeille sur les plaies, les brûlures et les furoncles, tandis que les Orientaux utilisaient du miel et du pollen d'abeille mélangés à du jus de fruits ou de légumes comme boisson santé. La mythologie nordique affirme même que le miel et le pollen d'abeille étaient le secret de la vie éternelle de leurs dieux.

    Que le pollen d'abeille soit le secret de la vie éternelle ou non, de nombreuses études ont montré le lien entre sa consommation et une longévité en bonne santé. Le pollen d'abeille est considéré comme un activateur du système immunitaire en raison de sa capacité à renforcer le corps contre les infections virales. Elle est également efficace pour soulager la fatigue, améliorer la concentration, traiter l'asthme et les allergies, faire face aux problèmes de peau et inhiber les rides.

    Le pollen d'abeille a également aidé de nombreuses femmes souffrant de crampes menstruelles douloureuses ou de bouffées de chaleur. Il peut également soulager les maux de tête et les palpitations cardiaques, augmenter la puissance sexuelle, la fertilité et profiter à la prostate. Le pollen d'abeille peut être utilisé pour réguler les problèmes du côlon et comme diurétique pour les reins et la vessie. Des preuves ont même été trouvées pour l'efficacité du pollen d'abeille sur les enfants atteints de TDA.

    Le pollen d'abeille regorge de nombreux nutriments différents, notamment des acides aminés, des facteurs antibiotiques, de l'ADN/ARN, des enzymes, des glucosides, des hormones, des minéraux, des vitamines et d'autres ingrédients qui n'ont pas encore été déterminés. Il y a un total de 22 acides aminés dans le pollen d'abeille, y compris tous les acides aminés essentiels, ce qui en fait une source de protéines extrêmement utilisable et complète. Il est plus riche en protéines que le steak, les œufs ou le fromage poids pour poids, sans grandes quantités de matières grasses.

    Le pollen d'abeille est riche en composés phytochimiques tels que les flavonoïdes, les carotènes et les phytostérols, ce qui lui permet de fournir d'importants antioxydants, notamment le lycopène, le sélénium, la quercétine et le bêta-carotène. Le pollen d'abeille a également la capacité de réguler les bactéries intestinales, ce qui neutralise les déchets toxiques et améliore la santé du sang. Le pollen d'abeille contient 18 enzymes différentes, dont l'amylase, la diastase, la phosphatase, la pepsine et la tryspin. Parce que le pollen d'abeille est une source si riche d'enzymes, il aide grandement le corps car ils sont nécessaires à toutes les fonctions corporelles.

    Les glucosides, qui sont des sucres naturels, sont impliqués dans la création d'énergie dans le corps, peuvent être trouvés dans le pollen d'abeille, car ils favorisent une meilleure cicatrisation et une meilleure coagulation et contrôlent également l'hypertension en régulant le flux sanguin. Le pollen d'abeille contient des hormones végétales qui activent et aident les propres glandes endocrines du corps, leur permettant de mieux fonctionner, ce qui peut entraîner une augmentation du nombre de spermatozoïdes chez les hommes.

    Vingt-sept types différents de minéraux peuvent être trouvés dans le pollen d'abeille, notamment le calcium, le magnésium, le fer, le potassium, le bore, le chlore, le cuivre, l'iode, le molybdène, le phosphore, le sélénium, le silicium, le sodium, le soufre, le titane et le zinc. Toutes les vitamines connues, de A à K, se trouvent en quantités concentrées dans le pollen d'abeille. Avec tous ces nutriments présents, le pollen d'abeille est un excellent complément à l'alimentation qui assurera le bon fonctionnement de tous les processus de votre corps.

    Date : 17 juin 2008 18:38
    Auteur : Darrell Miller ( [email protected] )
    Objet : Racine d'Echinacea Purpurea

    Il existe neuf espèces connues d'échinacées originaires des États-Unis et du sud du Canada. Le plus couramment utilisé et le plus puissant d'entre eux est l'Echinacea purpurea.

    D'autres noms communs pour l'échinacée sont l'échinacée pourpre, l'échinacée américaine et l'échinacée. Les plantes contiennent de grandes têtes de fleurs qui fleurissent du début à la fin de l'été.

    En Amérique du Nord, les Amérindiens utilisaient l'échinacée plus que toute autre plante pour ses propriétés curatives. Pour les Européens et les Américains, on pensait qu'il aidait à guérir l'anthrax et les morsures de serpent et qu'il contenait des propriétés antimicrobiennes.

    L'échinacée est bien connue pour ses capacités à renforcer le système immunitaire et à aider à combattre les infections. Il est également largement utilisé pour prévenir les infections, le rhume et la grippe. Dans des pratiques médicinales moins connues, il est utilisé pour traiter les plaies et les problèmes de peau tels que l'acné et les furoncles. Certaines études ont montré que l'échinacée était efficace dans le traitement des infections des voies respiratoires supérieures.

    L'ensemble de la plante Echinacea est utilisé pour traiter diverses indications. Fraîches ou séchées, la plante et les racines sont utilisées pour faire des thés, des extraits, des jus ou des onguents externes, des crèmes et des onguents. En règle générale, le jus fraîchement pressé de la plante Echinacea est le plus efficace pour traiter le rhume chez les enfants. Chez les adultes, la racine et l'herbe en combinaison sont les plus efficaces.

    Lorsqu'elle est prise dès les premiers signes d'un rhume, l'échinacée réduit la durée et la gravité des symptômes du rhume. Sachez que l'échinacée n'est pas un remède à dose unique. Commencez à prendre les doses recommandées dès les premiers signes d'un rhume. Les doses suivantes doivent être prises régulièrement, selon l'étiquette du produit, jusqu'à ce que tous les symptômes aient disparu.

    Malheureusement, de nombreuses préparations à base de plantes peuvent varier en efficacité en raison d'un manque d'extraction et de raffinage systématiques. Il est préférable de rechercher les fabricants de produits à base de plantes pour savoir comment ils cultivent et stockent leurs herbes. Leurs méthodes feront varier considérablement les compositions chimiques. Les différentes parties de la plante utilisées varient également considérablement dans leur composition chimique. Une partie peut être extrêmement utile comme antimicrobien, tandis qu'une autre peut stimuler des réactions plus fortes du système immunitaire. D'autres facteurs pouvant affecter la qualité du produit que vous achetez sont :

    * Espèce * Partie de la plante * Méthode d'extraction * Contamination * Falsification

    Effets secondaires et avertissements :

    Lorsqu'elle est prise par voie orale (par voie orale), l'échinacée ne produit généralement aucun effet secondaire. Dans de rares cas, certaines personnes ont présenté des réactions allergiques et des effets secondaires, notamment :

    * Éruptions cutanées ou dermatite * Prurit (démangeaisons) * Augmentation des symptômes d'asthme * Anaphylaxie (réaction allergique mettant la vie en danger) * Hépatoxicité * Nausées * Vertiges * Dyspnée (difficulté à respirer)

    Tous ces symptômes ont tendance à être légers et peu fréquents. Si vous souffrez de symptômes d'asthme, vous devriez probablement éviter d'utiliser l'échinacée. Dans la plupart des cas, les effets secondaires les plus courants sont de nature gastro-intestinale, tels que des gaz ou de légères crampes. Les gens sont beaucoup plus susceptibles de ressentir des effets secondaires s'ils sont allergiques à d'autres plantes de la famille des marguerites. Ces plantes comprennent :

    * L'herbe à poux * Chrysanthèmes * Soucis * Marguerites

    L'utilisation d'Echinacea chez les enfants de moins de 12 ans n'est pas recommandée en raison du manque de données suffisantes pour étayer la sécurité. Son utilisation est également déconseillée chez les femmes enceintes ou allaitantes.

    L'échinacée ne doit pas être utilisée si vous souffrez de troubles systématiques ou auto-immuns progressifs, de troubles du tissu conjonctif ou d'autres maladies qui peuvent y être liées. Il ne doit pas être pris si vous prenez des immunosuppresseurs et des médicaments toxiques. Il peut également interférer avec l'anesthésie.

    Il est important de communiquer avec vos fournisseurs de soins de santé. Assurez-vous qu'ils connaissent toutes les herbes alternatives ou autres substances que vous utilisez et quel est leur but dans votre alimentation quotidienne.

    Date : 10 novembre 2007 09:52
    Auteur : Darrell Miller ( [email protected] )
    Objet : Remèdes naturels pour les bosses, les ecchymoses, les éraflures et les piqûres d'insectes

    Que vous soyez un enfant ou un adulte, vous êtes aussi sensible aux dommages causés à la peau et aux tissus mous par des activités difficiles que n'importe qui d'autre. Alors, que pouvez-vous rechercher si vous décidez de passer une journée à l'extérieur et de faire face aux dangers que vous rencontrerez et qui voudront vous laisser des ecchymoses, des égratignures, des écorchures, des coupures et des démangeaisons causées par toutes les chutes, coups, piqûres et morsures que la plupart des gens subissent quand ils sont plus habitués à passer leur temps à l'intérieur ?

    Les ecchymoses sont causées par un coup et peuvent survenir sans même que vous vous en rendiez compte. Les vaisseaux sanguins sont endommagés et fuient. Si vous le remarquez tout de suite, vous pouvez réduire le degré d'ecchymose en appliquant de la glace ou de l'eau froide pour resserrer les capillaires et réduire le flux de sang qui s'en échappe. Certaines personnes ont des ecchymoses plus facilement que d'autres, et des ecchymoses excessives sans raison apparente peuvent être le symptôme d'une affection sous-jacente plus grave et vous devriez consulter votre médecin.

    Une bosse, ou bosse, peut apparaître pour de nombreuses raisons, mais s'installe généralement après un certain temps. Cela peut simplement être la réaction du corps à un coup dur qui n'a pas endommagé les vaisseaux sanguins, mais a provoqué un gonflement naturel pour protéger la zone. Elles peuvent aussi être causées par des piqûres d'insectes. Vous ne voyez pas toujours ces petits parasites - ils déjeunent puis s'en vont sans même que vous vous en rendiez compte jusqu'à ce que la zone commence à démanger et à gonfler. Cependant, si vous avez une bosse sous l'aisselle, dans votre cou ou derrière vos oreilles, il peut s'agir d'une glande enflée et vous devez contacter votre médecin.

    Tout le monde a des égratignures mineures de temps en temps, et lorsque vous passez du temps à l'extérieur, vous pouvez vous faire piquer par des insectes tels que des moustiques, des moucherons, des mouches noires, des taons - vous l'appelez, ils déjeuneront sur vous comme sur n'importe quel autre animal. Vous pouvez également vous faire piquer par des légumes, mais si vous le faites, cherchez un remède. Curieusement, de nombreuses plantes urticantes ont une autre plante à proximité qui peut être utilisée comme remède. C'est probablement parce que, après avoir été piqués, les gens ont simplement frotté tout ce qui était à portée de main sur la zone et finalement ces remèdes ont été découverts.

    Ainsi, les feuilles de quai se trouvent souvent à côté des orties, et ne me touche pas à côté de l'herbe à puce. Ce sont de bons remèdes naturels pour les piqûres causées par le contact avec ces plantes particulières, et il existe de nombreux autres remèdes naturels qui peuvent être utilisés pour les autres blessures quotidiennes que les gens reçoivent juste pour effectuer des activités normales à l'extérieur dans un environnement naturel. Jetons un coup d'œil à certains des remèdes naturels que les gens ont utilisés à travers les âges et qui sont encore utilisés à ce jour, même dans les crèmes et les pommades exclusives.

    Le calendula, ou souci, est très efficace pour soulager les irritations et l'inflammation de la peau. Il peut être appliqué localement pour soulager les symptômes d'ecchymoses, de coupures et d'éraflures, ainsi que pour le traitement initial des brûlures et des échaudures. Il a des propriétés anti-inflammatoires et peut être utilisé sur les coupures et les lésions cutanées enflammées ou infectées. On pense que ces propriétés sont dues au niveau élevé de flavonoïdes trouvés dans le calendula qui ont des propriétés antioxydantes et aident la fonction immunitaire à faire son travail. Parmi ceux-ci se trouve la puissante quercétine avec ses fortes propriétés antihistaminiques.

    Il semble également posséder des propriétés antivirales, bien que la raison ne soit pas claire et soit toujours à l'étude. Le souci contient également des caroténoïdes et des saponines triterpéniques, qui contribueront tous deux aux effets médicinaux. Les fleurs ou les feuilles séchées, ou les fleurs fraîches, peuvent être utilisées et c'est un vieil adage que le pus ne se formera pas là où le souci est utilisé. Il est également bon pour le traitement des piqûres d'insectes et des furoncles, où il semble soit prévenir l'infection, soit éliminer celles qui s'y trouvent. Il a également été prouvé qu'il prévenait l'infiltration de sang des capillaires dans les éraflures et qu'il favorisait la coagulation du sang.

    Le calendula a été utilisé pendant la Première Guerre mondiale par les médecins britanniques pour panser les plaies et prévenir les infections. Un pansement trempé dans une solution douce d'extrait de calendula était suffisant, et il a probablement sauvé de nombreuses vies.

    Une autre plante aux propriétés similaires est l'arnica alpin, qui est utile pour réduire l'enflure et la douleur des ecchymoses. Cela fonctionne simplement en frottant les feuilles sur la zone lorsque vous avez une chute ou un coup dur. Les ingrédients actifs ici sont encore des flavonoïdes et des lactones sesquiterpéniques ainsi que des tanins, des caroténoïdes et du thymol. Ceux-ci, ainsi que les flavonoïdes, stimulent la circulation et évacuent les fluides piégés dans les ecchymoses et les gonflements.

    Les lactones sesquiterpéniques agissent comme anti-inflammatoires et renforcent le système immunitaire, aidant à réduire l'enflure et la douleur. En fait, les produits chimiques terpénoïdes sont communs à de nombreuses herbes et fleurs qui ont trouvé une utilité dans le soulagement de la douleur causée par l'enflure et les ecchymoses. Il en est de même du Ledum, mieux connu sous le nom de Romarin, traditionnellement utilisé pour le traitement des brûlures, des ulcères, des pellicules et de la peau sèche et pour se débarrasser des poux parmi de nombreuses autres applications internes et topiques.

    Les ingrédients actifs du romarin (ledum) comprennent les mono-, di- et triterpènes ainsi que les flavonoïdes omniprésents, le camphre et le linalol. Si vous nettoyez les brûlures, les écorchures et les coupures avec un lavage d'extrait de ledum, vous protégerez le patient de l'infection au moment où il est le plus vulnérable aux agents infectieux.

    Hypericum a des utilisations comme anti-inflammatoire et antiseptique, et est donc utile pour exactement les mêmes conditions que tout ce qui précède. Il a également des propriétés astringentes, de sorte que, comme le Calendula, Hypericum peut être utilisé pour empêcher l'infiltration capillaire qui conduit fréquemment à des infections. Les ingrédients actifs ici sont apparemment à nouveau des flavonoïdes, avec leurs propriétés antiseptiques et anti-inflammatoires.

    Considérant qu'ils font partie des antioxydants et des agents anti-inflammatoires les plus courants dans le monde végétal, ce n'est pas un hasard si les flavonoïdes sont contenus dans la grande majorité des traitements naturels contre les égratignures, les écorchures et les ecchymoses. Ils réduisent l'enflure, la douleur et l'inflammation, et agissent également comme antiseptiques en perturbant les parois cellulaires des bactéries.

    Hypericum est bien connu sous son nom alternatif millepertuis, où il est utilisé dans le traitement de la dépression. Cependant, les ingrédients actifs ici sont principalement l'hyperforine et l'hypéricine, qui ont peu à voir avec les bienfaits topiques de la plante.

    Si vous avez souffert de piqûres et de piqûres d'insectes, vous auriez été reconnaissant d'avoir apporté de l'Apis Mellifica avec vous. Obtenu à partir des abeilles, celui-ci contient à nouveau des terpènes parmi de nombreux autres produits chimiques, et est paradoxalement utilisé dans le traitement des piqûres d'abeilles et autres piqûres et morsures d'insectes. C'est incroyable combien de ces vieux remèdes contiennent des terpènes de divers types et aussi des produits chimiques flavonoïdes. Il est utile pour la plupart des éruptions cutanées qui ont soulevé des grumeaux gonflés, tels que l'urticaire.

    Enfin, si vous parvenez à rester dehors sans ecchymoses, écorchures, égratignures ou morsures, vous aurez beaucoup de chance. Cependant, si vous attrapez un coup de soleil en restant trop longtemps au soleil, cherchez simplement de l'ortie ou de l'Urtica. La feuille contient des polysaccharides et des lectines qui arrêtent la production de prostaglandines dans le corps qui provoquent une inflammation. Votre coup de soleil s'atténuera et vous pourrez rentrer chez vous relativement sans symptômes après votre journée à l'extérieur.

    Ces remèdes naturels peuvent être difficiles à trouver en croissance naturelle en raison de nombreux facteurs tels que la période de l'année ou votre situation géographique dans laquelle ces herbes peuvent pousser. Des sources alternatives sont disponibles dans votre magasin d'aliments naturels où vous pouvez trouver toutes les herbes mentionnées ci-dessus dans onguents et crèmes spécifiquement formulés pour vos besoins.

    Date : 30 août 2006 09:36
    Auteur : Darrell Miller ( [email protected] )
    Sujet : Comment gérer le stress et le cortisol.

    Battre les chances de vieillissement

    Nous vieillissons tous, mais vieillir est un choix. Vous avez le pouvoir de conserver une grande partie de la santé, de la vitalité et de la beauté de votre jeunesse. Cela se résume à un simple fait : retardez le stress oxydatif et vous retarderez le processus de vieillissement. Les 70 millions de personnes qui composent la génération « boomer » et se préparent à une retraite active se réjouissent de cette nouvelle.

    Le « médecin du stress » du début du XXe siècle, Hans Selye, était réputé pour ses travaux sur la réponse adaptative humaine et les effets du stress sur le vieillissement. Il a enseigné que chaque stress laisse une cicatrice indélébile, et l'organisme paie pour sa survie après une situation stressante en vieillissant un peu. C'est parce que le stress augmente les niveaux de cortisol, une hormone surrénale. Il augmente la génération interne de radicaux libres, perturbe le métabolisme normal et conduit à des conditions de vieillissement. Pour cette raison, le cortisol a été surnommé l'hormone d'accélération de l'âge.

    Plus notre mode de vie est stressant et le niveau de risques environnementaux auxquels nous sommes exposés, plus les niveaux de cortisol augmenteront dans le but de relancer notre réponse adaptative. Couplé à une mauvaise alimentation, c'est une recette pour le vieillissement prématuré. Au moins onze facteurs majeurs du vieillissement sont liés à des niveaux élevés de cortisol :

    • Dégradation du collagène et de l'élastine dans les muscles, les articulations et les os
    • Perte de mémoire et fonction cognitive réduite
    • Risque cardiovasculaire accru
    • Hypertension et rétention d'eau
    • Métabolisme lipidique désordonné (cholestérol total, triglycérides, rapport HDL/LDL)
    • Diminution de la fonction immunitaire
    • Inflammation accrue (réseau vasculaire, allergies, asthme, acné et chute de cheveux)
    • Déséquilibres hormonaux
    • Métabolisme du sucre désordonné
    • Problèmes de peau (rides, psoriasis, séborrhée, acné et chute de cheveux)
    • Dommages au système nerveux

    Alors, voilà. Voyons maintenant comment apprivoiser le cortisol et réduire le stress oxydatif.

    Réduire le cortisol et le stress oxydatif

    Soyez dans l'instant - les techniques de réduction du stress telles que la méditation, la prière, la visualisation, le yoga, le chi gong et l'écoute de cassettes inspirantes induisent le calme et le sens de l'équilibre.

    Mangez bien pour vos gènes - en vieillissant, nous ne digérons pas les protéines animales aussi efficacement que lorsque nous étions plus jeunes. Le passage à des protéines de source végétale qui sont plus faciles à digérer et qui contiennent l'intégralité des vitamines et des minéraux est le plus souhaitable. Nous sommes habitués à considérer les produits laitiers, la viande, la volaille et le poisson comme des « protéines ». Tous les légumes sont de bonnes sources de protéines. Avec les légumineuses, les grains entiers et les noix, les besoins quotidiens en protéines sont facilement satisfaits. Les repas qui combinent une variété de goûts provenant d'aliments végétaux nécessitent également moins de sel pour rehausser la saveur, ce qui aide à garder l'hypertension à distance. Alors, explorez à quel point les repas peuvent être bons qui ne contiennent pas de viande ou qui l'utilisent comme condiment. Si vous avez besoin de sel, essayez de remplacer le sel de table par des cristaux de chlorure de potassium NOW Vitamins.

    Les enzymes augmentent la digestion

    Utilisez des enzymes digestives telles que Optimal Digestive System pour vous assurer que vous absorbez tous les nutriments contenus dans votre nourriture. Ce produit a été testé cliniquement pour son efficacité digestive aidant à digérer les graisses, les glucides, les protéines et même les haricots et les légumes crucifères producteurs de gaz. Autres enzymes, Serrazimes est une enzyme systémique qui aidera à garder le système lymphatique exempt de débris, à soutenir la fonction immunitaire et à stimuler votre réponse adaptative au stress.

    À mesure que de nombreuses personnes atteignent l'âge moyen, elles ont tendance à prendre du poids autour du nombril. Un stress élevé augmente les niveaux de cortisol, ce qui entraîne une augmentation de la circonférence. La graisse corporelle moyenne est considérée comme un facteur de risque important d'altération du métabolisme du glucose et de maladies cardiovasculaires. Vérifiez votre rapport taille/hanches en divisant votre tour de taille en pouces par votre tour de hanches. Si vous avez un ratio de 0,85 ou moins, vous avez un risque plus faible de résistance à l'insuline et de maladies cardiovasculaires. Cette mesure est l'un des meilleurs indicateurs du syndrome métabolique induit par le cortisol et de la prise de poids.

    Super cortisol support avec Relora est une formule à base de plantes, de vitamines et de minéraux conçue pour combattre la graisse corporelle en domptant le cortisol. Son ingrédient clé est le Relora qui est un mélange d'extrait de plantes de Phellodendron amurense et de Magnolia officinalis. Un petit essai clinique en double aveugle a révélé que les femmes obèses pré-ménopausées - dont la moitié ont pris Relora - ont perdu une quantité importante de poids. Ce sont des femmes qui mangent en réponse au stress. Ainsi, les chercheurs ont proposé que Relora semblait réduire le cortisol et le stress perçu, entraînant une perte de poids. Le soutien du super cortisol contient également de l'Ashwagandha et de la Rhodiola, des herbes traditionnellement utilisées pour augmenter la réponse adaptative et réduire le stress. Vous pouvez en savoir plus sur ces herbes et autres produits nutritionnels dans le livre Guérison des 7 syndromes : compléments essentiels pour l'esprit et le corps. Écrit par moi-même et co-auteur Jayson Kroner. Ce livre peut être commandé auprès de Now Foods.

    De plus, des scientifiques chinois ont découvert que les composants actifs de Relora appelés honokiol et magnolol retardaient la vidange gastrique, ce qui vous ferait vous sentir rassasié plus longtemps. Un bénéfice anti-âge supplémentaire a été observé par un autre groupe de scientifiques chinois. Ils ont rapporté que l'honokiol est un puissant inhibiteur de la thrombose artérielle car il inhibe la libération de prostacycline, un promoteur de l'adhésion plaquettaire. Le caractère collant des plaquettes augmente le risque d'AVC. Le Phellodendron et le Magnolia sont utilisés en médecine chinoise depuis des siècles.

    La santé et la longévité reposent essentiellement sur l'équilibre du corps entre la charge en radicaux libres et les réserves d'antioxydants. L'exposition toxique épuise une partie de vos réserves d'antioxydants. Une alimentation riche en fruits, légumes, légumineuses et céréales antioxydants vous aide à rebondir. Une exposition toxique continue mettra à l'épreuve votre statut antioxydant et peut submerger vos réserves. VitaBerry Plus+ est une formule antioxydante puissante qui contient une gamme de fruits riches en ORAC qui augmentent naturellement le régime alimentaire. ORAC signifie capacité d'absorption des radicaux libres d'oxygène. C'est une mesure de la capacité d'un aliment à réprimer les radicaux libres de l'oxygène, le type le plus dangereux. VitaBerry Plus+ est un produit selon mon propre cœur. Dans mon livre The Anti-Aging Solution, j'ai expliqué comment différentes couleurs d'aliments protègent l'ADN et préviennent le vieillissement. VitaBerry Plus+ contient les couleurs importantes décrites dans mon livre. Vous pouvez commander votre exemplaire auprès de Now Vitamins.

    Le complexe True-E Bio complète les couleurs antioxydantes. Il contient les huit tocophérols et les huit tocotriénols dans le rapport naturel trouvé dans les aliments «bronzants» tels que les grains entiers et les légumineuses. C'est la seule vitamine E naturelle produite à partir de soja qui n'a pas été génétiquement modifié.

    Le meilleur conseil anti-âge que je puisse transmettre est celui de mon amie et chroniqueuse culinaire Joan Jackson. "Prenez du plaisir dans votre vie AUJOURD'HUI et profitez de ce que vous mangez"

    Date : 27 juillet 2005 16:31
    Auteur : Darrell Miller ( [email protected] )
    Sujet : Nourriture de l'homme nouveau

    Écoutez, les gars. La masculinité n'est pas définie par ce que vous mangez. Tout dépend de votre capacité à traverser les années, ce qui signifie prendre soin de vous. Alors abandonnez les beignets, les doubles hamburgers et la bière pression et adoptez une alimentation plus saine. Voici comment!

    En 1982, un manifeste de masculinité humoristique à succès connu sous le nom de Real Men Don’t Eat Quiche incarnait la réaction masculine contre le féminisme, alors une force formidable dans le paysage culturel américain. Mais la blague, il s'avère presque 25 ans plus tard, concerne les hommes - et pas seulement parce que la quiche n'a pas beaucoup moins de calories qu'un quart de livre. Nous avons peut-être maintenu notre mach-ness toutes ces années en mangeant « nourriture virile », mais nous sommes devenus malsains et finalement plus faibles à cause de cela.

    En 2000, le National Health & Nutrition Examination Survey a révélé que parmi les hommes de 20 ans et plus, 65,1 millions (67,2%) étaient considérés en surpoids et 26,6 millions (27,5%) étaient considérés comme obèses. Seuls 30,6 millions (31,8 %) d'hommes de 20 à 74 ans étaient considérés comme ayant un poids santé. La conséquence d'un tel facteur d'adiposité est que plus d'hommes meurent chaque année de maladies cardiaques et de maladies connexes et que plus d'argent que jamais est dépensé pour les soins de santé (sans parler de la façon dont la mauvaise santé des hommes affecte les femmes et les enfants qui dépendent de la hommes dans leur vie). Un autre cheeseburger, les gars ?

    Ces chiffres, bien que choquants au début, ne devraient pas être si surprenants. En tant que genre, les hommes sont plus vaniteux, égocentriques et têtus que les femmes. Comment cela se manifeste-t-il en matière de bien-être ? Jusqu'à ce qu'un homme soit frappé par sa première crise de santé, quel que soit son âge, il pense qu'il est indestructible.

    C'est pourquoi il est si difficile de convaincre les hommes de passer des examens médicaux réguliers (ce qu'ils devraient faire surtout lorsqu'ils atteignent 50 ans). Ce n'est pas que beaucoup d'hommes américains n'essaient pas de perdre du poids. C'est juste qu'ils sont un peu malavisés dans leurs efforts. Les hommes soucieux de leur poids se sont vraiment tournés vers le régime Atkins.Pourquoi? Parce qu'en même temps, le plan dit de réduire les glucides et d'augmenter les protéines, il donne carte blanche aux hommes pour manger des quantités massives de matières grasses. "viril" aliments comme le bœuf et le porc. Échanger des livres contre des artères obstruées ne semble pas être une bonne affaire.

    Le moment est donc venu pour tous les hommes américains de transformer leur énergie alimentée par la testostérone en un changement de leur mode de vie nutritionnel. Nous devons arrêter de manger les mêmes aliments riches en calories et en matières grasses que nous consommons habituellement à fortes doses et commencer à suivre un régime basé sur la variété, la modération et l'équilibre. Il est temps de commencer à manger "Nouveau" nourriture pour hommes : le genre d'aliments qui nous feront nous sentir (et ressembler) à un nouvel homme.

    Mais avant de pouvoir adopter le nouveau, nous devons nous sevrer de l'ancien, en particulier de l'habitude masculine de manger de la nourriture en portions énormes. Plus facile à dire qu'à faire parce que nous tous, hommes et femmes, avons du mal à résister au pouvoir marketing du super-sizing. Qui d'entre nous veut se sentir idiot parce que nous n'avons pas doublé la taille du pop-corn, du soda ou des frites pour seulement 49 centimes ? Mais il faut résister.

    Nous devons également éviter les aliments frits et les graisses tueuses. La nutritionniste basée à New York, Annie Hauck-Lawson, PHD, RN, dit que cela nécessite également de la volonté, car les aliments frits peuvent créer une dépendance. "Ils ont si bon goût et le gras donne beaucoup de saveur", avoue-t-elle. "Donc, la meilleure stratégie est d'aller à la dinde froide pour enlever ce goût du palais." Hauck-Lawson suggère également de ne pas commencer un repas avec des aliments frits ou des viandes grasses.

    « Le début du repas est le moment où vous avez le plus faim, vous mangerez donc le plus pendant le premier plat. » Elle dit. « Si vous commencez la plupart des déjeuners et des dîners avec une soupe à base de bouillon ou une grande salade, vous vous chargerez d'aliments riches en fibres et en nutriments plutôt que d'aliments riches en graisses et vous serez trop rassasié pour manger les mauvaises choses. . En outre, les aliments peuvent être grillés avec des herbes et des épices au lieu d'être frits et être toujours délicieux.

    Des nutritionnistes comme Hauck-Lawson conseillent fortement aux hommes de manger plus d'aliments à base de fibres, ce qui signifie ajouter plus de fruits et de légumes frais (environ cinq portions par jour), de grains entiers et de haricots à l'alimentation. La fibre peut ne pas sembler virile, mais elle facilite la digestion, réduit le risque de cancer du côlon en éliminant les déchets de votre système, soutient un taux de cholestérol sain et vous fait vous sentir rassasié afin de ne pas vous gaver de ces portions de grande taille.

    Et lorsque vous mangez tous ces nouveaux aliments nutritifs et sains pour hommes, ne compensez pas les avantages en les arrosant de boissons gazeuses. Saviez-vous qu'une canette de cola contient 39 grammes de sucre raffiné, ce qui équivaut à sept cuillères à café de sucre ? D'accord, nous savons ce que vous allez dire lorsque nous mentionnons l'eau comme alternative. ENNUYEUSE! Mais vous ne pouvez pas ignorer un liquide essentiel à votre hydratation, votre digestion et votre métabolisme. Si vous devez boire quelque chose d'intéressant avec votre repas, essayez un vin rouge biologique, qui peut avoir un effet positif sur le cholestérol et la tension artérielle. (Quand le liquide est le repas, un smoothie peut remplir l'addition.)

    Pendant et après votre phase de transition vers le nouveau mode de vie alimentaire de l'homme, les suppléments nutritionnels peuvent vous assurer d'obtenir suffisamment de vitamines et de minéraux de votre alimentation. En plus de prendre une multivitamine générale conçue pour les hommes, vous devez incorporer des suppléments sains pour le cœur et la prostate tels que les acides gras oméga-3 (surtout si vous ne mangez pas plus de poisson), le magnésium, le lycopène (que l'on trouve en abondance dans les tomates), le zinc et la vitamine D, qui soutient la santé des os et offre une protection contre le cancer. (Vous devriez consulter un praticien agréé pour savoir quels suppléments conviennent le mieux à une personne de votre groupe d'âge.)

    En résumé, les gars, ce sont des choix. Nous pouvons choisir de rester dans nos habitudes alimentaires malsaines ou d'agir comme des hommes et de faire le travail nécessaire pour faire les ajustements. « Les hommes ont été stéréotypés comme des maniaques de la viande et des pommes de terre et ce point de vue est assez précis », explique Hauck-Lawson. "Essayer d'amener les hommes à manger plus sainement a été difficile." Mais ensuite, elle offre une carotte que les hommes pourraient bien mordre. « Regardez les choses de cette façon : si un homme mange plus de poisson, de fruits et de légumes pour les nutriments dont il a besoin pour rester en bonne santé, il a l'air intelligent. Et pour les femmes, smart est sexy.

    Date : 15 juillet 2005 09:51
    Auteur : Darrell Miller ( [email protected] )
    Objet : UTILISATIONS PRIMAIRES DE ST. JOHN'S WORT

    Date : 14 juillet 2005 22:42
    Auteur : Darrell Miller ( [email protected] )
    Sujet : ST. millepertuis (Hypericum perforatum)

    Le millepertuis (Hypericum perforatum) appartient à la famille des Hypericaceae, qui comprend huit genres et environ 350 espèces. Le millepertuis est une plante dont les feuilles sont verticillées, parsemées de glandes, simples et généralement à bords lisses. Ses fleurs sont à cinq pétales et jaunes avec de nombreuses étamines, qui sont souvent réunies en faisceaux. Le millepertuis était d'abord connu pour être utilisé pendant les croisades pour traiter les blessures de guerre. La recherche contemporaine soutient cela, avec diverses maladies prouvant la valeur d'Hypericum pour aider tous les types de plaies topiques dans leur guérison et leur rétablissement. Il est spécifiquement utilisé pour les ulcères de jambe putrides qui sont difficiles à guérir, et est utilisé pour traiter de nombreuses plaies septiques, furoncles et inflammations de la cellulite et de la lymphangite.1

    Pendant des siècles, le millepertuis a été utilisé pour traiter les troubles de l'humeur et du tempérament. La recherche moderne le confirme également, plusieurs études très récentes démontrant la capacité du millepertuis à traiter également les formes légères et modérées de dépression et avec moins d'effets secondaires que les médicaments antidépresseurs standard utilisés.

    Une enquête récente révèle également que le millepertuis est utile pour un certain nombre d'autres troubles. Parmi eux se trouve le SIDA/VIH, une maladie qui cause le décès de plusieurs groupes d'âge/sexe. Mais le millepertuis fait l'objet de recherches pour sa capacité à entraver la croissance et la production virales, ce qui en fait peut-être la clé pour au moins traiter le virus, s'il n'est pas capable de guérir la maladie. L'hypericum est également utilisé pour la recherche sur le traitement de plusieurs autres maladies virales. Un autre domaine dans lequel le millepertuis est très prometteur est celui du cancer. Diverses formes de cancers et de tumeurs ont été traitées avec succès avec des thérapies telles que l'hypericum ou l'hypéricine (l'un de ses composés). Et la liste continue encore et encore. Le millepertuis est certainement une plante qui mérite d'être étudiée pour ses capacités apparentes à combattre divers troubles répandus parmi nous.

    Date : 14 juillet 2005 16:07
    Auteur : Darrell Miller ( [email protected] )
    Objet : HERBES POUR UNE PEAU SAINE

    La peau est en fait le plus grand organe du corps et le plus grand canal d'élimination. La santé de la peau dépend de la santé des autres organes du corps. S'ils fonctionnent efficacement, la peau sera saine. Lorsque le corps est surchargé de toxines, le foie, les reins et le système gastro-intestinal ne peuvent pas les traiter et les éliminer assez rapidement. Cela impose un fardeau excessif à la peau, ce qui peut entraîner des affections telles que l'acné, le psoriasis, des furoncles ou des éruptions cutanées.

    Le trèfle rouge est un excellent détoxifiant sanguin permettant une peau saine. Il est souvent recommandé pour les programmes de nettoyage.

    Le quai jaune s'est avéré être une bonne alternative, en particulier pour les problèmes de peau chroniques. Il est utile pour la lèpre, le psoriasis et le cancer. Les herboristes modernes recommandent le dock jaune pour l'anémie, comme purificateur de sang, la congestion du foie et les problèmes de peau. Il est également considéré comme bénéfique pour la toxémie, les infections, la congestion lymphatique, les ulcères et les plaies. Il est considéré comme l'un des meilleurs constructeurs de sang dans le royaume des herbes.

    La bardane est très appréciée dans le règne végétal. Il est utilisé pour purifier le sang et renforcer le foie, les reins, l'estomac et les poumons. Il contient des huiles volatiles connues pour aider à éliminer les reins des déchets en excès et de l'acide urique, et la bardane est utilisée comme diurétique. Il est utilisé pour les problèmes de peau tels que l'acné, les furoncles, le psoriasis et les aphtes.

    Date : 11 juillet 2005 21h32
    Auteur : Darrell Miller ( [email protected]ine.com )
    Objet : HUILE D'ARBRE À THÉ (Meleleuca alternifolia)

    HUILE D'ARBRE À THÉ (Meleleuca alternifolia)

    Un autre élément important de la trousse de premiers soins est huile d'arbre à thé. Il peut aider avec de nombreuses conditions mineures qui se produisent couramment. Certains incluent le pied d'athlète, l'acné, les furoncles, les brûlures, les verrues, les infections vaginales, l'amygdalite, les infections des sinus, la teigne, les éruptions cutanées, l'impétigo, l'herpès, les cors, les poux de tête, les boutons de fièvre, les aphtes, les piqûres d'insectes, les insectifuges et les infections fongiques. C'est vraiment une huile remarquable avec des propriétés précieuses pour la guérison et pour prévenir les infections. L'huile d'arbre à thé est extraite des feuilles de Melaleuca alternifolia, un arbre ressemblant à un arbuste que l'on trouve dans la région côtière tropicale du nord-est de la Nouvelle-Galles du Sud et du Queensland, en Australie. Il existe plus de 300 variétés différentes d'arbre à thé, mais seules quelques-unes sont connues pour produire cette précieuse huile médicinale.

    Huile d'arbre à thé contient au moins 48 composés organiques différents. Les composés travaillent ensemble pour produire les capacités de guérison trouvées dans l'huile. Des recherches effectuées dans les années 1950 et au début des années 1960 ont révélé que l'huile d'arbre à thé est un germicide et un fongicide avec des caractéristiques supplémentaires de dissolution du pus et des débris. problèmes de cuir chevelu, plaies buccales, douleurs musculaires et articulaires, douleurs et furoncles.2

    Huile d'arbre à thé est un antiseptique précieux pour les infections cutanées. Il est capable de pénétrer l'épiderme pour guérir de l'intérieur. Des études cliniques ont montré que l'huile d'arbre à thé peut guérir rapidement et avec moins de cicatrices que les autres traitements. L'huile est même efficace contre Staphylococcus aureus, qui est souvent difficile à traiter et devient résistant à l'antibiothérapie. L'huile peut être appliquée deux à trois fois par jour à pleine puissance ou diluée. En cas d'irritation, une solution diluée peut être essayée. Même des concentrations très diluées se sont avérées guérir dans les études cliniques.

    Les organismes contre lesquels l'huile d'arbre à thé s'est avérée efficace comprennent aspergillus, baceroides, Candida, clostridium, cryptosporidium, diphtéroïdes, E. Coli, enter-obacter, epidermophyton, fusobacterium, gonococcus, hemophilus, virus de l'herpès, méningocoque. microsporium, pétocoque, proteus, pseudomonas, spirochètes, staphylocoque, streptocoque, trichinose et trichophyton3

    L'huile d'arbre à thé est un bactéricide efficace. Il est sans danger pour les tissus sains. C'est un solvant organique puissant qui aidera à guérir et à disperser le pus dans les boutons et les plaies. Il a été utilisé pour neutraliser le venin des piqûres d'insectes mineurs. Il est capable de tuer les bactéries en pénétrant les couches de la peau et en atteignant profondément les abcès des gencives et même sous les ongles. Il s'est avéré qu'il possède certaines des propriétés antimicrobiennes les plus puissantes jamais découvertes dans une plante.4 L'huile d'arbre à thé peut aider contre les infections fongiques telles que le candida. Le Dr Eduardo F. Pena, M.D. a étudié l'huile de Melaleuca alternifolia pour sa valeur dans le traitement de la vaginite et du candida albicans.5 En étudiant le candida, les chercheurs sont allés jusqu'à l'extrême d'infecter des volontaires sains avec l'organisme. Les levures ont envahi la circulation sanguine et les organes internes. Ensuite, ils ont été cultivés dans ces régions. Cependant, en quelques heures, les levures ne pouvaient plus être cultivées, ce qui indique que le système immunitaire de ces individus a efficacement éliminé les organismes des tissus. Malheureusement, à l'ère d'aujourd'hui, un grand nombre de personnes souffrent d'une fonction immunitaire compromise.6

    L'huile d'arbre à thé agit comme un anesthésique doux lorsqu'elle est appliquée sur les zones douloureuses et pour apaiser les coupures, les brûlures et les plaies buccales. Il peut aider à guérir ainsi qu'à réduire les cicatrices. Les victimes de brûlures en Australie sont souvent traitées avec de l'huile d'arbre à thé pour aider à prévenir les infections, soulager la douleur et accélérer la guérison.

    L'huile d'arbre à thé peut aider à prévenir et à guérir l'acné. L'huile d'arbre à thé a la réputation d'être douce pour la peau. Il ne produit pas les effets secondaires de certains médicaments tels que peau sèche, picotements, brûlures et légères rougeurs après application. L'huile d'arbre à thé peut aider à guérir et à prévenir les infections. Une éraflure ou une égratignure mineure peut parfois entraîner une infection. L'huile d'arbre à thé appliquée sur la zone peut aider à prévenir l'infection. L'huile est efficace pour guérir de nombreux types de bactéries, mais la chose la plus étonnante est qu'elle n'endommage pas les tissus cutanés. Bon nombre des traitements recommandés peuvent en fait endommager la peau, entraînant des cicatrices et une sensibilité.

    L'huile d'arbre à thé peut être utilisée pour prévenir les morsures et les piqûres. Les insectes n'aiment pas l'odeur et peuvent rester à l'écart. Il n'y a aucun moyen d'éviter complètement d'entrer en contact avec des insectes. Quiconque aime être dehors est vulnérable. Que vous viviez en ville, à la campagne ou n'importe où entre les deux, les insectes abondent. L'huile d'arbre à thé ou les lotions et crèmes contenant de l'huile peuvent également être utilisées pour prévenir les piqûres. Les insectes n'aiment pas l'odeur de l'huile et sont en fait repoussés par celle-ci. L'huile d'arbre à thé australien s'est avérée très efficace pour traiter les infections et détruire les microbes sans irriter la peau. De nombreux antiseptiques peuvent provoquer une irritation de la peau, mais l'huile d'arbre à thé ne semble pas nuire aux tissus cutanés.

    L'huile d'arbre à thé est un antiseptique et n'est généralement pas prise en interne. Certaines preuves ont suggéré de légers dommages aux organes dus à une utilisation interne. L'huile lorsqu'elle est absorbée par la peau est non toxique. L'huile d'arbre à thé est le plus souvent recommandée pour les surfaces exposées du corps telles que les tissus cutanés et les muqueuses. Il convient de noter que les aborigènes australiens d'origine faisaient du thé à partir des feuilles sans effets indésirables. Et les premiers colons ont suivi leur exemple avec des résultats positifs. Mais le thé était une forme très diluée et l'huile distillée est beaucoup plus forte.

    1. Cynthia B. Olsen. Huile d'arbre à thé australien. (Pagos Springs, CO : Kali Press, 1991).
    2. James F. Balch MD et Phyllis A. Balch, Prescription pour la guérison nutritionnelle. (Garden City Park, N.Y. : Avery Publishing Group Inc., 1990), 681, 682.
    3. Cass Ingram, tué au contact. (Cedar Rapids, Iowa : Literary Visions Publishing, Inc.), 15.
    4. Michael A. Schmidt, Lendon H. Smith et Keith W. Sehnert. Au-delà des antibiotiques. (Berkeley, Californie : North Atlantic Books), 207.
    5. Olsen, 8.
    6. Ingram, 64-65.

    Date : 11 juillet 2005 20h50
    Auteur : Darrell Miller ( [email protected] )
    Objet : NONI HAWAEN (Morinda citrifolia)

    À une époque où nous sommes plus préoccupés que jamais par les problèmes de santé, une herbe tropicale éprouvée appelée noni doit être ajoutée à notre liste des meilleurs remèdes naturels. Son utilisation sur des centaines d'années soutient sa description comme une véritable panacée d'actions thérapeutiques. Au moment d'écrire ces lignes, le noni continue d'accumuler des références médicales impressionnantes, et son émergence en tant qu'agent de guérison naturel efficace arrive à point nommé. Au milieu de l'augmentation des taux de cancer, de l'incidence élevée des maladies dégénératives comme le diabète et de l'évolution des bactéries résistantes aux antibiotiques et des nouvelles souches virales, les herbes comme le noni sont recherchées pour leurs propriétés pharmaceutiques naturelles. Incontestablement, nous voulons tous savoir comment :

    Mûrier indien (Inde), Noni (Hawaï), Nono (Tahiti et Raratonga), Fruit de la brousse polynésienne, Arbre anti-douleur (îles des Caraïbes), Lada (Guam), Mengkudo (Malaisie), Nhau (Asie du Sud-Est), Grand Morinda (Vietnam) , Cheesefruit (Australie), Kura (Fidji), Bumbo (Afrique) Remarque : Il ne s'agit que d'un petit échantillon des noms vernaculaires de Morinda citrifolia. Presque chaque nation insulaire du Pacifique Sud et des Caraïbes a un terme pour cette plante particulière. Ce livret se référera à l'herbe principalement sous le nom de « noni » ou M. citrifolia, et se réfère principalement au noni hawaïen.

    Les parties de la plante de noni les plus utilisées à des fins médicinales et nutritionnelles sont les fruits, les graines, l'écorce, les feuilles et les fleurs. Pratiquement chaque partie de la plante de noni est utilisée pour ses propriétés médicinales individuelles, cependant, c'est la portion de fruit qui est considérée comme la plus précieuse. Les graines ont une action purgative, les feuilles sont utilisées pour traiter les inflammations externes et soulager la douleur, l'écorce a de fortes propriétés astringentes et peut traiter le paludisme, les extraits de racines abaissent la tension artérielle, les essences de fleurs soulagent les inflammations oculaires et le fruit a un certain nombre d'actions médicinales.

    Morinda citrifolia est techniquement un arbuste ou un buisson à feuilles persistantes, qui peut atteindre des hauteurs de quinze à vingt pieds. Il a des branches rigides et grossières qui portent des feuilles sombres, ovales et brillantes. De petites fleurs blanches parfumées s'épanouissent à partir de gousses en forme de grappes qui portent des fruits de couleur blanc crème. Le fruit est charnu et gélatineux à maturité, ressemblant à une petite ruit de pain. La chair du fruit est caractéristiquement amère et, lorsqu'elle est complètement mûre, dégage une odeur rance et très prononcée. Le noni a des graines flottantes qui peuvent flotter dans les corps océaniques. Le bois de l'inflammatoire, astringent, émollient, emménagogue, laxatif, sédatif, hypotenseur (abaisse la tension artérielle), purificateur sanguin et tonique.

    Noni a divers constituants chimiques. Premièrement, il possède une gamme impressionnante de composés terpéniques, dont trois—L. L'aspéruloside, l'aucubine et le glucose ont été identifiés par leurs dérivés actyles. Les acides caproïque et caprylique ont été isolés.1 Deuxièmement, les fruits de la brousse, une catégorie dont le fruit du noni est membre, sont également considérés comme une bonne source de vitamine C.2 Troisièmement, le noni hawaïen a été lié à la synthèse de xéronine dans le corps qui a des implications importantes et généralisées sur la santé. Enfin, la teneur en alcaloïdes du fruit du noni serait responsable de ses actions thérapeutiques. Les alcaloïdes présentent un large éventail d'activités pharmacologiques et biologiques dans le corps humain. Ce sont des composés organiques azotés qui peuvent réagir avec les acides pour former des sels et qui sont à la base de nombreux médicaments. Ce qui suit est une analyse chimique approfondie de chaque partie de la plante et de ses constituants chimiques.

    a découvert un alcaloïde dans le fruit du noni hawaïen qu'il appelle proxéronine et qui, selon lui, a des actions physiologiques appréciables en agissant comme précurseur de la xéronine, un composé très crucial (voir les sections suivantes). De plus, un composé présent dans le fruit appelé damnacanthol aiderait à inhiber certains virus et mutations cellulaires impliqués dans le cancer.

    Des enquêtes récentes ont suggéré que le fruit du noni exerce une action antibiotique. En fait, une variété de composés qui ont des propriétés antibactériennes (comme l'aucubine) ont été identifiés dans le fruit.5 Le pentaacétate de 6-Dglucopyranose de l'extrait de fruit n'est pas considéré comme bactériostatique.6 Les constituants trouvés dans la portion de fruit ont montré des propriétés antimicrobiennes. action contre Escherichia coli, Salmonella typhi (et d'autres types), Shigella paradysenteriae et Staphylococcus aureaus. Les composés trouvés dans la racine ont la capacité de réduire la membrane muqueuse enflée et d'abaisser la pression artérielle dans les études animales. La proxéronine est un alcaloïde présent dans le fruit du noni hawaïen qui peut provoquer la production de xéronine dans le corps. Il est considéré comme un précurseur de la xéronine et a été découvert dans le noni par le Dr Ralph M. Heinicke. Il a émis l'hypothèse que cette proenzyme peut être efficace pour initier une série de réactions cellulaires bénéfiques grâce à son implication dans l'intégrité de protéines spécifiques. Il souligne que les tissus contiennent des cellules qui possèdent certains récepteurs ou sites pour la xéronine. Parce que les réactions qui peuvent survenir sont si variées, de nombreuses actions thérapeutiques différentes peuvent survenir lorsque la production de xéronine augmente, expliquant pourquoi le noni hawaïen est bon pour tant de troubles apparemment sans rapport. Le damnacanthol est un autre composé contenu dans le fruit de la plante Hawaiin noni qui a montré la capacité de bloquer ou d'inhiber la fonction cellulaire des cellules RAS, considérées comme des cellules précancéreuses.

    Les systèmes corporels suivants ont tous été des capsules lyophilisées efficaces, de la poudre ou des fruits déshydratés et de l'huile. Les constituants de la plante Noni sont parfois proposés en combinaison avec d'autres herbes. Certains produits contiennent un pourcentage du fruit, de l'écorce, de la racine et des graines pour leurs propriétés thérapeutiques individuelles.

    Les extraits de M. citrifolia sont considérés comme sûrs s'ils sont utilisés conformément aux instructions. Cependant, les femmes enceintes ou allaitantes doivent consulter leur médecin avant de prendre tout supplément. Des doses élevées d'extraits de racines peuvent causer de la constipation. La prise de suppléments de noni avec du café, de l'alcool ou de la nicotine n'est pas recommandée.

    Idéalement, les extraits de noni doivent être pris à jeun avant les repas. Le processus de digestion des aliments peut interférer avec la valeur médicinale des composés alcaloïdes présents dans le noni hawaïen, en particulier dans ses fruits. Apparemment, les acides gastriques et les enzymes détruisent l'enzyme spécifique qui libère le composé xéronine. Prenez des suppléments de noni sans nourriture, café, nicotine ou alcool. L'utilisation de suppléments fabriqués à partir de fruits semi-mûrs ou vert clair est également considérée comme préférable aux fruits mûrs et blanchâtres.

    Le noni est une plante tropicale errante indigène des régions d'Australie, de Malaisie et de Polynésie. Il est considéré comme originaire d'Asie du Sud-Est, bien qu'il pousse de l'Inde à la région orientale de la Polynésie. Morinda citrifolia a une longue histoire d'utilisation médicinale dans ces régions. On pense qu'il s'agit de la "plante médicinale la plus largement et la plus couramment utilisée avant l'ère européenne". Il y a 7 siècles, le fruit de la brousse a été présenté aux Hawaïens indigènes, qui l'ont par la suite appelé «noni» et considéraient son fruit et sa racine comme des agents médicinaux prisés. Parmi tous les agents botaniques polynésiens des 19e et 20e siècles, le noni hawaïen a le plus large éventail d'applications médicales. Les médecins samoans et hawaïens utilisaient le noni pour les troubles intestinaux (en particulier la diarrhée infantile, la constipation ou les parasites intestinaux), l'indigestion, l'inflammation de la peau, les infections, les ulcères buccaux, la fièvre, les contusions et les entorses. Les hawaïens préparaient couramment des toniques au noni conçus pour traiter le diabète, les piqûres, les brûlures et l'empoisonnement du poisson.8 La capacité remarquable de l'herbe à purger le tractus intestinal et à promouvoir la santé du côlon était bien connue des anciens indigènes hawaïens et tahitiens et des guérisseurs populaires. Fait intéressant, les observations sur le terrain concernant son agent de guérison remarquable.

    Guérisseurs folkloriques aux herbes merveilleuses des îles

    Commun aux fourrés et aux forêts de Malaisie et de Polynésie, ainsi qu'aux basses régions vallonnées des îles des Philippines, le noni est cultivé dans toutes les communautés du Pacifique Sud depuis des centaines d'années. On pense que son utilisation hawaïenne provient des voyages en canoë entre les îles et de la colonisation datant d'avant Jésus-Christ. Ses graines rustiques ont la capacité de flotter, ce qui a également contribué à sa distribution parmi les différentes côtes de la région du Pacifique Sud. Une enquête historique a établi le fait que certains des premiers colons d'Hawaï sont probablement venus via Tahiti. Pour cette raison, les pratiques à base de plantes tahitiennes ont une incidence particulière sur la phytothérapie des îles du nord. Les similitudes très évidentes entre le vernaculaire hawaïen pour les plantes herbacées comme le noni et les noms tahitiens suggèrent fortement la théorie des migrations polynésiennes vers Hawaï. Les cultures originaires de ces régions privilégiaient l'utilisation de Morinda citrifolia pour traiter les principales maladies et l'utilisaient comme source de nourriture en période de famine.9 Le noni est reconnu depuis des siècles comme une excellente source de nutrition. Les peuples de Fidji, de Samoa et de Rarat onga utilisent le fruit à la fois sous sa forme crue et cuite.10 Traditionnellement, le fruit était cueilli avant d'être complètement mûr et placé au soleil . Après avoir été laissé mûrir, il était généralement écrasé et son jus extrait à travers un chiffon. Les feuilles de noni fournissaient un plat de légumes et leur résilience les rendait souhaitables comme enveloppement de poisson pour la cuisson.

    Des rituels traditionnels élaborés et des rites de prière accompagnaient généralement l'administration du noni. Fait intéressant, les cultures indigènes des îles polynésiennes avaient une compréhension significative de leur flore. Par exemple, les Hawaïens indigènes maintenaient une taxonomie de médecine populaire qui était considérée comme sans égal.11 Le noni n'était pas seulement utilisé à des fins médicinales, mais aussi pour sa valeur alimentaire, pour les vêtements et pour la teinture des tissus. La recherche indique que le noni faisait partie des rares remèdes à base de plantes que les insulaires considéraient comme « faits et éprouvés ». À Hawaï, les herboristes qualifiés se sont réservé le droit de prescrire des thérapies à base de plantes.12 Les dossiers indiquent que les pratiques médicales hawaïennes étaient basées sur des descriptions détaillées et très méticuleuses des symptômes et des traitements à base d'herbes prescrits. Les dosages ont été contrôlés et la collecte et l'administration d'extraits de plantes ont été soigneusement surveillées.13 En plus de Morinda, il n'était pas rare que ces herboristes recommandent également l'utilisation de noni. pour purger l'intestin, réduire la fièvre, guérir les infections respiratoires telles que l'asthme, soulager les inflammations de la peau et guérir les contusions et les entorses. En d'autres termes, le noni était largement utilisé et hautement considéré comme un médicament botanique.

    Aujourd'hui, les actions pharmaceutiques naturelles des constituants chimiques contenus dans le noni émergent scientifiquement comme des médicaments botaniques précieux. Le « nono » tahitien a intrigué les médecins il y a des décennies, cependant, en raison de l'émergence éventuelle de drogues de synthèse, l'intérêt pour cette botanique insulaire a diminué jusqu'à ces dernières années. Les ethnobotanistes redécouvrent une fois de plus pourquoi les Hawaïens ont rassuré et cultivé Morinda citrifolia depuis des générations. Le noni fait maintenant son chemin dans la thérapeutique occidentale et est surnommée « la reine » du genre Rubiaceae. Sa capacité à réduire l'inflammation des articulations et à cibler le système immunitaire en a fait l'objet de la recherche scientifique moderne. Le Dr Ralph Heinicke a mené des études fascinantes sur les constituants chimiques du fruit du noni hawaïen. Ses recherches portent sur la teneur en proxéronine du jus de fruit et sur son influence profonde sur la physiologie humaine. De plus, des études scientifiques portant sur le noni en tant qu'agent anticancéreux ont été encourageantes. Ses attributs remarquables et ses utilisations variées lui confèrent le statut d'une des meilleures herbes médicinales. Aujourd'hui, Morinda citrifolia est disponible sous forme de liquide, de jus, de capsules lyophilisées ou d'huile, et est considérée comme l'une des plantes les plus précieuses de la nature.

    Dans toutes les régions tropicales, pratiquement toutes les parties de Morinda citrifolia étaient utilisées pour traiter des maladies ou des blessures. Ses propriétés curatives étaient bien connues et couramment utilisées. PatoaTama Benioni, membre de la tribu Maoribe des Îles Cook et conférencière sur les plantes insulaires, explique : Traditionnellement, les Polynésiens utilisent le noni pour pratiquement tout ce qui concerne le traitement des maladies. Noni fait partie de nos vies. N'importe quel garçon polynésien vous dira qu'il en a fait l'expérience. Nous utilisons le jus de ses racines, de ses fleurs et de ses fruits. ma grand-mère m'a appris à utiliser le noni à partir des racines et des feuilles pour faire des médicaments à usage externe et interne, et pour toutes sortes de maux, tels que la toux, les furoncles, les maladies de la peau et les coupures.15

    décoctions pour stimuler le retard des règles.

    XÉRONINE : LE SECRET DU NONI ?

    Un professionnel informé sur le sujet du noni est le Dr Ralph Heinicke, un biochimiste qui a recherché les composés actifs du fruit de noni pendant un certain nombre d'années. Il a découvert que le fruit du noni hawaïen contient un précurseur alcaloïde d'un composé très vital appelé xéronine. Sans xéronine, la vie cesserait. De l'avis du Dr Heinicke, le fruit de noni fournit un moyen sûr et efficace d'augmenter les niveaux de xéronine, qui exercent une influence cruciale sur la santé et la protection des cellules. Ses recherches suggèrent que le jus du fruit de M. citrifolia contient ce qui pourrait techniquement être considéré comme un précurseur de la xéronine, la proxéronine. Ce composé initie la libération de xéronine dans le tractus intestinal après son contact avec une enzyme spécifique qui est également contenue dans le fruit.

    Parce que les protéines et les enzymes ont tellement de rôles variés dans les processus cellulaires, la normalisation de ces protéines avec la supplémentation en noni pourrait initier une très grande variété de réponses corporelles et traiter de nombreuses maladies. Les protéines sont les catalyseurs les plus importants trouvés dans le corps. La beauté d'obtenir un précurseur de la xéronine à partir du fruit de noni est que le corps décide naturellement de la quantité de ce précurseur à convertir en xéronine. Les maladies, le stress, la colère, les traumatismes et les blessures peuvent abaisser les niveaux de xéronine dans le corps, créant ainsi un déficit en xéronine . Compléter le corps avec du noni est considéré comme un excellent moyen d'augmenter naturellement et en toute sécurité les niveaux de xéronine. Ce sont les recherches et les théories du Dr Heinicke qui ont fait du jus du fruit de noni hawaïen une substance médicinale viable. Il écrit : La xéronine est un alcaloïde, une substance que le corps produit afin d'activer les enzymes afin qu'elles puissent fonctionner correctement. Il dynamise et régule également le corps. Cet alcaloïde particulier n'a jamais été trouvé car le corps le fabrique, l'utilise immédiatement, puis le décompose. A aucun moment il n'y a une quantité appréciable et isolable dans le sang. Mais la xéronine est si fondamentale au fonctionnement des protéines, que nous mourrions sans elle. Son absence peut causer de nombreux types de maladies.17 Étant donné que tant de maladies résultent d'un dysfonctionnement enzymatique, le Dr Heinicke pense que l'utilisation du fruit de noni peut entraîner une gamme impressionnante d'applications curatives. Fait intéressant, il pense que nous fabriquons de la proxéronine pendant que nous dormons. Il propose que si nous pouvions fournir constamment à notre corps de la proxéronine provenant d'autres sources, notre besoin de dormir diminuerait.18

    La façon dont une plante est traitée est cruciale pour son effet bénéfique : c'est particulièrement vrai pour le noni, avec ses enzymes et alcaloïdes uniques. Morinda citrifolia doit être cueilli lorsque le fruit passe de sa couleur vert foncé immature à sa couleur vert plus clair, et certainement avant qu'il ne mûrisse pour prendre sa couleur blanche, presque translucide. Une fois cueilli, le noni, comme l'aloès, se dénaturera extrêmement rapidement grâce à ses enzymes très actives. Après la récolte, il doit être rapidement surgelé. C'est similaire à ce qui est fait pour les poissons pêchés en mer pour les garder en chair. Cela l'empêche de perdre sa puissance sans endommager aucun de ses constituants. Pour traiter le noni, la lyophilisation est recommandée. Cela élimine uniquement l'eau sans endommager les enzymes vitales de cette plante miracle et d'autres phytonutriments comme la xéronine et la proxéronine. Cette poudre de jus de fruit de noni pur de haute qualité est ensuite encapsulée. Elle a un goût très dur et une odeur extrêmement nauséabonde, semblable au fruit lui-même. D'autres méthodes de traitement comprennent le traitement thermique, la déshydratation et le séchage à l'air. Le traitement thermique se trouve généralement dans les liquides, tandis que le noni déshydraté est ensuite broyé et encapsulé. Malheureusement, les deux méthodes utilisent une chaleur élevée (110 + °F), ce qui peut désactiver de nombreux composés vitaux qui rendent le noni si important. Le séchage à l'air est efficace sans utiliser de chaleur nocive, mais pose de sérieux problèmes de contrôle de la qualité pour la production commerciale.

    APPLICATIONS MODERNES DU NONI

    Le noni possède une grande variété de propriétés médicinales qui proviennent de ses différents composants végétaux. Les fruits et les feuilles de l'arbuste exercent des activités antibactériennes. Ses racines favorisent l'expulsion du mucus et le rétrécissement des membranes enflées, ce qui en fait un traitement idéal pour les ions de congestion nasale, les infections pulmonaires et les hémorroïdes. Les composés de racine de noni ont également montré des propriétés sédatives naturelles ainsi que la capacité d'abaisser la tension artérielle.

    Les extraits de feuilles sont capables d'inhiber un flux sanguin excessif ou d'inhiber la formation de caillots sanguins. Le noni est particulièrement utile pour sa capacité à traiter les affections articulaires douloureuses et à résoudre les inflammations cutanées. Beaucoup de gens boivent des extraits de fruits de noni sous forme de jus pour l'hypertension, les règles douloureuses, l'arthrite, les ulcères gastriques, le diabète et la dépression. Des études récentes suggèrent que son activité anticancéreuse devrait également être considérée. Concernant le potentiel thérapeutique du fruit du noni hawaïen, le Dr Heinicke écrit : J'ai vu le composé trouvé dans le noni faire des merveilles. Alors que j'étudiais encore ses possibilités, j'ai demandé à un ami qui était chercheur en médecine d'administrer la proxéronine à une femme qui était dans le coma depuis trois mois. Deux heures après avoir reçu le composé, elle s'est assise dans son lit et a demandé où elle était. . . . Le noni est probablement la meilleure source de proxéronine que nous ayons aujourd'hui.19 Des études et des enquêtes combinées soutiennent la capacité du noni à agir comme un immunostimulant, à inhiber la croissance de certaines tumeurs, à améliorer et à normaliser la fonction cellulaire et à stimuler la régénération tissulaire. Il est considéré comme un puissant purificateur de sang et contribue à l'homéostasie globale.

    la xéronine, qui semble être capable de réguler la forme et l'intégrité de certaines protéines qui contribuent individuellement à des activités cellulaires spécifiques. Fait intéressant, cet effet semble se produire après l'ingestion, ce qui laisse supposer que le composé le plus actif du noni peut ne pas être présent dans les formes non consommées du fruit ou d'autres parties de la plante. Certains praticiens pensent que la xéronine est mieux obtenue à partir d'un composé précurseur de jus de fruit de noni. Les réactions enzymatiques qui se produisent lors de la prise du jus à jeun sont, selon le Dr Heinicke, ce qui a déclenché la réparation cellulaire.

    Une étude menée en 1994 a cité l'activité anticancéreuse de Morinda citrifolia contre le cancer du poumon. Une équipe de scientifiques de l'Université d'Hawaï a utilisé des souris de laboratoire vivantes pour tester les propriétés médicinales du fruit contre les carcinomes pulmonaires de Lewis qui ont été artificiellement transférés dans le tissu pulmonaire. Les souris non traitées sont mortes en neuf à douze jours. Cependant, donner du jus de noni à des doses quotidiennes constantes a considérablement prolongé leur durée de vie. Près de la moitié de ces souris ont vécu plus de cinquante jours.20 Les conclusions de la recherche indiquent que les constituants chimiques du jus agissaient indirectement en améliorant la capacité du système immunitaire à faire face à la malignité envahissante en stimulant l'activité des macrophages ou des lymphocytes. Selon son évaluation, les constituants chimiques uniques de Morinda citrifolia initient une activité accrue des lymphocytes T, une réaction qui peut expliquer la capacité du noni à traiter diverses maladies infectieuses. 21

    Au Japon, des études similaires sur des extraits de plantes tropicales ont révélé que le damnacanthol, un composé trouvé dans Morinda citrifolia, est capable d'inhiber la fonction des cellules KRAS-NRK, qui sont considérées comme des précurseurs de certains types de malignités.22 L'expérience impliquait l'ajout d'extrait de plante de noni. aux cellules RAS et les incuber pendant un certain nombre de jours. L'observation a révélé que le noni était capable d'inhiber de manière significative la fonction cellulaire du RAS. Parmi 500 extraits de plantes, Morinda citrifolia s'est avéré contenir les composés les plus efficaces contre les cellules RAS. Sa teneur en damnacanthol a été cliniquement décrite en 1993 comme « un nouvel inhibiteur de la fonction RAS ». 2 3 Le fait ou la xéronine est également impliqué dans le fait que la xéronine aide à normaliser le comportement des cellules malignes. Bien qu'elles soient encore techniquement des cellules cancéreuses, elles ne fonctionnent plus comme des cellules à croissance incontrôlée. Avec le temps, le système immunitaire du corps pourra peut-être éradiquer ces cellules.

    avec une maladie arthritique. Un lien avec la douleur arthritique peut être l'incapacité à digérer correctement ou complètement les protéines qui peuvent alors former des dépôts cristallins dans les articulations. La capacité du fruit de noni à améliorer la digestion des protéines grâce à une fonction enzymatique améliorée peut aider à éliminer ce phénomène particulier. De plus, les composés alcaloïdes et les métabolites végétaux du noni peuvent être liés à son action anti-inflammatoire apparente. Les stérols végétaux peuvent aider à inhiber la réponse inflammatoire qui provoque un gonflement et une douleur. De plus, l'effet antioxydant du noni peut aider à réduire les dommages causés par les radicaux libres dans les cellules articulaires, ce qui peut exacerber l'inconfort et la dégénérescence.

    Les alcaloïdes et autres composés chimiques présents dans le noni ont prouvé qu'ils contrôlaient ou tuaient efficacement plus de six types de souches bactériennes infectieuses, notamment : Escherichia coli, salmonellatyphi (et d'autres types), shigella paradysenteriae et staphylo-coccus aureaus.25 En outre, le damnacanthol , a pu inhiber le stade précoce de l'antigène du virus d'Epstein-Barr.

    Les composants bioactifs de la plante entière, combinés ou en portions séparées, ont démontré la capacité d'inhiber plusieurs souches différentes de bactéries. Des rapports anecdotiques soutiennent cette action dans la mesure où le noni semble particulièrement efficace pour raccourcir la durée de certains types d'infection. Cela peut expliquer pourquoi le noni est couramment utilisé pour traiter le rhume et la grippe. Les constituants chimiques trouvés dans le noni et la possibilité qu'ils stimulent la production de xéronine, ainsi que d'initier une thérapie aux alcaloïdes, peuvent expliquer la réputation du noni d'avoir des propriétés immunostimulantes. Les alcaloïdes ont pu stimuler la phagocytose, processus par lequel certains globules blancs appelés macrophages attaquent et digèrent littéralement les organismes infectieux. Il est intéressant de noter que l'action de fourmi du noni a été attribuée à une réponse du système immunitaire qui implique la stimulation des cellules T. les régions tropicales pendant la Seconde Guerre mondiale ont appris la capacité du fruit à augmenter l'endurance et l'endurance. Les cultures indigènes des Samoa, de Tahiti, de Raratonga et d'Australie utilisaient le fruit sous forme cuite et crue. M. citrifolia est considéré comme un tonique et est particulièrement recommandé pour les états débilités.

    Le processus de vieillissement bombarde le corps de radicaux libres qui peuvent provoquer toutes sortes de maladies dégénératives. La théorie de la xéronine promue par le Dr Heinicke soutient qu'à mesure que notre corps vieillit, nous perdons notre capacité à synthétiser la xéronine. Pour aggraver les choses, la présence de nombreuses altoxines environnementales bloque également la production de xéronine.Il pense que la teneur en proxéronine du jus de fruit de noni d'Hawaï peut aider à bloquer ces actions, agissant ainsi comme un composé anti-âge.26 Les phytonutriments présents dans le noni aident à promouvoir la nutrition des cellules et la protection contre les radicaux libres créés par l'exposition à la pollution et d'autres agents potentiellement nocifs. De plus, Morinda citrifolia contient du sélénium, qui est considéré comme l'un des meilleurs composés antioxydants disponibles.

    Bien que les études scientifiques fassent défaut dans cette application particulière du noni, les Hawaïens ont utilisé diverses parties de la plante et de ses fruits pour traiter les troubles de la glycémie. Des enquêtes anecdotiques ont montré que le noni est actuellement recommandé pour toute personne atteinte de diabète.

    Une étude de 1990 a révélé que les extraits dérivés de la racine de Morinda citrifolia ont la capacité de tuer la douleur dans les expérimentations animales.27 Fait intéressant, c'est au cours de cette étude que l'action sédative naturelle de la racine a également été notée. Cette étude a impliqué une équipe française de scientifiques qui a noté une activité analgésique centrale significative chez des souris de laboratoire.28 Le Dr Heinicke a déclaré : « La xéronine agit également comme un analgésique. Un homme atteint d'un cancer intestinal très avancé a eu trois mois à vivre. Il a commencé à prendre de la proxéronine et a vécu une année entière, sans douleur. 29

    L'une des utilisations historiques les plus répandues du noni était sous forme de cataplasme pour les coupures, les blessures, les écorchures, les brûlures et les contusions. L'utilisation de son extrait de fruit pour les brûlures très graves a entraîné une guérison extraordinaire. Parce que la peau est composée de protéines, elle réagit immédiatement à la présence de xéronine.

    site de brûlure par application directe d'un cataplasme de noni est considéré comme assez efficace par le Dr Heinicke et ses collègues, qui ont étudié la thérapie enzymatique. Concernant les brûlures, il a écrit : Je crois que chaque tissu a des cellules qui contiennent des protéines qui ont des sites récepteurs pour l'absorption de la xéronine. Certaines de ces protéines sont les ms inertes d'enzymes qui nécessitent la xéronine absorbée pour devenir actives. Cette xéronine, en convertissant le système procollangénase du corps en une protéase spécifique, élimine rapidement et en toute sécurité les tissus morts des brûlures.30

    Le lien entre la xéronine et le traitement de la toxicomanie repose sur l'idée qu'inonder le cerveau d'un supplément de xéronine peut inverser la base neurochimique de la toxicomanie. On pense que cet alcaloïde naturel normalise les récepteurs cérébraux, ce qui entraîne par la suite la cessation de la dépendance physiologique à un certain produit chimique comme la nicotine.3 1 Le potentiel du noni hawaïen en tant que stimulant naturel ou pour la production de xéronine peut avoir de profondes implications dans le traitement divers types de dépendances.

    Agents complémentaires de Noni

    Principales applications du noni

    Date : 24 juin 2005 15:54
    Auteur : Darrell Miller ( [email protected] )
    Objet : ACTIONS SPÉCIFIQUES ASSOCIÉES À L'ÉCHINACÉE

    ACTIONS SPÉCIFIQUES ASSOCIÉES À L'ÉCHINACÉE

    • L'échinacée agit comme un antibiotique en simulant le système immunitaire et n'a aucun des effets secondaires des antibiotiques.
    • Cette plante est particulièrement efficace pour traiter les maux de gorge, les maux d'oreille, les rhumes et les infections virales et glandulaires.
    • L'action de l'échinacée bloque le site récepteur des virus à la surface des membranes cellulaires, ce qui empêche la cellule de s'infecter.
    • L'échinacée aide le corps à se débarrasser des déchets et des toxines. Il peut aider à réduire l'œdème et la rétention d'eau.
    • En activant et en potentialisant le système immunitaire, l'échinacée peut aider à traiter les maladies infectieuses grâce à ses propriétés antivirales et antibiotiques naturelles.
    • Des études suggèrent que l'échinacée peut aider à prévenir certains types de cancer.
    • L'échinacée a la capacité de supprimer le système immunitaire lorsque cela est souhaitable. Cela le rend précieux dans le traitement des maladies inflammatoires et des réactions allergiques.
    • L'échinacée est un nettoyant efficace pour le sang.
    • Il peut aider à soulager la douleur et l'enflure.
    • En lavage, il peut traiter les troubles cutanés tels que l'eczéma, les brûlures, le psoriasis, l'herpès, les aphtes et les abcès.
    • L'échinacée stimule le cortex surrénalien, qui stimule naturellement la libération de cortisol, un agent anti-inflammatoire.

    Combinaisons qui améliorent l'échinacée

    • Echinacea, Luzerne, Bayberry, Capsicum. Consoude, Gingembre, Ginseng, Lobelia et Myrrhe
    • Poke Root d'échinacée, Golden Seal et Capsicum
    • Échinacée et Elcampane
    • Échinacée et Myrrhe
    • Échinacée et millefeuille
    • l'échinacée et le sceau d'or
    • Échinacée et Ginseng
    • Échinacée et réglisse
    • Échinacée et Astragale
    • Echinacea, Lapachok, Consoude et Prêle Principales applications de l'Echinacea
    • Acné
    • Arthrite
    • Morsures/Piqûres
    • Troubles sanguins
    • furoncles
    • Brûlures
    • Bronchite
    • Aphtes
    • Syndrome de fatigue chronique
    • Rhumes
    • Encombrement
    • Maladies contagieuses
    • Diphtérie
    • Infections de l'oreille
    • Eczéma
    • Fièvres
    • Herpès
    • Gangrène
    • Troubles glandulaires
    • Gencives
    • Infections (virales et bactériennes)
    • Inflammation
    • Grippe
    • Troubles du système immunitaire
    • Infections rénales
    • Dysfonctionnement des glandes lymphatiques
    • Plaies buccales
    • Mucus
    • Péritonite
    • Troubles de la prostate
    • Psoriasis
    • Rhumatisme
    • Problèmes dermatologiques
    • Gorge irritée
    • Amygdalite
    • Blessures Applications secondaires
    • Allergies
    • Bronchite
    • Cancer
    • Digestion
    • Diphtérie
    • Eczéma
    • Fièvres
    • Gangrène
    • Gingivite
    • Infections à staphylocoques
    • Infections à streptocoques
    • Syphilis
    • La fièvre typhoïde
    • Les infections à levures

    Date : 24 juin 2005 15h45
    Auteur : Darrell Miller ( [email protected] )
    Sujet : Cancer et échinacée

    Certains experts pensent qu'au cours des 40 dernières années, la science a perdu sa bataille contre le cancer. Les progrès ont été lents et les taux de mortalité par cancer continuent d'augmenter malgré les sommes énormes consacrées à la recherche. Alors que la plupart d'entre nous sont conscients des cancérogènes potentiels qui nous entourent à chaque instant, la plupart d'entre nous n'adoptons pas une approche préventive.

    En d'autres termes, même si nous mangeons sainement et essayons de nous protéger de l'exposition aux toxines, les cancers se développent toujours. Le rôle du système immunitaire dans la prévention du cancer est pour le moins important. Pourquoi certaines personnes développent des tumeurs cancéreuses et d'autres non peuvent être liées à la fonction immunitaire.

    Nous sommes tous conscients du nouvel accent mis sur les antioxydants aujourd'hui. De même, stimuler et renforcer le système immunitaire peut également offrir une protection significative contre certains types de malignité. Il est temps de se concentrer sur les raisons pour lesquelles certains d'entre nous n'ont pas de cancer au lieu de concentrer toute notre attention sur les raisons pour lesquelles certains d'entre nous en souffrent.

    En plus de stimuler le système immunitaire, il a été démontré que l'échinacée augmente les niveaux de prop e rdine dans le corps, ce qui peut être responsable de son activité anticancéreuse. En augmentant la production et la sécrétion d'interféron, l'échinacée peut aider l'organisme à neutraliser les agents cancérigènes.15

    Des chercheurs de l'USDA ont découvert que l'échinacée contient un composé inhibiteur de tumeur. Ce composé est un hydrocarbure liposoluble oncolytique. Cette substance particulière qui se trouve dans l'huile essentielle d'échinacée, a montré sa capacité à inhiber la leucémie lymphoïde et d'autres types de cancers.

    Une théorie concernant cette activité est qu'elle n'implique probablement pas la création d'un effet cytotoxique directement sur les cellules cancéreuses, mais stimule plutôt l'action des cellules anticancéreuses telles que les cellules tueuses naturelles déjà présentes dans le corps.

    Le fait que l'échinacée inhibe l'enzyme hyaluronidase peut également être un facteur. On pense que le même type de mécanisme qui brise la barrière protectrice autour des cellules afin que les microbes de la maladie puissent entrer se produit dans les premiers stades de la formation de la tumeur. Parce que l'échinacée empêche la formation de hyaluronidase, elle peut jouer un rôle dans la prévention du développement de certains types de cancer.16

    Des recherches allemandes ont démontré la capacité de l'échinacée à traiter certaines réactions allergiques.17 C'est peut-être l'activité de type cortisone de l'échinacée qui explique son action anti-inflammatoire. En cas de réactions allergiques, l'action immunosuppressive de l'échinacée intervient.

    Une allergie survient lorsque le système immunitaire est trop stimulé par la présence d'un allergène. Chaque fois que l'allergène pénètre dans le corps, une réponse allergique est déclenchée. L'échinacée peut tempérer cette cascade de symptômes en stabilisant les mastocytes, qui sont responsables de la libération d'histamine qui fait des ravages dans notre corps. Cette action se traduit par une réduction substantielle des symptômes d'allergie.

    Le fait que l'échinacée supprime réellement le système immunitaire n'est rien de moins que remarquable. Cette herbe pourrait être appelée « la botanique avec un cerveau ». En d'autres termes, il peut stimuler ou inhiber la réponse immunitaire telle que déterminée par l'état du corps. Les drogues synthétiques n'ont pas cette capacité.

    Stimulation de guérison par l'échinacée

    Parce que l'échinacée a des propriétés antiseptiques, elle peut être utilisée à la fois à l'intérieur et à l'extérieur pour guérir des affections telles que les escarres, les furoncles, les brûlures, les ulcères et les plaies de toutes sortes. La teneur en inuline Echinacine B de l'échinacée extraite du rhizome confère à l'échinacée ses propriétés cicatrisantes. Il accélère également la production de tissu granulomateux nécessaire à la cicatrisation des tissus du corps. 18

    Des études russes ont montré que l'échinacée aide également à stimuler la cicatrisation des plaies et empêche la coagulation du sang.19

    Syndrome de fatigue chronique et échinacée

    Parce que l'échinacée contient les polysaccharides inuline et échinacine, elle peut être utile dans la lutte contre les infections virales tenaces telles que le syndrome de fatigue chronique. Chaque fois que le système immunitaire est affaibli en raison d'un épuisement, d'allergies ou d'une dépression, une invasion virale et bactérienne peut survenir. Les composés chimiques contenus dans l'échinacée favorisent une meilleure résistance à toutes les conditions septiques ou infectieuses.20

    Troubles de la prostate et échinacée

    L'échinacée est considérée comme l'une des meilleures herbes dans le traitement de l'hypertrophie de la prostate ou d'autres troubles de la prostate.21 On pense que ses propriétés anti-inflammatoires aident à réduire l'enflure et l'irritation. Des tests sur des souris ont montré que l'utilisation d'échinacée pour contrôler les réponses inflammatoires a entraîné une diminution de l'œdème ou du gonflement.

    Perte de poids et échinacée

    Lorsqu'elle est associée au mouron, l'échinacée a été utilisée pour favoriser la perte de poids.22 Scientifiquement, il existe un manque de données pour expliquer cet effet particulier.

    Échinacée et dommages cutanés

    Tout type de lésion cutanée, qu'elle soit causée par une blessure ou une infection, peut être traité avec l'échinacée. L'une des principales actions de cette plante est sa capacité à inhiber une enzyme spécifique qui affaiblit les cellules du tissu conjonctif lorsqu'elles sont exposées à certains micro-organismes. Cette enzyme est appelée hyaluronidase .23 Chaque fois que les cellules de la peau ont été compromises par des organismes infectieux, l'échinacée peut aider à prévenir la propagation de l'infection et accélérer la guérison de la peau en empêchant la dégradation du tissu cutané au niveau cellulaire. L'action anti-hyaluronidase de l'échinacée, en particulier lorsqu'elle est appliquée en cataplasme, peut considérablement prévenir les infections et améliorer la guérison des brûlures, des coupures et des écorchures.

    De plus, les applications topiques d'échinacée sont utiles dans le traitement des piqûres de serpents et d'insectes. Des recherches allemandes suggèrent que les extraits et les pommades d'échinacée peuvent être bénéfiques pour diverses affections cutanées inflammatoires, notamment le psoriasis, l'eczéma et l'herpès.24

    Inf ect ions de levure et échinacée

    Les infections à levures sont causées par un champignon appelé Candida albicans. Cet organisme particulier a fait l'objet d'un intérêt intense, de recherches et de controverses au cours des dernières années. Les thérapies médicales standard pour les infections à levures impliquent généralement l'utilisation d'antibiotiques et de médicaments antifongiques qui peuvent, en eux-mêmes, compromettre le système immunitaire. Dans des tests de laboratoire utilisant des groupes témoins, les sujets qui ont reçu de l'échinacée ont été comparés à ceux qui ont pris des traitements antifongiques standard. Dans ces cas, de meilleurs résultats ont été obtenus avec l'échinacée.25 Ce sont les polysaccharides contenus dans l'échinacée qui semblent renforcer la résistance du système immunitaire contre le champignon Candida. Cette découverte souligne à nouveau que l'échinacée peut avoir d'importantes applications thérapeutiques pour toute personne affaiblie et susceptible aux infections opportunistes.26 L'échinacée sous ses formes externes et internes peut être utilisée pour traiter les infections à levures. Il a été suggéré que toute personne souffrant d'infections à levures récurrentes devrait envisager d'ajouter de l'extrait d'échinacée à son répertoire de suppléments de santé.

    L'inflammation, l'arthrite et l'échinacée

    Certains tests de laboratoire ont démontré que l'échinacée possède certaines propriétés anti-inflammatoires qui peuvent aider à prévenir ou à diminuer l'inflammation et l'enflure généralement observées chez les personnes souffrant d'arthrite. Contrairement à la réponse inflammatoire du corps aux infections, l'inflammation chronique des maladies articulaires telles que l'arthrite n'est pas souhaitable. Dans ces cas, l'échinacée peut aider à inhiber l'inflammation chronique. Son effet est considéré comme égal à environ la moitié de celui résultant des médicaments stéroïdiens comme la cortisone chez les patients arthritiques.27

    Apparemment, l'échinacée contient un facteur spécifique qui prévient l'inflammation et l'enflure lorsqu'on l'observe dans certains tests de laboratoire. Cette action tonique particulière peut être très utile pour les personnes qui souffrent d'arthrite chronique. Les symptômes de l'arthrite résultent d'une réponse immunitaire qui crée une inflammation dans les articulations. Comme c'est le cas pour les allergies, lorsque l'arthrite est présente, l'échinacée inhibe l'action inflammatoire du système immunitaire.

    Il est intéressant de noter qu'un autre composant de l'échinacée stimule en fait la réponse inflammatoire lorsque cela est approprié. Pour cette raison, les plaies réagissent bien à l'échinacée.

    Les stéroïdes sont couramment prescrits pour les maladies inflammatoires telles que l'arthrite. Parce que les stéroïdes ont tant d'effets secondaires négatifs, l'échinacée peut s'avérer être un traitement inestimable pour les réactions inappropriées du système immunitaire qui provoquent des affections comme l'arthrite.

    Au moment d'écrire ces lignes, le rôle possible de l'échinacée sur le VIH n'a pas été établi. Bien que certaines études préliminaires semblent prometteuses, beaucoup plus de recherches sont nécessaires pour déterminer si la stimulation de la fonction immunitaire par l'échinacée profitera ou non aux patients atteints du SIDA.


    Espèces (pièce de monnaie chinoise)

    Espèces était un type de pièce de monnaie de Chine et d'Asie de l'Est, utilisé du 4ème siècle avant JC jusqu'au 20ème siècle après JC, caractérisé par sa forme extérieure ronde et un trou central carré (方穿, fang chuan). Moulées à l'origine pendant la période des Royaumes combattants, ces pièces ont continué à être utilisées pour l'ensemble de la Chine impériale ainsi que sous la domination mongole et mandchoue. Les dernières pièces de monnaie chinoises ont été coulées au cours de la première année de la République de Chine. Généralement, la plupart des pièces de monnaie étaient fabriquées à partir d'alliages de cuivre ou de bronze, les pièces de fer, de plomb et de zinc étant parfois moins souvent utilisées au cours de l'histoire chinoise. De rares pièces de monnaie en argent et en or ont également été produites. Pendant la majeure partie de leur production, des pièces de monnaie ont été coulées, mais à la fin de la dynastie Qing, des pièces de monnaie frappées à la machine ont commencé à être fabriquées. Comme les pièces de monnaie produites au cours de l'histoire chinoise étaient similaires, les pièces de monnaie millénaires produites pendant la dynastie des Song du Nord ont continué à circuler en tant que monnaie valide jusqu'au début du XXe siècle. [1]

    A l'époque moderne, ces pièces sont considérées comme des "pièces porte-bonheur" chinoises. Elles sont suspendues à des ficelles et autour du cou des enfants, ou au-dessus des lits des malades. Ils occupent une place dans diverses techniques traditionnelles chinoises, telles que la divination Yijing, ainsi que la médecine traditionnelle chinoise et le Feng shui. Les devises basées sur les pièces de monnaie chinoises incluent le mon japonais, le mun coréen, le mon Ryukyuan et le văn vietnamien.

    Terminologie

    Le terme anglais espèces, se référant à la pièce, vient du portugais caixa qui est dérivé du tamoul kasu, une unité monétaire de l'Inde du Sud dérivée de l'unité de poids sanskrit en argent et en or karsa. Le nom anglais a été utilisé pour les petites pièces de cuivre émises en Inde britannique, et a également été utilisé pour les pièces de cuivre de la même valeur en Chine. [2]

    Le mot anglais espèces signifiant "monnaie tangible" est un mot plus ancien, sans rapport, dérivé du moyen français caisse. [3]

    Il existe une variété de termes chinois pour les pièces de monnaie, généralement descriptifs et incluant le plus souvent le caractère qian (chinois : 錢 pinyin : qian ) signifiant "argent". Chinois qian est également une dénomination monétaire dérivée du poids en Chine, elle s'appelle masse en anglais.

    Fabrication

    Traditionnellement, les pièces de monnaie chinoises étaient coulées en cuivre, en laiton ou en fer. Au milieu du XIXe siècle, les pièces étaient composées de 3 parties de cuivre et de 2 parties de plomb. [4] [ où? ] [ page nécessaire ] Des pièces d'argent coulé étaient produites périodiquement, mais considérablement plus rares. On sait également qu'il existe des pièces d'or coulées, mais elles sont extrêmement rares.

    Les premières méthodes de coulée

    Au cours de la période de la dynastie Zhou, la méthode de moulage des pièces consistait d'abord à sculpter les caractères individuels d'une pièce ainsi que son contour général dans un moule en stéatite ou en argile. Comme cela a été fait sans utiliser de modèle antérieur, les premières pièces de monnaie chinoises ont tendance à sembler très diverses, même à partir de la même série de pièces car elles ont toutes été moulées à partir de moules différents (et sans rapport) portant les mêmes inscriptions.

    Pendant la dynastie Han, afin de gagner en cohérence dans la monnaie en circulation, des moules en bronze de maître ont été fabriqués pour servir de base à d'autres moules de monnaie. [5]

    Méthodes de fabrication ultérieures

    A partir du 6ème siècle après JC et plus tard, de nouvelles "pièces mères" (mǔ qián 母錢) ont été coulés comme base pour la production de pièces de monnaie.Ceux-ci étaient gravés dans des métaux généralement faciles à manipuler comme l'étain. Les pièces étaient coulées dans des moules en sable. Du sable fin et humide a été placé dans des rectangles en bois de poirier, et de petites quantités de charbon et de poussière de charbon de bois ont été ajoutées pour affiner le processus, agissant comme un fondant. Les pièces mères étaient placées sur le sable, et un autre cadre en bois de poirier était placé sur la pièce mère. Le métal en fusion a été versé par une entrée séparée formée en plaçant une tige dans le moule. Ce processus serait répété 15 fois, puis le métal en fusion serait versé. Une fois le métal refroidi, l'"arbre à pièces" (qián shù 錢樹) a été extrait du moule (qui serait détruit en raison du processus). Les pièces étaient retirées de l'arbre et placées sur de longues tiges carrées pour que leurs bords soient arrondis, souvent pour des centaines de pièces simultanément. Après ce processus, les pièces ont été enfilées et mises en circulation.

    En Corée, les pièces de monnaie sont connues sous le nom de yeopjeon (葉錢, « pièces en feuilles ») en raison de la façon dont elles ressemblent à des feuilles sur une branche lorsqu'elles sont coulées dans le moule. [6]

    A partir de 1730 pendant la dynastie Qing, les pièces mères n'étaient plus sculptées séparément mais dérivées des « pièces des ancêtres » (zǔ qián ). Finalement, cela a abouti à une plus grande uniformité parmi les pièces de monnaie chinoises coulées à partir de cette période. Une seule pièce d'ancêtre serait utilisée pour produire des dizaines de milliers de pièces mères, chacune d'entre elles étant à son tour utilisée pour fabriquer des dizaines de milliers de pièces en espèces. [7] [8] [9]

    Monnaie frappée à la machine

    À la fin de la dynastie Qing sous le règne de l'empereur Guangxu au milieu du XIXe siècle, les premières pièces de monnaie frappées à la machine ont été produites. À partir de 1889, un atelier de monnaie automatique à Guangzhou, dans la province du Guangdong, a ouvert ses portes où la majorité de l'argent frappé à la machine serait produit. Les pièces de monnaie fabriquées à la machine ont tendance à être fabriquées à partir de laiton plutôt que de cuivre plus pur comme l'étaient souvent les pièces moulées, et plus tard la teneur en cuivre de l'alliage a diminué tandis que des métaux moins chers comme le plomb et l'étain ont été utilisés en plus grandes quantités, donnant aux pièces une teinte jaunâtre . Un autre effet des pénuries de cuivre contemporaines était que le gouvernement Qing a commencé à importer 5 pièces amusantes coréennes et les a surchargés de "10 espèces". [10] [11]

    La production de pièces de monnaie frappées à la machine en Chine Qing était contemporaine de la production de pièces de monnaie indochinoises françaises frappées à la machine Nguyễn, mais contrairement à la Chine, la pièce de monnaie usinée deviendrait finalement populaire en Indochine française avec le Khải Định Thông Bảo (啓定通) . [12] [13]

    Histoire

    La Chine ancienne

    Les pièces de monnaie chinoises proviennent du troc d'outils agricoles et de surplus agricoles. [14] Vers 1200 avant JC, des pelles, des houes et des couteaux plus petits ont commencé à être utilisés pour effectuer de plus petits échanges avec les jetons fondus plus tard pour produire de vrais outils agricoles. Ces jetons ont été utilisés eux-mêmes comme moyen d'échange et étaient connus sous le nom d'argent à pique et d'argent au couteau. [15]

    Chine impériale

    Comme les pièces circulaires standard ont été développées après l'unification de la Chine par Qin Shi Huang, la formation la plus courante était la pièce de cuivre de forme ronde avec un trou carré ou circulaire au centre, l'argent prototype. Les premières pièces de monnaie Ban Liang [16] auraient été fabriquées sous la forme de roues comme les autres formes de monnaie chinoises anciennes étaient basées sur des outils agricoles. [15] Il est communément admis que les premières pièces rondes de la période des Royaumes combattants ressemblaient aux anciens cercles de jade (璧環) qui symbolisaient la forme ronde supposée du ciel, tandis que le trou central dans cette analogie représenterait la planète Terre. (天圓地方). [17] Le corps de ces premières pièces rondes était appelé leur "chair" (肉) et le trou central était connu comme "le bon" (好). [17]

    Le trou permettait d'enchaîner les pièces pour créer des coupures plus élevées, comme cela était souvent le cas en raison de la faible valeur de la pièce. Le nombre de pièces dans un chaîne d'argent (chinois simplifié : 一贯钱 chinois traditionnel : 一貫錢 pinyin : yīguànqián ) variait dans le temps et dans l'espace, mais était nominalement de 1 000. Une chaîne de 1 000 espèces était censée avoir la valeur d'un tael d'argent pur. [15] Une chaîne de trésorerie a été divisée en dix sections de 100 espèces chacune. La coutume locale permettait à la personne qui assemblait la ficelle de prendre un peu d'argent sur cent pour son effort (un, deux, trois ou même quatre à certains endroits). Ainsi, une once d'argent pouvait s'échanger contre 970 dans une ville et 990 dans la suivante. Dans certains endroits du nord de la Chine, à court de devises, la coutume comptait un argent liquide pour deux et moins de 500 espèces seraient échangées contre une once d'argent. Une chaîne d'argent pesait plus de dix livres et était généralement portée sur l'épaule. (Voir "Le commerce et l'administration de l'empire chinois" d'Osée Morse, p. 130 et suiv.) Les équivalents papier-monnaie connus sous le nom d'espèces volantes montraient parfois des images du nombre approprié de pièces de monnaie enchaînées ensemble. [18]

    Après les pièces de monnaie Ban Liang, la dynastie Han a introduit les pièces de monnaie San Zhu qui en 118 avant JC ont été remplacées par les pièces de monnaie Wu Zhu. [19] [20] [21] La production de pièces de monnaie Wu Zhu a été brièvement suspendue par Wang Mang pendant la dynastie Xin mais après le rétablissement de la dynastie Han, la production de pièces de monnaie Wu Zhu a repris et a continué à être fabriquée longtemps après la chute de la dynastie des Han de l'Est pendant encore 500 ans. La frappe a été définitivement arrêtée en 618 avec l'établissement de la dynastie Tang. Les pièces de monnaie Wu Zhu ont été coulées de 118 av. [22] La dynastie Tang a introduit le Kaiyuan Tongbao, [23] qui influencerait les inscriptions des pièces de monnaie, tant à l'intérieur qu'à l'extérieur de la Chine, frappées à partir de cette période. [24] [25] [26]

    Les Coréens, [27] les Japonais, [28] les Ryukyuans, [29] et les Vietnamiens [30] [31] ont tous jeté leur propre argent en cuivre dans la dernière partie du deuxième millénaire de la même manière que ceux utilisés par la Chine. [32]

    Les pièces de monnaie chinoises étaient généralement fabriquées à partir d'alliages de cuivre tout au long de la majeure partie de l'histoire chinoise. Avant 1505, elles étaient généralement fabriquées en bronze et à partir de 1505, elles étaient principalement en laiton. [33]

    L'historien chinois Peng Xinwei a déclaré qu'en 1900, les pièces de monnaie traditionnelles en alliage de cuivre coulé ne représentaient que 17,78 % du stock total de devises chinoises, les billets de banque privés ne représentaient que 3 % et les dollars du commerce extérieur circulant en Chine (qui comprenaient principalement le peso mexicain en argent) constituaient 25 % du stock total de devises chinoises dans les années 1900. [34] [35] Le contexte des pièces de monnaie traditionnelles chinoises dans l'économie chinoise au cours des années 1900 et son stade tardif dans l'histoire monétaire de la Chine est comparable à celui des systèmes monétaires à plusieurs niveaux d'Europe occidentale utilisés avant les monnaies à vapeur, frappées monnaies et monnaies territoriales des États-nations entre le XIIIe et le XVIIIe siècle. [36] [37] Helen Dunstan soutient que la politique chinoise de la fin de l'Empire était beaucoup plus préoccupée par le maintien des réserves nationales de céréales et par l'accessibilité du prix des céréales au peuple chinois et l'attention du gouvernement de la dynastie Qing sur le taux de change. de cuivre et d'argent devrait être considérée sous cet angle. [38]

    Les dernières pièces de monnaie chinoises ont été frappées, et non coulées, sous les règnes des empereurs Qing Guangxu et Xuantong peu avant la chute de l'Empire en 1911, bien que même après la chute de la dynastie Qing, la production a brièvement continué sous la République de Chine.

    Pièces de monnaie après la chute de l'empire

    Après la chute de l'empire Qing, la production locale de pièces en espèces s'est poursuivie, y compris les pièces « Min Guo Tong Bao » (民國通寶) en 1912, mais a été progressivement abandonnée au profit des nouvelles pièces à base de Yuan. Au cours de la brève tentative de Yuan Shikai de devenir monarchique en tant qu'Empire de Chine, des pièces de monnaie en espèces ont été frappées dans le cadre de la série « Hong Xiang Tong Bao » (洪憲通寶) en 1916 mais n'ont pas circulé. [39] La pièce a continué à être utilisée officieusement en Chine jusqu'au milieu du 20e siècle. L'argent vietnamien a continué à être coulé jusqu'au début des années 1940. [40]

    Les dernières pièces de monnaie chinoises en Indonésie ont circulé à Bali jusqu'en 1970 et sont encore utilisées aujourd'hui pour la plupart des rituels hindous. [41] [42] [43]

    Une inscription
    (Face,
    Inverser)
    Chinois traditionnel
    (Face,
    Inverser)
    Chinois simplifié
    (Face,
    Inverser)
    Bureau émetteur
    Fujian Tong Bao,
    1 espèces
    ??
    ??
    ??
    ??
    Province de Fujian
    Fujian Tong Bao,
    2 espèces
    ??
    ??
    ??
    ??
    Province de Fujian
    Min Guo Tong Bao,
    Dongchuan
    ??
    ??
    ??
    ??
    Dongchuan, Yunnan
    Min Guo Tong Bao,
    10 espèces
    ??
    ??
    ??
    ??
    Dongchuan, Yunnan

    Pièces d'essai avec Fujian Sheng Zao (chinois : 福建省造 ), Min Sheng Tong Yong (chinois traditionnel : 閩省通用 chinois simplifié : 闽省通用 ), et un Fujian Tong Bao avec un revers inscrit Er Wen Sheng Zao (chinois : 二文省造 ) ont également été lancés, mais n'ont jamais circulé. [46]

    Inscriptions et dénominations

    Les premières dénominations standard des pièces en espèces étaient théoriquement basées sur le poids de la pièce et étaient les suivantes :

    • 100 grains de millet = 1 zhu (chinois : 銖 pinyin : zhū )
    • 24 zhū = 1 tael (chinois : 兩 pinyin : mentir )

    Les dénominations les plus courantes étaient le ½ tael (chinois : 半兩 pinyin : bànliǎng ) et le 5 zhū (chinois : 五銖 pinyin : avec zhū ) pièces de monnaie, cette dernière étant la dénomination de pièce de monnaie la plus courante dans l'histoire chinoise. [15]

    Des Zhou à la dynastie Tang le mot quan (泉) était couramment utilisé pour désigner les pièces en espèces, mais il ne s'agissait pas d'une véritable unité monétaire mais apparaissait dans les inscriptions de plusieurs pièces en espèces. Dans l'État de Yan, leurs pièces en espèces étaient libellées en huà (化) ou huò (貨) avec le caractère chinois "化" étant une forme simplifiée de "貨" moins le "貝". Ce personnage a souvent été confondu avec dāo (刀) en raison du fait que cette première version du personnage lui ressemble et que l'argent du couteau a été utilisé à Yan, cependant l'origine du terme huò en tant qu'unité monétaire, c'est parce qu'il signifie « échanger » et pourrait être interprété comme un échange d'argent contre des biens et des services. [47] [48] Du Jin jusqu'à la dynastie Tang le terme loupe (文), cependant le terme wén, qui est souvent traduit en anglais par « espèces », a continué à être utilisé comme unité comptable pour les billets de banque et, plus tard, les pièces de cuivre plus grosses pour mesurer le nombre de pièces en espèces que cela valait. [49]

    En 666 après JC, un nouveau système de poids est entré en vigueur avec le zhū étant remplacé par la masse (qian) avec 10 masses égales à un tael. Les dénominations de masse étaient si omniprésentes que le mot chinois qian est venu à être utilisé comme mot générique pour l'argent. [15] D'autres unités de mesure chinoises traditionnelles, de plus petites subdivisions du tael, ont également été utilisées comme dénominations monétaires pour les pièces de monnaie.

    Une grande majorité des pièces en espèces n'avaient pas de dénomination spécifiquement désignée, mais portaient plutôt le nom de l'ère de l'empereur émetteur et des phrases telles que tongbao (chinois : 通寶 pinyin : tōngbǎo allumé. « monnaie générale ») ou zhongbao (chinois : 重寶 pinyin : zhòngbǎo allumé. « monnaie lourde »).

    Les pièces de la dynastie Qing (1644-1911) portaient généralement le nom d'époque de l'empereur et tongbao sur l'avers et l'emplacement de l'atelier où les pièces ont été coulées en mandchou et en chinois au revers. [50]

    Pièces de monnaie et superstitions

    Dans la Chine impériale, les pièces de monnaie étaient utilisées pour la divination, cela se faisait en allumant d'abord de l'encens à l'effigie d'une divinité chinoise, puis en plaçant 3 pièces de monnaie dans une carapace de tortue. Le processus impliquait que la diseuse de bonne aventure compte le nombre de pièces de monnaie posées sur l'avers ou le revers, et comment ces pièces grattaient la coquille, ce processus a été répété 3 fois. Après cela, un système très complexe basé sur la position des pièces avec Bagua, et les cinq éléments seraient utilisés pour la divination, la dynastie Tang Kai Yuan Tong Bao (開元通寶) pièce était la pièce la plus préférée pour cet usage. L'intelligentsia chinoise contemporaine a trouvé que l'utilisation de pièces de monnaie pour la divination était supérieure à toute autre méthode. [51] [52] Outre les pièces de monnaie diseur de bonne aventure, on croyait également qu'elles détenaient des « pouvoirs de guérison » dans la médecine traditionnelle chinoise, une méthode d'utilisation des pièces de monnaie pour la « médecine » consistait à les faire bouillir dans de l'eau et à laisser le patient consommer cette eau. En dehors de cela, ils étaient également utilisés comme « outils médicaux », en particulier dans le guāsā (刮痧), qui a été utilisée contre des maladies comme le choléra, cela obligeait le guérisseur à gratter la peau du patient avec des pièces de monnaie car ils pensaient que l'agent pathogène restait stagnant sous la peau du patient dans un processus appelé " monnayage ". Bien qu'en général n'importe quelle pièce de monnaie puisse être utilisée dans la médecine traditionnelle chinoise, mais le Kai Yuan Tong Bao était le plus préféré, et des préférences ont été données pour certaines pièces spécifiques pour certaines maladies, par ex. les Zhou Yuan Tong Bao (周元通寶) a été utilisé contre les fausses couches. [53] [54] [55]

    À l'époque moderne, bien qu'elles ne soient plus émises par aucun gouvernement, les pièces en espèces sont considérées comme des symboles de bonne fortune et sont considérées comme des « porte-bonheur ». éviter le malheur semblable à la façon dont les images de Caishen (le dieu chinois de la richesse) sont utilisées. [56] Les pièces de monnaie occupent également une place centrale dans le Feng shui où elles sont associées à une abondance de ressources, de richesse personnelle, d'argent et de prospérité. Les pièces en espèces figurent sur les logos de la Banque de Chine et de la China Construction Bank. [57] [58]

    Une superstition impliquant des pièces de monnaie chinoises spécifiques en fonction de leurs inscriptions est « les cinq pièces de l'empereur » (chinois traditionnel : 五帝錢 chinois simplifié : 五帝钱 pinyin : wǔ dì qián ), il s'agit d'un ensemble de pièces de monnaie chinoises émises par les cinq premiers empereurs de la dynastie Qing (après leur conquête de la Chine en 1644). [59] [60] On pense que ces pièces de monnaie ont le pouvoir d'assurer la prospérité et de protéger des mauvais esprits, car pendant le règne de ces cinq empereurs, la Chine était puissante et prospère. En outre, le terme « Cinq Empereurs » (五帝) fait également allusion aux « Trois Souverains et Cinq Empereurs ». [59] [60] Un ensemble complet de "cinq pièces d'empereur" se compose de pièces de monnaie chinoises avec les inscriptions Shunzhi Tongbao (順治通寶), Kangxi Tongbao (康熙通寶), Yongzheng Tongbao (雍正通寶), Qianlong Tongbao ( ), et Jiaqing Tongbao (嘉慶通寶). [59] [60] Ces inscriptions sont en outre considérées comme de bon augure car « Shunzhi » (順治) se traduit en anglais « pour gouverner en douceur », « Kangxi » (康熙) se traduit en anglais par « Sain et prospère », « Yongzheng » (雍正) se traduit par "harmonie et droiture", le premier caractère chinois "qián" (乾) de "Qianlong" (乾隆) est un jeu de mots homophonique chinois mandarin avec "qián" (錢) signifiant "argent", et "Jiaqing" (嘉慶) se traduit en anglais par « bonne et fête ». [59] [60] En raison d'un trésor archéologique où des pièces de monnaie de la dynastie Song ont été trouvées dans une tombe de la période de la dynastie Ming, certains archéologues ont émis l'hypothèse que les gens de la dynastie Ming auraient pu avoir des croyances similaires avec les pièces de monnaie de la dynastie Song. [59] [60]

    Un autre type de superstition impliquant des pièces de monnaie en espèces consiste à les faire enterrer avec un cadavre pour porter chance ainsi qu'à protéger la tombe ou la tombe des mauvais esprits, bien que cette tradition n'implique pas exclusivement des pièces de monnaie en espèces comme les pièces d'argent du début du 20e siècle portant le visage de Yuan Shikai, connu hors de Chine sous le nom de dollars « Fatman » (袁大頭, yuán dà tóu), ont également été utilisés à cette fin. [59]

    A Bali, on pense que les poupées fabriquées à partir de pièces de monnaie (ou Uang kèpèng) reliés entre eux par des fils de coton garantiraient que tous les organes et parties du corps du défunt seront au bon endroit lors de leur réincarnation. [61] [62] Les Tlingit des États-Unis d'Amérique et du Canada ont utilisé des pièces de monnaie chinoises pour leur gilet pare-balles, ce qui, selon eux, les protégerait des attaques au couteau et des balles. Un récit russe contemporain d'une bataille avec les Tlingits en 1792 déclare que "les balles étaient inutiles contre l'armure Tlingit", mais cela aurait plus probablement été attribué à l'inexactitude des mousquets à canon lisse russes contemporains qu'à l'armure corporelle et aux pièces de monnaie chinoises cousues dans l'armure Tlingit. À des fins autres qu'à des fins militaires, les Tlingit utilisaient des pièces de monnaie chinoises sur des robes de cérémonie. [63] [64] [65] [66] [67]

    Enfilage de pièces de monnaie

    Le trou carré au milieu des pièces de monnaie permettait de les enchaîner en chaînes de 1000 pièces de monnaie et d'une valeur de 1 tael d'argent (mais des variantes de normes régionales aussi basses que 500 pièces de monnaie par chaîne existaient également), [ 68] 1000 pièces enfilées ensemble étaient appelées chuan (串) ou diào (吊) et ont été acceptés par les commerçants et les marchands par chaîne, car le comptage des pièces individuelles coûterait trop de temps. Parce que les cordes étaient souvent acceptées sans être vérifiées pour les pièces endommagées et les pièces de qualité inférieure et les alliages de cuivre, ces cordes seraient finalement acceptées en fonction de leur valeur nominale plutôt que de leur poids, ce système est comparable à celui d'une monnaie fiduciaire. Parce que le comptage et l'enchaînement des pièces en espèces étaient une tâche si longue que les gens appelaient qiánpu (錢鋪) enchaînerait les pièces de monnaie en chaînes de 100 pièces dont dix formeraient une seule chuan. Les qiánpu recevraient un paiement pour leurs services sous la forme de prendre quelques pièces en espèces de chaque chaîne qu'ils composaient, à cause de cela un chuan était plus susceptible de se composer de 990 pièces plutôt que de 1000 pièces et parce que la profession de qiánpu était devenu une pratique universellement acceptée, ces chuans étaient souvent encore nominalement évalués à 1000 pièces en espèces. [69] [70] Le nombre de pièces dans une seule chaîne a été déterminé localement car dans un district, une chaîne pouvait être composée de 980 pièces en espèces, tandis que dans un autre district, cela ne pouvait être que de 965 pièces en espèces, ces chiffres étaient basés sur les salaires locaux. du qiánpu. [71] [72] [73] Pendant la dynastie Qing, le qiánpu recherchait souvent des pièces plus anciennes et plus rares pour les vendre à des collectionneurs à un prix plus élevé.

    Avant la dynastie Song, les chaînes de pièces de monnaie étaient appelées guan (貫), suǒ (索), ou min (緡), alors qu'au cours des dynasties Ming et Qing on les appelait chuan (串) ou diào (吊). [74] [75]

    Pièces de monnaie avec des trous de fleurs (rosace)

    Pièces de monnaie chinoises avec trous de fleurs (rosace) (chinois traditionnel : 花穿錢 chinois simplifié : 花穿钱 pinyin : huā chuān qián ) sont un type de pièce de monnaie chinoise avec un trou octogonal par opposition à un carré, ils ont une très longue histoire remontant peut-être aux premières pièces de monnaie Ban Liang coulées sous l'État de Qin ou la dynastie Han. [76] [77] [78] [79] [80]

    Bien que les pièces de monnaie chinoises aient conservé leur forme ronde avec un trou carré de la période des Royaumes combattants jusqu'aux premières années de la République de Chine, sous les divers régimes qui ont régné au cours de la longue histoire de la Chine, le trou carré au milieu n'a subi que des modifications mineures telles que comme étant légèrement plus gros, plus petit, plus allongé, mal formé ou parfois rempli d'un peu de métal en excès laissé par le processus de coulée. [76] Cependant, pendant plus de 2000 ans, les pièces de monnaie chinoises ont pour la plupart conservé leur forme distinctive. [76] Au cours de cette période, un nombre relativement faible de pièces de monnaie chinoises ont été frappées avec ce qu'on appelle des "trous de fleurs", des "trous de châtaigniers" ou des "trous de rosette", ces trous étaient octogonaux mais ressemblaient à la forme de fleurs. Si la forme de ces trous n'était qu'hexagonale, ils étaient alors appelés "trous d'écailles de tortue", dans certaines sources occidentales, ils peuvent être appelés "trous d'étoiles" car ils ressemblent à des étoiles. [76] L'origine exacte et le but de ces trous variants sont actuellement inconnus, mais plusieurs hypothèses ont été proposées par les savants chinois. [76] L'explication traditionnelle pour laquelle ces "trous de fleurs" ont commencé à apparaître était des déplacements accidentels de deux moitiés d'un prototype de pièce de monnaie dans des moules en argile, en bronze et en pierre, ces déplacements produisaient alors la forme du trou carré pour ressembler à plusieurs carrés. trous placés les uns sur les autres lorsque le métal a été versé. [76] Une critique courante de cette hypothèse est que si cela devait se produire, l'inscription sur la pièce devrait également apparaître déformée, ainsi que toute autre marque qui sont apparus sur ces pièces de monnaie, mais ce n'était pas le cas et les "trous de fleurs" sont tout aussi distinctifs que les carrés. [76]

    Sous la dynastie Xin de Wang Mang, d'autres que des pièces de monnaie avec des "trous de fleurs" ont également été coulées de l'argent avec des "trous de fleurs". [76] Sous le règne de la dynastie Tang, le nombre de pièces de monnaie chinoises avec des "trous de fleurs" a commencé à augmenter et à circuler dans tout l'empire. les premières pièces de monnaie de Kaiyuan Tongbao étaient encore coulées avec des moules en argile, de sorte que le type de moule à lui seul ne peut pas expliquer pourquoi ces "trous de fleurs" sont devenus de plus en plus courants. [76] Comme les pièces mères (母錢) ont été utilisées pour mouler ces pièces qui étaient toujours exactes, cela indique que ces "trous de fleurs" ont été ajoutés après la coulée, la plus grande quantité de pièces de monnaie connues avec des "trous de fleurs" ont un octogonal très important. trous au milieu des deux côtés de la pièce, comparativement, leurs légendes sont généralement telles qu'elles apparaissent sur les "pièces de monnaie normales", pour cette raison l'hypothèse selon laquelle elles ont été ajoutées accidentellement est réfutée. [76] Toutes les faces de ces pièces (soit octogonales avec des "trous de fleurs" ou hexagonales avec des "trous de carapaces de tortue") sont clairement contenues à l'intérieur du bord central de la pièce de monnaie. [76] Après que le moulage des pièces de monnaie en espèces soit passé à l'utilisation de moules en bronze, ces pièces apparaissaient comme s'il s'agissait de branches d'un "arbre à pièces" (錢樹) où elles devaient être cassées, tout excès d'alliage de cuivre devait être ciselé ou limé manuellement à partir des trous centraux. [76] On soupçonne que les « trous de fleurs » et les « trous de carapace de tortue » ont été produits pendant le processus de ciselage, vraisemblablement pendant que l'employé de la Monnaie de fabrication s'occupait des derniers détails des pièces de monnaie. [76] Étant donné que le classement et le ciselage manuels des pièces de monnaie en espèces représentaient à la fois une dépense supplémentaire et du temps, il est probable que la création de "trous de fleurs" et de "trous de carapace de tortue" ait été commandée par le fabricant. [76] Cependant, comme la qualité des pièces de monnaie des dynasties Tang et Song était assez élevée, il est peu probable que les superviseurs aient permis qu'un grand nombre de ces variantes de pièces soient produites, passent le contrôle de qualité ou soient autorisées à entrer en circulation. [76] Les pièces de monnaie avec des "trous de fleurs" ont été produites en nombre important par la dynastie Song du Nord, la dynastie Song du Sud et la dynastie Khitan Liao. [76] Jusqu'en 1180, la dynastie des Song du Nord produisait des « pièces de monnaie assorties » (對錢, duì qián) qui étaient des pièces de monnaie avec des inscriptions identiques écrites dans différents styles de calligraphie chinoise, après que ces pièces aient été remplacées par des pièces de monnaie qui incluaient l'année de production au verso, la pratique consistant à couler des pièces de monnaie avec des "trous de fleurs" semble également avoir radicalement diminué. [76] En raison de cette hypothèse, des "trous de fleurs" ont été ajoutés aux pièces de monnaie chinoises pour signifier une année ou une période de l'année ou peut-être un endroit où une pièce de monnaie a été produite. [76]

    Il est également possible que ces "trous de fleurs" et "trous de carapace de tortue" aient fonctionné comme des charmes numismatiques chinois, c'est parce que le nombre 8 (八, ) est un jeu de mots homophonique en chinois mandarin avec "prosper" ou "richesse" (發財, fā cái), tandis que le nombre 6 (六, liù) est un jeu de mots homophonique chinois mandarin avec « prospérité » (祿, ). [76] Simultanément, le mot chinois mandarin pour « châtaigne » (栗子, lì zi) comme dans le terme « trous de châtaignier » pourrait être un jeu de mots homophonique en chinois mandarin avec l'expression « fils d'établissement » (立子, lì zi), qui exprime le désir de produire une descendance mâle. [76]

    La pratique consistant à créer des pièces de monnaie avec des "trous de fleurs" et des "trous de carapace de tortue" a également été adoptée par le Japon, la Corée et le Vietnam, mais les pièces de monnaie avec ces caractéristiques sont extrêmement rares dans ces pays malgré l'utilisation des mêmes techniques de production, ce qui indique en outre que leur ajout était tout à fait intentionnel. [76]

    Pièces de monnaie rouges

    "Pièces de monnaie rouges" (chinois traditionnel : 紅錢) sont les pièces de monnaie produites au Xinjiang sous le règne des Qing à la suite de la conquête du khanat de Dzungar par les Mandchous en 1757. Alors qu'au nord du Xinjiang, le système monétaire de la Chine proprement dit a été adopté dans le sud du Xinjiang où le pūl (ﭘول) les pièces de monnaie de Dzungaria ont circulé plus tôt, le système pūl s'est poursuivi, mais certaines des anciennes pièces de pūl de Dzungar ont été fondues pour faire des pièces de monnaie Qianlong Tongbao (乾隆通寶), car les pièces de pūl étaient généralement d'environ 98% de cuivre, elles avaient tendance à être de couleur très rouge qui a donné aux pièces de monnaie basées sur les pièces de pūl le surnom de "pièces de monnaie rouges". En juillet 1759, le général Zhao Hui a adressé une pétition à l'empereur Qianlong pour récupérer les anciennes pièces de monnaie pūl et les utiliser comme ferraille pour la production de nouvelles pièces de monnaie, ces "pièces de monnaie rouges" avaient un taux de change officiel avec les pièces de pūl qui restaient en circulation de 1 "argent rouge" pour 2 pièces pūl. Comme Zhao Hui voulait que les nouvelles pièces de canette aient le même poids que les pièces de pūl, elles pesaient 2 qian et avait à la fois une largeur et une épaisseur plus élevées que les pièces de monnaie ordinaires. Les pièces de monnaie rouges sont également généralement marquées par leur savoir-faire plutôt brut par rapport aux pièces de monnaie de la Chine proprement dite. Les tranches de ces pièces ne sont souvent pas complètement limées et la technique de coulée est souvent imprécise ou les inscriptions sur celles-ci semblaient déformées.

    Lors de l'introduction du système d'argent liquide rouge dans le sud du Xinjiang en 1760, le taux de change de l'argent comptant standard (ou « argent liquide jaune ») et de l'« argent liquide rouge » a été fixé à 10 pièces de monnaie standard valant 1 « monnaie rouge ». Au cours des deux ou trois années suivantes, ce taux de change a été ramené à 5:1. Lorsqu'elles étaient utilisées dans les circuits du nord ou de l'est du Xinjiang, les « pièces de monnaie rouges » étaient considérées comme ayant la même valeur que les pièces de monnaie standard qui y circulaient. Les zones où les pūls de Dzungar avaient le plus circulé, telles que Yarkant, Hotan et Kashgar, étaient les sites des monnaies exploitées par le gouvernement Qing, car la monnaie officielle du khanat de Dzungar se trouvait dans la ville de Yarkent. de nouvelles « pièces de monnaie rouges » et de nouvelles monnaies ont été créées à Aksu et à Ili. Comme l'empereur Jiaqing a ordonné que 10% de toutes les pièces de monnaie coulées au Xinjiang portent l'inscription "Qianlong Tongbao", la majorité des "pièces de monnaie rouges" avec cette inscription ont été produites après l'ère Qianlong car leur production a duré jusqu'à la chute du dynastie Qing en 1911, ce qui rend beaucoup d'entre eux difficiles à attribuer. [81]

    Pièces de monnaie sans alliage de cuivre

    Pendant la majeure partie de leur histoire, les pièces de monnaie coulées en Chine étaient principalement en bronze ou en d'autres alliages de cuivre tels que le laiton. [82] Cependant, d'autres matériaux ont également été utilisés à différentes époques de l'histoire chinoise pour la fabrication de pièces de monnaie en espèces telles que le fer (voir Tieqian), le plomb, l'argent et l'or. [82] Alors que l'argent et l'or ont également été utilisés pour d'autres monnaies dans l'histoire chinoise, comme dans la plupart des autres cultures du monde, mais aussi les cauris, l'argile, l'os, le jade, le fer, le plomb, l'étain et le bambou (voir Bambou décompte) étaient également des matériaux qui ont été utilisés pour de l'argent à divers moments de l'histoire chinoise. [82] Les pièces de monnaie en fer et les pièces de monnaie en plomb étaient souvent utilisées dans les cas où l'approvisionnement en cuivre était insuffisant. [82] 2 pièces de monnaie en fer ne valaient généralement qu'une seule pièce de monnaie en bronze. [82] En raison de l'oxydation, les pièces de monnaie en fer sont rarement en très bon état aujourd'hui, surtout si elles ont été fouillées. [82]

    Dans certains cas, l'utilisation de certains types de matériaux pour produire des pièces de monnaie n'est découverte que plus récemment en raison du manque de documents historiques les mentionnant. [82] Par exemple, ce n'est que depuis des temps plus récents que le fait que la dynastie Song avait tenté de produire des pièces de monnaie en plomb a été découvert. [82] Pour cette raison, presque aucun catalogue de pièces de monnaie chinoises ne mentionne leur existence alors qu'ils ont mentionné dans des ouvrages tels que le Meng Guohua : Guilin Faxian Qian Xi Hejin Qian. Zhongguo Qianbi n° 3. 1994 (Vol. 46.) qui traitent du sujet. Les pièces de monnaie en plomb n'ont été produites qu'à quelques reprises dans l'histoire monétaire de la Chine, principalement pendant la période des cinq dynasties et des dix royaumes. [82] En raison de la douceur du plomb, la plupart des pièces de monnaie en plomb que l'on trouve aujourd'hui ont tendance à être très usées. [82]

    Métaux non alliés au cuivre utilisés par période

    Ce tableau reflète les connaissances actuelles, mais de futures recherches archéologiques pourraient révéler que d'autres matériaux ont été utilisés pour les pièces de monnaie en espèces à d'autres périodes de l'histoire chinoise. [82]


    Xiongnu Tamga-Signes

    Хүннүгийн түүх, соёл, археологи, палеоантропологийн судалгаанд холбогдох 700 илүү ном бүтээлийг хамруулсан анхны ном зүйн энэхүү бүтээлийг Төв Азийн нүүдэлчдийн түүх соёлыг судлагч хэн бүхэнд зориулав.

    La première bibliographie spéciale consacrée à l'étude Xiongnu contient plus de 700 entités.

    Dans : Vestnik RGGU (RSUH Herald), Série Histoire, philologie, études culturelles et études orientales (Série : « Istoriia. Filologiia. Kul'turologiia. Vostokovedenie »). 2017, n° 10/2. Moscou : Université d'État russe des sciences humaines, p. 269-279.

    SOMMAIRE:
    Le temple nomade rond en pierre (19 m de diamètre) dans le sanctuaire de Baite III a été construit pour le culte des ancêtres à la frontière du désert du plateau d'Ustyurt avec le désert de Mangystau (Kazakhstan occidental) (fig. 4). Il a été fouillé par Valerii Olkhovsky en 1998 mais n'a toujours pas été publié. Après le premier grand tremblement de terre dans le 3e-2e cc. Avant notre ère, le temple était en partie ruiné (comme les sanctuaires similaires voisins). Plus tard, depuis le tournant de l'ère le long de ce point, l'un des itinéraires supplémentaires de la route de la soie du nord a été organisé, il a été actif jusqu'au 14ème siècle. (jusqu'au deuxième grand tremblement de terre). Au 1er s. BCE - le 3ème-4ème cc. CE la petite cour du temple abandonné encore utilisé par les commerçants et les nomades locaux comme sanctuaire. Il existe la plus grande collection (et publiée seulement fin 2017) dans le monde des anciens nomades de plus de 358 signes tamga de 273 types sur un petit objet (fig. 5). Californie. 40 % d'entre eux appartenaient aux visiteurs de Sarmatie (tout d'abord - les peuples des cultures sarmates moyennes et tardives), parfois - aux peuples bactriens Kwarezmians, Kangju et Kushan (voir, par exemple, fig. 6 : les rois Khwarezmian' signes du 1er siècle avant notre ère - 4e siècle après JC dans le temple). Vraiment à cette époque le temple était un monument du commerce international et d'autres communications.
    Dans l'article, le petit mais très inhabituel complexe d'images (hommes, animaux, véhicules, ornements, etc.) a été analysé. Ils ont probablement été réalisés par les Sarmates / Alains au tournant de l'ère sur le segment sud du mur extérieur près de l'entrée du temple (zone de graffiti 5) (dans la cour on ne voit que des tamgas). Tous les personnages se « déplacent » vers la droite (vers l'entrée du temple). Là, nous voyons les animaux liés à l'eau et au monde souterrain (poissons et serpent) comme plus réalistes. Les chevaux semblent généralement plus détaillés que leurs propriétaires (c'était récemment habituel pour la mentalité des guerriers nomades des steppes et leurs chants épiques). Les images de poissons (les marqueurs universels du Monde Souterrain dans de nombreuses cultures) n'avaient que deux modifications (1. le poisson accompagnant le souffle dans la mer (?) (fig. 2 : 1, 3) 2. Le poisson – tueur ou dévoreur) (fig. 2 : 4-6). La série d'images de poissons n'est pas quelque chose d'étrange dans ce désert (jusqu'en 1950, ce point était à une distance de seulement 25 km de la baie de Kaidak de la mer Caspienne). Dans la tradition alano-ossète, la fête d'hiver des dieux de l'eau (« Donyskafan ») était organisée juste avant la commémoration de la fête des morts (« Mardty badan »).
    Les compositions gravées par les visiteurs ultérieurs peuvent être expliquées avec succès d'après la tradition païenne archaïque alano-ossète et les anciens poèmes épiques ossètes « Nart » (fig. 1). Il y a : l'initiation du cheval à un mort (le fameux rituel « bakhfaldesun ») (fig. 2 : 1) la bannière funéraire (« sau tyrysa ») représentée deux fois (fig. 1 : 1 : 2 : 1) deux véhicules nomades pour la route à l'Autre Monde (il y avait des modèles de sépulture sarmates-grecs typiques et des pierres tombales du 2ème-3ème cc. CE dans le royaume du Bosphore) et deux morts près d'eux (fig. 1 : 3-4) serpent, probablement, avec la magie, mort ' animé "perle de bonheur" ("tsykuraiy fardyg") (fig. 1: 3) cavalier entrant dans le labyrinthe (fig. 1: 1) (les motifs du labyrinthe étaient typiques de l'architecture ossète et de certains épisodes épiques, par exemple - comme le Syrdon anti-hero shelter) scène probable de la « chasse magique » de l'archer pour le souffle, populaire dans les poèmes épiques à la suite de la venue du célèbre héros (Soslan ou Ahsartag) dans le monde souterrain ou sous-marin (fig. 1 : 2).

    MOTS CLÉS : art des premiers nomades de langue iranienne, temple funéraire des ancêtres, Bayte III, graffiti rituel, sujets, Sarmates, religion des Alains-Oséites, le tournant de l'ère, plateau d'Ustyrt, Kazakhstan occidental.

    ILLUSTRATION :
    Fig. 1. Scènes avec des personnages anthropomorphes : 1- le cavalier avec banderole, le piéton et le signe tamga n° 11 près de l'entrée du labyrinthe 2 - la chasse du cavalier à la chèvre sauvage et le signe tamga n° 267 3 - le véhicule (avec tamga -signe No 31), serpent (avec quatre signes tamga : Ns. 114, 142, 222 et signe fragmenté) et cadavre 4 – le véhicule (avec les signes tamga No 74) et deux cadavres (avec les signes tamga Ns 32, 149).
    Fig. 2. Scènes avec personnages zoomorphes : 1 – cheval, poisson et bannière funéraire 2 – bannière funéraire dans le premier groupe de graffitis d'accumulation 1 dans la cour du temple 3 – cerf et poisson 4 – brochet poursuit la perche (?) 5 – gros poisson avec une bouche ouverte 6 – fragment de figure de gros poisson.
    Fig. 3. Ornements (1-3) et plusieurs signes tamga (4-6) sur certaines dalles de pierre.
    Fig. 4. La carte de Bayte III et d'autres sanctuaires antiques construits dans le 5ème-3ème cc. BCE (Ns. 1-5), les nécropoles du 4ème - 2ème-1er cc. BCE (Ns. 3, 6) et pétroglyphes sarmates (7) avec des signes tamga du 5e s. AEC – 4e s. CE. (d'après Iatsenko, 2018)
    Fig. 5. Les zones principales avec des panneaux tamga dans la cour (zones 1 à 4 et les dalles de pierre des murs en ruine) et dans le mur extérieur près de l'entrée (zone 5) (d'après Yatsenko 2018).
    Fig. 6. Signes des rois Kwarezmian dans les principales zones de graffitis du temple de Bayte III (d'après Yatsenko, 2018).


    Voir la vidéo: Artefacts, des stats plus rares que dautres.. Genshin impact


    Commentaires:

    1. Zolorisar

      Message plutôt précieux

    2. Weard

      Un gagnant-gagnant :)

    3. Crandall

      Vous avez rapidement répondu ...

    4. Weifield

      Merci, le message est vraiment judicieusement écrit et au point, il y a quelque chose à apprendre.

    5. Hakem

      Bonjour passant !!!!

    6. Megami

      Je pense que vous n'avez pas raison. Je suis sûr.



    Écrire un message