Contexte de cette carte humoristique de l'Europe de 1871 ?

Contexte de cette carte humoristique de l'Europe de 1871 ?


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

La carte suivante date de (vers) 1871, selon cette source, et a été publiée à Bologne, en Italie. Pourriez-vous s'il vous plaît fournir un contexte pour cela? Certaines parties de la carte sont évidentes, comme par exemple la référence aux revendications de l'Alabama, mais d'autres moins (le crocodile à la mode en Turquie, par exemple).

Version plus grande, de ce billet de blog (quelques autres cartes intéressantes là-bas).


Ceci est une traduction approximative (travail en cours). Remarquez que le texte est rimé, et qu'une partie (je trouve ) est illisible.

2 La Norvège et la Suède Aimant faire progresser ces nations elles avancent dans l'art des os paresseux

3 Finlande Même parmi les ours la queue sacerdotale Tente de se placer et d'invoquer des factions Mais seules ces nations l'acceptent Où les imbéciles et les ignorants sont à la mode

4 Irlande Comme l'âne avec l'habitude de marcher près de la haie de la falaise Et soit revient à cause du bâton soit finit en bas de la falaise De même le problème de recherche de prêtre écrase l'eau dans le mortier; Et il peut être vu dans la gloire et la joie Quel imbécile !… Lo mash ! Purée!

Si le sens du 4. vous semble obscur, vous êtes en bonne compagnie. Cela fait peut-être référence à la futilité de la politique irlandaise. On peut soutenir que les Irlandais catholiques n'ont pas approuvé la conquête italienne des États pontificaux (1870).

5 Grande-Bretagne ou Ecosse et Angleterre L'Angleterre, maître de la civilité Gain enseigne, (mordant ?) la théorie Montrer que civilisé à cet âge n'est que celui qui a le visage impassible et la bonne dent Elle trompe et peut tromper les autres pays Vive le civil ; vive les anglais.

8 Pologne Enchaînée, aux pieds de ses tyrans Le nom de Nation ne l'honore plus… Elle ne peut plus se soulever ! Elle ne peut pas se venger Qui porte comme une mule mérite d'être battue

La Pologne est la femme enchaînée à l'Autriche, la Prusse et le noble russe.

9 Danemark Pourquoi cette Nation, parmi tant d'autres, est méprisée ? Elle n'est pas une ignorante

11 Russie Que le monde tombe et soit détruit, Que le tsar mange de tout Fer, feu, dents et crocs N'en laissera pas un pouce L'œil sauvage tourne autour Quel dommage ! … quel chahut !… Mais pour adoucir la destruction Il y a maintenant la Constitution Pour montrer que l'Autropofage* A du cœur dans son œsophage ; [Parce qu'il sait que la malice peut justice (illisible)] Et les animaux de Laponie Se voient déjà comme des libéraux Vive lui qui voit tout !… Vive le fou qui croit lui

  • Je pense que c'est un jeu de mots, car le tsar s'appelait l'autocrate (du byzantin Autocrator, traduisant en latin Imperator). C'est peut-être aussi Antropofagus, mais j'ai l'impression de lire un véritable "u" plutôt qu'un "n".

Le noble russe (je pense) a la Pologne sur une chaîne. A ses pieds, les serfs se réjouissent de la récente abolition du servage féodal (Tsar Alexandre)

Pourriez-vous s'il vous plaît fournir un contexte pour cela?

Je pense qu'il dépeint l'Europe vue par un nationaliste italien. L'auteur approuve évidemment la récente annexion italienne (1870) de Rome. Cela ressort clairement de ce qu'il dit au sujet des "prêtres" et de la façon dont il le dit.

L'Italie est la femme aux cheveux longs et à la robe blanche/turquoise, qui pose un piège à ours. La femme au centre est Rome, qui embrasse/se protège les armoiries des rois de Savoie (d'Italie). Elle donne du pain à un chien qui est enchaîné au siège pontifical : c'est en effet sur cette chaîne que le pape a trébuché.

Le texte sur l'Italie est difficile à déchiffrer. Les deux derniers versets sont :

Et l'Italie prépare le loup à la croisade la plus sacrée, où ils tiendront un défilé.

Le "monstre" français est mort (Sedan, 1870) et les petits monstres s'en réjouissent. L'un d'eux est clairement prêtre, l'autre républicain. La Grande-Bretagne est méprisée, probablement pour son ingérence en Sardaigne et en Sicile (23)

La carte est certainement pleine d'ironie contre d'autres personnes qui luttent pour leur indépendance. La Grèce regarde dans un miroir à la recherche de ses dents perdues depuis longtemps ; d'autres nations des Balkans sont représentées comme des moutons : Serbie, Bosnie, Albanie, Bulgarie


Je pense que s'il y avait un Italien ici et qu'il pouvait traduire toutes les phrases, ce serait plus facile. Voici mon essai.

En Algérie, l'homme arabe y représente les problèmes français.

Bien sûr, la Russie est mauvaise, elle est donc représentée comme un vilain boucher. La Pologne est divisée par trois états (chaînes d'avis).

Il y a des combats dans les Balkans. L'homme qui donne le coup est probablement roumain et son adversaire est la Hongrie. Ils se battent pour la Transylvanie.

Le reste des Balkans fait toujours partie de la Turquie, mais ils ne sont pas gardés par un berger, mais par un épouvantail. Je pense que le crocodile représente le contrôle turc sur les Dardanelles, vous ne pouvez pas traverser la rivière quand il y a des crocodiles dedans. Ils sont lents sur terre, mais très dangereux sur l'eau.

En Italie, le pape est renversé de sa chaise par la dynastie savoyarde.

En Corse il y a encore un monument de Napoléon.

Au Portugal, le roi pouvait être la marionnette d'un militaire.

Les sacs d'argent allemands pourraient être une contribution française après la guerre de 1870, car il y a un soldat prussien qui "mange" l'Alsace et la Lorraine et boit du vin français. Parce que le canon a écrit " Divina Providenza ", cela peut être une référence aux revendications allemandes dans le monde ou simplement prussiennes en Allemagne.

Le dragon à trois têtes en France pourrait être la monarchie (qui est adorée par le clergé et la noblesse ou les bourgeois), mais sera jeté par une femme, Marianne je pense.

Et comme je l'ai écrit dans mon commentaire, de telles cartes dessinées étaient très populaires au 19ème siècle, ici et ici (au milieu de la page) soyez les exemples.


Point clé:

Bien qu'il y ait eu des réalisations économiques impressionnantes, les politiques nationales de Bismarck ont ​​parfois été source de division et de répression. Ils n'ont pas réussi à unir tout le peuple allemand derrière le nouvel État.

Sous le règne du Kaiser Guillaume Ier (1871-1888), Bismarck (surnommé le chancelier de fer) était l'homme le plus puissant de l'Empire et dominait complètement le gouvernement du Reich.

Les éléments suivants de sa politique intérieure seront examinés :

  • Partis politiques
  • La constitution de la Deuxième Reich.
  • Le “Kulturkampf”
  • Changement économique
  • Les tentatives de Bismarck pour freiner la croissance du socialisme.

Principaux partis politiques du Second Reich

SPD Fête du centre Libéraux progressistes Libéraux nationaux Conservateurs libres Conservateurs
Le Parti souhaitait voir un État socialiste en Allemagne. Persécuté mais a reçu le plus grand nombre de voix à partir de 1890. Très populaire dans les villes nouvellement en expansion Le parti représentait les catholiques et les minorités nationales telles que les Polonais. Il a transcendé les frontières de classe et a attiré le soutien de tous les éléments de la société catholique allemande. Parti de la classe moyenne qui s'est séparé des libéraux nationaux. Réforme constitutionnelle favorable. Soutenu le mesures anticléricales contre l'Église catholique Parti dominant des premières années du IIe Reich. Parti de la classe moyenne. Mesures anticléricales favorisées et libre-échange Fête des grandes entreprises. Politiquement le plus proche de Bismarck Cette fête représentait l'intérêt de la classe Junker. Fort en Prusse. Surreprésenté au Reichstag

La Constitution:

La Prusse dominait la nouvelle Allemagne qu'on appelait la Deuxième Reich. Il couvrait les deux tiers du territoire et contenait la même proportion de la population. Il avait pratiquement toute l'industrie.

La nouvelle constitution élaborée par Bismarck était un système fédéral.

Chacun des vingt-cinq États avait un contrôle considérable sur ses affaires et décidait de sa propre forme de gouvernement, par ex. La Bavière et la Saxe étaient dirigées par des rois.

En vertu de la constitution, il devait y avoir Trois branches du gouvernement fédéral :

  1. Les Présidence qui était détenu par le Roi de Prusse (comme empereur allemand). L'empereur allemand avait des pouvoirs considérables. Il avait le contrôle personnel des forces armées. Il a nommé et révoqué tous les ministres, y compris le chancelier.
  2. Les Conseil fédéral (ou Bundesrat) représentaient les différents états de l'Empire. Il comptait cinquante-huit membres. Dix-sept étaient de Prusse, six de Bavière, quatre de Saxe. Il avait le pouvoir de changer la constitution. Cependant, aucun changement ne pourrait être apporté à la constitution si quatorze délégués s'y opposaient. Cela signifiait en pratique que la Prusse pouvait toujours arrêter le changement.
  3. Les Parlement ou Reichstag a été élu par Suffrage universel masculin (tous les hommes de plus de 25 ans pouvaient voter) et Vote à bulletin secret. Il vota le budget fédéral et son approbation était nécessaire pour toute législation. C'était le système le plus avancé en Europe à cette époque.

Cependant, les pouvoirs du Reichstag étaient limités :

  • Il n'a pas pu prendre l'initiative de la législation.
  • Il n'avait pas son mot à dire dans la nomination ou la révocation du chancelier ou des ministres impériaux. Le chancelier impérial était nommé par l'empereur. Il était en charge de la politique étrangère.
  • Le Kaiser (en effet Bismarck) pourrait le dissoudre à tout moment avec l'accord du Bundesrat.

Le Kulturkampf (la lutte pour la civilisation)

Après l'unification, environ les deux tiers des Allemands étaient protestants (principalement luthériens) tandis qu'environ un tiers étaient catholiques.

Raisons du Kulturkampf :

  1. Le plus grand parti du Reich était le Libéraux nationaux. Leur philosophie s'opposait à toutes les institutions qui restreignaient la liberté de l'individu. Ils voyaient Rome comme leur ennemi naturel. En 1864 le Pape Pie IX avait fermement condamné le libéralisme dans toute l'Europe. La doctrine de Infaillibilité papale (1871) alarma davantage l'opinion protestante et mit un point d'interrogation sur la loyauté des catholiques envers le nouvel empire.
  2. Les catholiques étaient traditionnellement pro-autrichiens et c'était une autre cause de suspicion quant à leur loyauté. Bismarck, bien que n'étant pas lui-même anti-catholique, croyait que les catholiques allemands ne pouvaient donner qu'une partie de leur allégeance à l'État allemand et devaient réserver une partie de leur loyauté à une autorité non allemande (le pape). Il a harcelé le catholicisme comme un "état dans un état."
  3. Les Fête du Centre catholique (Zentrum) a été fondée en 1870 pour défendre les intérêts des catholiques au sein du nouveau Reich. Bismarck s'alarme de la formation d'un parti qui semble prêter allégeance à Rome et non au Reich. Le soutien des minorités nationales au parti a encore confirmé cette crainte.
  4. En tant que Prussien, Bismarck était intolérant envers la minorité polonaise de l'Est de l'Allemagne. Il était contrarié que l'Église encourage l'utilisation de la langue polonaise dans des régions à prédominance polonaise.

Le principal champ de bataille était le contrôle de l'éducation. Il est important de se rappeler qu'il s'agissait d'une lutte menée à la fois par le Reich et les gouvernements des États. Les principaux États concernés étaient Prusse, Bade et Hesse.

Les lois de mai

En 1871, la division catholique du ministère prussien de la Culture a été abolie. Un anticlérical de premier plan, Adalbert Falk a été nommé ministre et en 1872 le jésuites ont été expulsés d'Allemagne.

L'année suivante, le "Lois de mai" ont été introduits par Falk en Prusse.

  • L'État s'est vu confier le contrôle de l'éducation.
  • Ils ont étendu le contrôle de l'État sur l'éducation du clergé. Ils ont établi les sujets requis pour l'ordination.
  • Il a décrété que les candidats à la prêtrise devaient fréquenter une université allemande pendant trois ans avant d'entrer dans un séminaire.
  • Le mariage civil a été introduit.
  • Le pouvoir de la papauté en Allemagne a été sapé lorsque l'autorité disciplinaire sur l'Église a été confiée à des agences de l'État, par ex. nomination civile des évêques.

La réaction de l'Église catholique

En 1874 lorsque l'Église a refusé d'accepter la validité de ces lois, le gouvernement a répondu par des restrictions encore plus sévères sur le pouvoir de l'Église. Une loi de mai a donné au gouvernement prussien le pouvoir d'expulser tous les clercs qui ne remplissaient pas les conditions fixées en 1873. Elle a autorisé l'État à pourvoir les postes vacants.

Cependant, les élections au Reichstag a montré que ces politiques n'avaient pas réussi à affaiblir le Zentrum qui a remporté 95 sièges. Les lois avaient convaincu de nombreux catholiques qu'un parti séparé était nécessaire pour la défense de leurs intérêts.

En 1875 le Pape a publié une encyclique qui a déclaré toutes les mesures invalides. L'État a répondu en coupant toute aide financière aux évêques jusqu'à ce qu'ils reconnaissent les lois. Tous les ordres monastiques, à l'exception de ceux engagés dans le travail médical, ont été expulsés de Prusse.

Pour les catholiques la Prusse est devenue un état policier. De nombreux évêques et prêtres ont été emprisonnés, dont l'archevêque de Posen, l'archevêque de Cologne et l'évêque de Treves et d'autres ont été expulsés de Prusse. Au total, 1400 paroisses - un tiers de celles de Prusse - se sont retrouvées sans prêtres.

La fin du Kulturkampf

Cependant, de nombreux Allemands, y compris le Kaiser et le prince héritier, étaient préoccupés par les effets de ces politiques sur le tissu moral de la nation.

Les protestants conservateurs étaient mal à l'aise au sujet du mariage civil et du contrôle de l'État sur l'éducation. D'autres craignaient les conséquences de l'aliénation totale de la population catholique. Bismarck lui-même devenait inquiet.

En 1878 la mort du pape Pie IX et l'élection du conciliateur Léon XIII ouvert la voie au compromis. Leo a écrit au Kaiser exprimant son espoir de relations amicales avec l'Allemagne. Bismarck a également commencé à se lasser de son Libéral national alliés et vu le Zentrum comme futurs alliés possibles. Les deux problèmes du socialisme et du protectionnisme étaient devenus plus importants.

Comme l'a écrit Carr “le moment était venu pour le chancelier de réduire ses pertes avant que l'Empire ne soit sérieusement affaibli par une campagne qui n'avait réussi qu'à approfondir les divisions confessionnelles en Allemagne.

En 1879 Bismarck a agi et Falk a été licencié. La plupart des « lois de mai » ont été démantelées au cours des années suivantes, à l'exception de celles relatives aux écoles publiques et au mariage civil. La lutte a laissé aux catholiques une méfiance à l'égard de l'État qui devait durer des années. Cela a également aggravé les relations polono-allemandes.

L'économie

La période qui suivit immédiatement l'unification fut une période de prospérité économique pour l'Allemagne. Les crash de 1873 a ralenti cette croissance, mais les années 1880 ont vu l'économie se redresser. De grosses sommes d'argent ont été investies dans le développement technologique. L'Allemagne a ouvert la voie dans le domaine des sciences et son industrie a adopté avec enthousiasme les nouveaux développements scientifiques de l'époque.

Parmi les innovations réussies, citons :

  • L'invention du moteur à combustion interne (1876)
  • Train électrique (1879)
  • Réseau téléphonique introduit à Berlin (1881)
  • Les voitures à quatre roues ont été brevetées par Daimler et Benz

En conséquence, la production a considérablement augmenté dans les industries du textile, du charbon et de l'acier. En 1900, l'Allemagne rivalisait avec l'économie britannique plus établie en tant que plus grande d'Europe.

Le tableau ci-dessous montre une partie de la croissance impressionnante de ces années :

La population allemande a également augmenté rapidement, passant de 41 millions en 1871 à 50 millions en 1891. L'industrialisation rapide de l'économie a changé la façon dont cette population en expansion gagnait sa vie. Dans les années 1880, la majorité des Allemands vivaient en ville plutôt qu'à la campagne. Il y avait une fuite continue de personnes de l'Est rural vers les villes de l'Ouest. Ce rythme rapide d'industrialisation a contribué à la croissance du SPD.

Un problème économique majeur était la question des tarifs. Traditionnellement, la Prusse et l'Allemagne avaient favorisé le libre-échange. Les grandes entreprises et les grands propriétaires terriens ont souhaité voir leur introduction. Les tarifs ont été opposés par les libéraux nationaux. En 1879, en réponse à une pression politique bien organisée et à la concurrence des importations agricoles bon marché, Bismarck abandonna le libre-échange et introduisit des tarifs.

Bismarck et le socialisme

La création d'une grande classe ouvrière a conduit à la croissance du socialisme. Bismarck considérait les socialistes comme une menace pour l'unité sociale et politique du Reich et pour l'Europe. Il les a accusés d'être anti-allemands et n'aimait pas du tout la nature internationale du mouvement. Comme Carr note "Le socialisme comme le catholicisme avait des allégeances au-delà de l'État-nation que Bismarck ne pouvait ni comprendre ni tolérer".

En 1869, divers groupes socialistes s'étaient réunis pour former le Parti social-démocrate (SPD). En 1875 lors d'un congrès du parti à Gotha le parti dressa son programme. Cela demandait à l'État de prendre en charge l'industrie et le partage des bénéfices entre les travailleurs. En 1878 les SPD avait douze sièges au Reichstag (bien que leur représentation ait été largement sous-estimée en raison du fait que les circonscriptions rurales étaient beaucoup plus petites que les circonscriptions urbaines). Il y a eu deux attentats à la vie du Kaiser cette année-là. Utilisant ces attaques comme excuse, Bismarck a introduit des lois anti-socialistes.

Les lois antisocialistes

La loi a privé les organisations socialistes du droit de réunion et de publication (sur les 47 journaux socialistes, 45 ont été interdits).

Il a également donné au gouvernement le pouvoir d'expulser de leur résidence les personnes qui pourraient être qualifiées d'agitateurs. Même si SPD les députés ont été autorisés à siéger au Reichstag en effet le socialisme a été interdit en Allemagne. Tous les syndicats associés au SPD ont également été écrasés. En 1880 le SPD, désormais une organisation clandestine, se réunit en Suisse pour résister aux mesures de Bismarck. Un nouveau journal socialiste fut publié à Zurich et introduit clandestinement en Allemagne.

Réforme de la protection sociale

Cependant, Bismarck s'est rendu compte que le socialisme ne pouvait pas être vaincu uniquement par des mesures dures. Il savait que des politiques étaient nécessaires pour améliorer la situation des travailleurs en Allemagne afin d'éroder le soutien aux socialistes. Williamson a écrit qu'il voulait “concilier les classes populaires avec l'autorité de l'État.”

En 1883, il a introduit une mesure qui a donné indemnisation des travailleurs en cas de maladie.

En 1884 un Droit de l'assurance accident a été introduit pour indemniser les travailleurs accidentés du travail. En 1889 un Régime de pension de vieillesse a été introduit pour les travailleurs de plus de soixante-dix ans.

Bien qu'il n'ait pas réussi à freiner le soutien croissant du SPD, les mesures ont été très constructives et ont contribué à améliorer la vie de la plupart des Allemands ordinaires. Ils avaient vingt ans d'avance sur la Grande-Bretagne dans le domaine de la protection sociale. Comme Massie l'a noté “Bismarck avait donné à la classe ouvrière allemande la législation sociale la plus avancée du monde.”

Chute du pouvoir

En 1888, le Kaiser Guillaume Ier mourut et son fils lui succéda Frédéric décédé d'un cancer au bout de quatre-vingt-dix jours. Il est remplacé par Guillaume II (29 ans) déterminé à affirmer son autorité et à jouer un rôle plus actif. En 1889, il reçut une députation de mineurs en grève contre l'avis du chancelier. Les élections de 1890 se sont mal passées pour Bismarck. Il a tenté de présenter un nouveau projet de loi antisocialiste. Le projet de loi a été rejeté au Reichstag avec Guillaume II opposé à la loi.

Bismarck commençait à perdre le contrôle des événements et ordonna aux ministres de ne pas voir le Kaiser sans le consulter au préalable. William a exigé qu'il annule cet ordre ou démissionne. Bismarck a réussi à donner l'impression qu'il était en désaccord avec le Kaiser sur une question de politique étrangère et a démissionné. Après la démission de Bismarck (mars), les lois antisocialistes sont devenues caduques.

Il se retira dans son domaine où il attaqua les politiques du Kaiser William et de ses ministres. Il espérait être invité à revenir au pouvoir mais la convocation ne vint jamais et il mourut en 1898.

Évaluation

Bismarck a été idolâtré par des millions d'Allemands qui se sont réjouis de sa politique réussie d'unification de l'Allemagne. Il dominait ses contemporains “un géant parmi les pygmées” (Carr). Comme tous les grands hommes, il avait ses défauts de personnalité. Il était mesquin, vindicatif et impitoyable dans son traitement de ceux qui se dressaient sur son chemin.

Aucun autre Allemand n'a exercé une influence aussi profonde sur l'histoire allemande au XIXe siècle. Lorsqu'il est arrivé au pouvoir, l'Allemagne était un ensemble d'États lorsqu'il a quitté ses fonctions. L'Allemagne était une nation unie redoutée et respectée par les grandes puissances.

Il a sans aucun doute commis de nombreuses bévues, notamment dans sa gestion de l'Église et de la classe ouvrière et dans sa défense des intérêts de la classe Junker. Pourtant, d'un autre côté, il a contribué à promouvoir la modernisation de l'Allemagne et était responsable d'un système de protection sociale qui a donné aux travailleurs un intérêt limité dans la survie de l'Empire.


William Carr : Une histoire de l'Allemagne

Ces documents peuvent être librement utilisés à des fins non commerciales conformément aux allocations légales applicables et à la distribution aux étudiants.
Toute nouvelle publication sous quelque forme que ce soit est soumise à une autorisation écrite.


Événements historiques en 1871

    1ère loge noire des maçons américains approuvée, New Jersey Formation de la première union de rugby lors d'une réunion au restaurant Pall Mall, Londres, Angleterre L'impôt sur le revenu américain abrogé Paris se rend aux Prussiens Des millions d'oiseaux survolent l'ouest de San Francisco, assombrissant le ciel Jefferson Long de La Géorgie est le premier Afro-américain à prononcer un discours officiel à la Chambre des représentants des États-Unis (s'opposant à la clémence envers les anciens confédérés) Bureau fédéral de protection des poissons autorisé par le Congrès américain Ministre américain au Libéria

L'expédition d'Henry Morton Stanley en Afrique

21 mars Le journaliste Henry Morton Stanley entame sa célèbre expédition en Afrique

    Otto von Bismarck élevé au rang de Fürst (Prince) 33e Grand National: le vainqueur irlandais de 1868 The Lamb revendique le deuxième GN à 11/2 monté par Tommy Pickernell William Holden de Caroline du Nord devient le 1er gouverneur destitué par mise en accusation Les élections municipales portent les révolutionnaires au pouvoir à Paris pour former le gouvernement de la commune 1er match international de rugby à XV - Ecosse 1, Angleterre 0 à Raeburn Place, Edinburgh San Francisco Art Association organise une réception ouverte au 430 Pine

Événement de L'intérêt

29 mars Royal Albert Hall inauguré par la reine Victoria à Londres

    Nouvelle Constitution adoptée par l'Empire allemand William Hammond Hall's maps & enquêtes de Golden Gate Park accepté le Canada définit les dénominations de monnaie en dollars, cents, & mills US 3rd Enforcement Act (le président peut suspendre l'ordonnance d'habeas corpus) Tous les Juifs allemands émancipés après l'Allemand La constitution adoptée par son dernier État Bavaria Blossom Rock dans la baie de San Francisco a fait exploser Le massacre des Apaches de Camp Grant dans le territoire de l'Arizona, perpétré par des aventuriers blancs et mexicains 144 morts

Événement de L'intérêt

17 mai Le général William T. Sherman, combattant amérindien, s'échappe des Comanches dans une ambulance

Événement de L'intérêt

3 juin Jesse James et son gang volent 15 000 $ à Obocock Bank (Corydon Iowa)

    5e Belmont : W Miller à bord de Harry Basset gagne en 2h56 Sinmiyangyo : le capitaine McLane Tilton mène 109 Marines dans une attaque navale contre les forts de la rivière Han sur l'île de Kanghwa, en Corée Un ouragan tue 300 au Labrador Phoebe Couzins est la première femme diplômée d'une faculté de droit américaine Ancien ordre arabe des nobles du sanctuaire mystique fondé, NYC La loi sur les tests universitaires permet aux étudiants d'entrer dans les universités d'Oxford, Cambridge et Durham sans tests religieux, à l'exception des cours de théologie Les procès du Ku Klux Klan ont commencé devant un tribunal fédéral à Oxford, Mississippi Les révoltes du Guatemala pour les réformes agraires Le système monétaire décimal est uniformisé au Canada Jesse James braque une banque à Corydon, Iowa (45 000 $) Procès contre le chef Kiowa Satanta (White Bear) et Big Tree, commence la première exposition féline de championnat du monde Organisée par Harrison Weir et tenue à Crystal Palais, Londres

Événement de L'intérêt

2 octobre Le leader mormon américain Brigham Young arrêté pour bigamie

    Fisk Jubilee Singers entame sa première tournée nationale Un incendie de 16 heures blesse 30 des 185 pompiers de Chicago Un incendie de forêt détruit Peshtigo, Wisconsin, tuant entre 1 200 et 2 500 personnes, ce qui en fait l'incendie de forêt le plus meurtrier de l'histoire Le grand incendie de Chicago tue 200 personnes et en détruit plus de 4 miles carrés (10 km carrés) de bâtiments et la proclamation d'émancipation originale

Grand incendie de Chicago

10 octobre Le grand incendie de Chicago est finalement éteint au bout de 3 jours, faisant environ 300 morts, 100 000 sans-abri et coûtant 222 millions de dollars de dégâts

    Le président américain Grant condamne le Ku Klux Klan La Fraternité Delphic est fondée sous le nom de Delphic Society à la State Normal School de Geneseo, New York. La Grande-Bretagne annexe le Griquland, l'Afrique du Sud

Événement de L'intérêt

17 octobre Le président américain Ulysses S. Grant suspend l'habeas corpus dans certaines parties de la Caroline du Sud lors des poursuites contre le Ku Klux Klan

    1ers jeux d'athlétisme amateur en plein air aux États-Unis (NY) Le yacht de remplacement Sappho (US) bat la Livonia (UK) par 25:27 dans la course 5 pour remporter la 3e America's Cup au large de Newport, le défenseur original du RI 4-1 Columbia est endommagé et manque donc les courses 4 et 5 Mob à Los Angeles, Californie pend 18 Chinois

Événement de L'intérêt

27 octobre Le chef démocrate de Tammany Hall NY, Boss Tweed est arrêté après que le NY Times a révélé sa corruption

    Philadelphia Athletics a battu Chicago pour le premier fanion de baseball de l'Association nationale La fondation de l'Union protestante des Pays-Bas à Dokkum Le Cameroun atteint la côte de l'Angola après un voyage à travers l'Afrique

'Dr. Livingstone, je suppose ?

10 novembre Henry Morton Stanley rencontre David Livingstone à Ujiji, près du lac Tanganyika en Afrique centrale, avec les mots immortels « Dr Livingstone, je présume ? »


1870 à 1879 Nouvelles importantes, événements clés, technologie importante

La guerre franco-prussienne, l'influence de Bismarck sur les États allemands entraîne un conflit d'un an au cours duquel la France est vaincue. Il n'y a aucun doute sur la domination de la Prusse sur l'Allemagne désormais unifiée, et la guerre a mis fin à l'hégémonie présupposée de la France sur les affaires européennes. Napoléon III avait suivi les conseils de ses conseillers militaires et déclaré la guerre à la Prusse le 19 juillet, et son hypothèse sur les capacités de l'armée française fut annulée par la capacité de Bismarck à faire entrer le Bade, la Bavière et le Wüumlrttemberg dans son alliance des États du nord. Ses compétences politiques et militaires conduiront à la nomination du Prussien Guillaume Ier empereur d'Allemagne (le 18 janvier 1871).

John D. Rockefeller , John D. Rockefeller forme la société Standard Oil of Ohio. En 1890, Standard Oil contrôlait 88 % des flux de pétrole raffiné aux États-Unis. John D. Rockefeller était un fondateur, président et actionnaire principal, et la société a fait de lui l'homme le plus riche de l'histoire moderne.

Le Congrès crée le département américain de la justice, le département américain de la justice est responsable de l'application de la loi et de l'administration de la justice dirigé par le procureur général.

Le Congrès adopte le quinzième amendement, le quinzième amendement (amendement XV) à la Constitution des États-Unis interdit à chaque gouvernement des États-Unis de refuser à un citoyen le droit de vote en raison de « la race, la couleur ou les conditions antérieures de servitude » (c'est-à-dire , esclavage). Il a été ratifié le 3 février 1870. Ce qui est intéressant, c'est qu'aucune mention du genre n'a été faite et il a fallu 50 ans de plus pour garantir le droit de vote des femmes avec le dix-neuvième amendement en 1920.

Ouvre-boîte , 60 ans après l'invention de la boîte de conserve, William Lions du Connecticut invente un ouvre-boîte efficace.

La Colombie-Britannique devient une partie du Canada, la Colombie-Britannique devient une partie du Canada. Après avoir été aperçu par le capitaine Cook à la recherche du passage nord-ouest, la zone était principalement utilisée par les commerçants de fourrures. Finalement reconnue comme territoire impérial par la Grande-Bretagne, elle a été nommée Colombie-Britannique en 1858 et est devenue une partie du Canada en 1871.

L'Albert Hall , L'Albert Hall se trouve dans le sud de Kensington à Londres et a été achevé en 1871. Il avait été construit en commémoration du mari de la reine Victoria, le prince Albert. Conçu par George Scott, il était destiné à promouvoir les arts et les sciences de l'époque et à donner lieu à des concerts musicaux courants. Il est bordé par l'Albert Memorial et à proximité du Victoria and Albert Museum. Des concerts y ont été donnés par Wagner, Rachmaninov et Elgar (ainsi que des musiciens ultérieurs).

Le Congrès adopte l'Indian Appropriation Act de 1871. Cet acte a mis fin à la pratique du gouvernement américain de considérer les tribus et les terres amérindiennes comme des pays séparés.

Grand incendie de Chicago , Le grand incendie de Chicago a commencé le dimanche 8 octobre et a brûlé pendant trois jours avant de finalement s'éteindre le mardi 10 octobre 1871. Il a tué des centaines de personnes et détruit environ 2 000 acres dans le quartier central des affaires, y compris des hôtels, les grands magasins, l'hôtel de ville de Chicago, l'opéra et les théâtres, les églises et les imprimeries, dans d'autres régions, des milliers de maisons ont été détruites, laissant 90 000 sans-abri. Apparemment, cela a commencé par une vache renversant une lanterne dans une grange appartenant à Patrick et Catherine O'Leary, ou Daniel "Pegleg" Sullivan, enflammant du foin dans la grange tout en essayant de voler du lait, ou Louis M. Cohn peut avoir commencé le feu pendant une partie de craps.

Troisième loi sur la force également connue sous le nom de "Loi sur le Ku Klux", le Congrès autorise le président Ulysses S. Grant à déclarer la loi martiale, à imposer de lourdes sanctions contre les organisations terroristes et à utiliser la force militaire pour réprimer le Ku Klux Klan (KKK).

Parc national de Yellowstone, en partie dans le Montana, le Wyoming et l'Idaho, le parc national de Yellowstone a été nommé premier parc national des États-Unis le 1er mars 1872. Il couvre plus de trois mille cinq cent milles carrés de plateaux, de montagnes et de vallées. Les fossiles du parc, les coulées de lave, les vestiges volcaniques, les forêts et autres éléments montagneux tels que ses sources chaudes et ses geysers (comme Old Faithful) en ont fait un trésor national.

Montgomery Ward lance son premier catalogue de vente par correspondance , Montgomery Ward commence à distribuer un catalogue de vente par correspondance de produits secs aux clients ruraux offrant une large sélection d'articles qui ne leur sont pas disponibles localement. En 1883, le catalogue, qui est devenu populairement connu sous le nom de « Livre de souhaits », comptait 240 pages et 10 000 articles.

Mary Celeste Mystery, équipage du Dei Gratia, un petit brick britannique, aperçoit le Mary Celeste, un navire marchand brigantin à pleines voiles près des îles des Açores dans l'océan Atlantique. Le navire était en état de navigabilité, ses magasins et ses fournitures étaient intacts, les effets personnels des passagers et de l'équipage étaient toujours en place, y compris des objets de valeur, mais aucune âme n'était à bord.

Calendriers japonais , En 1873, les Japonais ont commencé à utiliser le calendrier grégorien ainsi que celui qui était basé sur les années de règne de l'empereur (avec 1873 étant Meijing 6). Avant cela, ils avaient reçu des calendriers lunaires de Chine.

Blue Jeans, Levi Strauss et Jacob Davis déposent le brevet "Blue Jeans", en utilisant un tissu de coton résistant et des rivets en cuivre, ils produisent des pantalons pratiquement indestructibles destinés aux mineurs, aux agriculteurs, aux mécaniciens et aux éleveurs de bétail. Ils s'appelaient à l'origine "Copper Riveted Overalls".

Première exposition impressionniste , Les artistes qui s'étaient inspirés de l'art d'Eacutedouard Manet avaient soumis leur propre travail à l'exposition des impressionnistes qui avait lieu dans le salon de Nadar à Paris. Il y avait des tableaux de Renoir, Sisley, Monet, Pissaro, Morisot, Guillaumin, Céacutezanne et Degas. Le nom d'Impressionnisme venait de l'Impression : Lever du soleil de Monet de 1872 qui a été montré au Musée Marmottan et copié dans l'article de Louis Leroy dans le magazine Le Charivari.

Premier fil de fer barbelé commercial, Joseph F. Glidden de DeKalb, Illinois, a reçu un brevet pour le fil de fer barbelé moderne en 1874 après avoir apporté ses propres modifications aux versions précédentes.

Éléphant républicain , L'éléphant républicain a commencé lorsqu'un caricaturiste politique (Thomas Nast) qui ne pensait pas que le président Ulysses S. Grant devrait briguer un troisième mandat a publié un dessin dans Harper's Weekly en 1874 représentant le Parti républicain comme un éléphant en fuite.

1920's Fashion

Ladies Dresses From The Decade

Part of our Collection of Childrens Clothes From the Decade

Childrens Toys From The 1920's

1920s Music

Palo Duro , The U.S. Army attacks the Kiowa, Cheyenne and Comanche tribes at Palo Duro, Texas. The dissidents are made to register at Forts Darlington, Sill and Reno. The Kiowa, under Satanta, had surrendered to the Darlington Agency in 1874, and the Comanche at Fort Sill on June 2nd , 1875.

First Kentucky Derby , On May 17, 1875, in front of an estimated crowd of 10,000 people, a field of 15 three-year-old horses contested the First Kentucky Derby at Churchill Downs, Louisville, Kentucky.

The Little Bighorn/Custer's Last Stand , The Battle of the Little Bighorn took place a week after General Crook's retreat from Rosebud Creek, when the Sioux, Cheyenne, Lakota, Arapaho and others fell on George Custer's 7th Cavalry on June 25th . The Indians, whose amalgamated tepees could show that there were about two thousand braves, attacked Custer's squadrons at Little Bighorn. Reno and Benteen's parts of the 7th suffered heavily, but were not wiped out. The Indians fled on the arrival of Terry and Gibbons' more numerous soldiers, but have retained their name for the Bighorn's slopes, " which is 'the greasy grass'. There is some debate on where exactly the 'last stand' took place, with Custer's body not actually having been found around his men. The greasy grass might have been in Wyoming and not Montana.

First Practical Telephone , Patent 174,465, was issued to Alexander Graham Bell on March 7, 1876, by the U.S. Patent Office. Bell's patent covered "the method of, and apparatus for, transmitting vocal or other sounds telegraphically . by causing electrical undulations, similar in form to the vibrations of the air accompanying the said vocal or other sound".

Great Sioux War Of 1876 - 1877 , The Great Sioux War/Black Hills War was a series of battles and negotiations in the Montana Territory and Dakota Territory between the Lakota and Northern Cheyenne, and the United States between 1876 and 1877. The Indian Chiefs included Crazy Horse (Oglala Lakota Tribe), Sitting Bull (Hunkpapa Lakota Sioux), Little Wolf (Cheyenne) and Dull Knife (Cheyenne).

Practical Internal Combustion Engine , Nikolaus August Otto builds the first practical four-stroke cycle Internal Combustion Engine. Like all inventions before and since each inventor builds on knowledge gained from earlier inventions or multiple inventors working far apart who come up with similar inventions, so often it depends on the researcher and research material available to make the decision of who and when.

Queen Victoria's Appointment as Empress of India , Queen Victoria's appointment as Empress of India was made on India having been formally made into part of the British Empire. There is some debate on whether this was made as a comparison to the Russian and German imperial titles, or that it would allow a degree of hierarchy to permeate the British rule of the Indian nobles.

Sitting Bull , In January, Crazy Horse had fought Brigadier General Miles at the Battle of Wolf Mountain in what was to become Montana. Mills had remained in the field over winter in order to avenge Custer. In May, Sitting Bull had taken his people into Canada as a sanctuary against an American reprisal on Little Bighorn, but the Canadians would provide the necessities that the American reservations would offer. He was forced to surrender in 1881 with a tribe that was becoming handicapped by the lack of food and clothing.

The Phonograph , Thomas Alva Edison announced his invention of the first phonograph, a device for recording and replaying sound, on November 21st , 1877.

The "Molly Maguires" , Ten members of the Irish Miners Group The "Molly Maguires" were hanged for murder, the hangings brought about an end to the group as members now feared for their lives and loved ones lives. "Molly Maguires" were a group of Irish anthracite miners who were fighting for better working and living conditions in the coal fields of Pennsylvania, and were considered militant union activists but to understand the whole story my advice is look up "Molly Maguires" on your favorite search engine to gain a better perspective of the whole story.

Ready Made Mixed Paints , After thousands of years where paint is mixed by on the spot, two Americans (Henry Sherwin and Edward Williams) begin selling premixed paints in cans.

The Second Afghan War , British troops entered Afghanistan on November 21, 1878 to circumvent the Russian movements onto that side of the Hindu Kush. The British forces moved across the country and made an agreement to not to move further than they had, and were able to secure their ability to prevent any further encroachments from the Russians. Sher Ali's regent, Yaqub, agreed to allow the British a control of the region's foreign affairs. The Political resident in Kabul, Sir Louis Cavagnari was killed shortly after his arrival in scenes that were reminiscent of the First Afghan War and the troops moved back along the Khyber Pass. Unlike the earlier war, the uprising was contained and the troops reentered Kabul. Yaqub's power was taken away from him. The Second Afghan War had claimed about two and a half thousand British lives, and the troops returned to their placatory positions. They installed Abdur Rahman as emir and confirmed Yaqub's Treaty of Gandamac. The British were left in control of the same territories and retained their control of Afghanistan's foreign policy. After a period, and the payment of a subsidy, the British withdrew.

19th Amnedment The Nineteenth Amendment's text was drafted by Susan B. Anthony with the assistance of Elizabeth Cady Stanton and was first introduced Nineteenth Amendment Timeline

Isandhlwana and Rorke's Drift Zulus Attack , Isandhlwana and Rorke's Drift took place in South Africa on the 22nd and 23rd of January. The initial defeat had cost the lives of about 1,700 men, and whilst they had been attacked by nearly 20,000 Zulus it had made their colonial rule seem less tenable. The rearguard of the Zulu army went on to attack the 120 men that were left at the outstation of Rorke's Drift without success. It has become an extremely favorable demonstration of the British Army's ability to face insurmountable odds, and the larger forces went on to derogate the Zulu fighting forces at Ulundi.

Incandescent Light Bulb , Thomas Alva Edison filed his first patent application for "Improvement In Electric Lights" on October 14, 1878 (U.S. Patent 0,214,636). The first successful test was on October 22, 1879, and lasted 13.5 hours. Historians list 22 inventors of incandescent lamps prior to Thomas Edison but Edison's, although not first light bulb, is considered to be the first practical incandescent lamp.

1st Woolworth 5 Cents Store Opened , Frank Winfield Woolworth opens the Great 5 Cents Store in Utica, New York. Pledging to sell "nothing" that cost more than a nickel expanding over the next 50 years to 1000 stores, but due to changes in the retail market the last Woolworth's shop in the United States was closed down on July 17th , 1997.

First Cash Register , James Ritty and John Ritty patent the first cash register in Dayton Ohio as "Ritty's Incorruptible Cashier", it was later sold and became "The National Cash Register Company" NCR.


The defeat of Austria in the Seven Weeks’ War

The war that followed in 1866 was a resounding Prussian victory which radically changed a European political landscape which had remained virtually the same since the defeat of Napoleon.

Many of Prussia’s rival states had joined Austria and been cowed and defeated, and the Empire then turned its attentions away from Germany in order to restore some of its severely battered prestige. The ethnic tensions that this move created would later kick-start World War One.

The battle of Konniggratz by Georg Bleibtreu (1866). The Prussian King Wilhelm I, Bismarck and General Moltke observe one of the largest battles in history up to that point. On 3 July 1866, about 180,000 Austrians and 200,000 Prussians faced each other. 1,500 guns were used.

Prussia, meanwhile, was able to form the other beaten states in North Germany into a coalition which was effectively the beginnings of a Prussian Empire. Bismarck had masterminded the whole business and now reigned supreme – and though not a natural nationalist he was now seeing the potential of a fully united Germany ruled by Prussia.

This was a far cry from the heady dreams of the earlier intellectuals, but, as Bismarck famously said, unification would have to be achieved, if it was to be achieved, by “blood and iron.”

He knew, however, that he could not rule a united country dogged by infighting. The south remained unconquered and the north was only tenuously under his control. It would take a war against a foreign and historic enemy to unite Germany, and the one that he had in mind was particularly hated across Germany after Napoleon’s wars.


38 Maps They Didn’t Teach You At School (Part II)

When we collected a list of 40 cool maps that you would never have seen in school, you guys loved them, so we&rsquore back with more. If interesting world maps are one of the main ways that we understand the world we live in (and how people elsewhere in the world live), then it&rsquos no surprise that people are always coming up with new ways to use them to display information.

Every single one of these interesting maps reveals different fun and surprising facts, from which we can make some curious inferences. There&rsquos usually a no better way to illustrate the economic, social and cultural differences between different parts of the world than by displaying them on a map.

However, it&rsquos also important not to jump to conclusions with these world maps &ndash whether a country ranks well or poorly in a particular metric can be due to a whole number of factors, some of which we understand and some of which we don&rsquot. Information without context should be taken with a grain of salt.

So, have you ever wondered where in the world the most and least photos are taken? How is the human population or economic production distributed across the globe? These maps &ndash some of which are new and some of which are old favorites &ndash intuitively answer questions like these.

If you like what you see, check out the rest of our thought-provoking map-related posts as well. Do you know of any cool maps that we haven&rsquot seen before?

NOTE: Studies like these, while entertaining or interesting, are not always 100% accurate. Leading questions and limited sample sizes are just a few of the data gathering problems that could be present in funny maps like these.


John Maynard Keynes predicts economic chaos

At the Palace of Versailles outside Paris, Germany signs the Treaty of Versailles with the Allies, officially ending World War I. The English economist John Maynard Keynes, who had attended the peace conference but then left in protest of the treaty, was one of the most outspoken critics of the punitive agreement. Dans son The Economic Consequences of the Peace, published in December 1919, Keynes predicted that the stiff war reparations and other harsh terms imposed on Germany by the treaty would lead to the financial collapse of the country, which in turn would have serious economic and political repercussions on Europe and the world.

By the fall of 1918, it was apparent to the leaders of Germany that defeat was inevitable in World War I. After four years of terrible attrition, Germany no longer had the men or resources to resist the Allies, who had been given a tremendous boost by the infusion of American manpower and supplies. In order to avert an Allied invasion of Germany, the German government contacted U.S. President Woodrow Wilson in October 1918 and asked him to arrange a general armistice. Earlier that year, Wilson had proclaimed his 𠇏ourteen Points,” which proposed terms for a “just and stable peace” between Germany and its enemies. The Germans asked that the armistice be established along these terms, and the Allies more or less complied, assuring Germany of a fair and unselfish final peace treaty. On November 11, 1918, the armistice was signed and went into effect, and fighting in World War I came to an end.

In January 1919, John Maynard Keynes traveled to the Paris Peace Conference as the chief representative of the British Treasury. The brilliant 35-year-old economist had previously won acclaim for his work with the Indian currency and his management of British finances during the war. In Paris, he sat on an economic council and advised British Prime Minister David Lloyd George, but the important peacemaking decisions were out of his hands, and President Wilson, Prime Minister Lloyd George, and French Prime Minister Georges Clemenceau wielded the real authority. Germany had no role in the negotiations deciding its fate, and lesser Allied powers had little responsibility in the drafting of the final treaty.

It soon became apparent that the treaty would bear only a faint resemblance to the Fourteen Points that had been proposed by Wilson and embraced by the Germans. Wilson, a great idealist, had few negotiating skills, and he soon buckled under the pressure of Clemenceau, who hoped to punish Germany as severely as it had punished France in the Treaty of Frankfurt that ended the Franco-Prussian War in 1871. Lloyd George took the middle ground between the two men, but he backed the French plan to force Germany to pay reparations for damages inflicted on Allied civilians and their property. Since the treaty officially held Germany responsible for the outbreak of World War I (in reality it was only partially responsible), the Allies would not have to pay reparations for damages they inflicted on German civilians.

The treaty that began to emerge was a thinly veiled Carthaginian Peace, an agreement that accomplished Clemenceau’s hope to crush France’s old rival. According to its terms, Germany was to relinquish 10 percent of its territory. It was to be disarmed, and its overseas empire taken over by the Allies. Most detrimental to Germany’s immediate future, however, was the confiscation of its foreign financial holdings and its merchant carrier fleet. The German economy, already devastated by the war, was thus further crippled, and the stiff war reparations demanded ensured that it would not soon return to its feet. A final reparations figure was not agreed upon in the treaty, but estimates placed the amount in excess of $30 billion, far beyond Germany’s capacity to pay. Germany would be subject to invasion if it fell behind on payments.

Keynes, horrified by the terms of the emerging treaty, presented a plan to the Allied leaders in which the German government be given a substantial loan, thus allowing it to buy food and materials while beginning reparations payments immediately. Lloyd George approved the “Keynes Plan,” but President Wilson turned it down because he feared it would not receive congressional approval. In a private letter to a friend, Keynes called the idealistic American president “the greatest fraud on earth.” On June 5, 1919, Keynes wrote a note to Lloyd George informing the prime minister that he was resigning his post in protest of the impending �vastation of Europe.”

The Germans initially refused to sign the Treaty of Versailles, and it took an ultimatum from the Allies to bring the German delegation to Paris on June 28. It was five years to the day since the assassination of Archduke Francis Ferdinand, which began the chain of events that led to the outbreak of World War I. Clemenceau chose the location for the signing of the treaty: the Hall of Mirrors in Versailles Palace, site of the signing of the Treaty of Frankfurt that ended the Franco-Prussian War. At the ceremony, General Jan Christiaan Smuts, soon to be president of South Africa, was the only Allied leader to protest formally the Treaty of Versailles, saying it would do grave injury to the industrial revival of Europe.

At Smuts’ urging, Keynes began work on The Economic Consequences of the Peace. It was published in December 1919 and was widely read. In the book, Keynes made a grim prophecy that would have particular relevance to the next generation of Europeans: “If we aim at the impoverishment of Central Europe, vengeance, I dare say, will not limp. Nothing can then delay for very long the forces of Reaction and the despairing convulsions of Revolution, before which the horrors of the later German war will fade into nothing, and which will destroy, whoever is victor, the civilisation and the progress of our generation.”

Germany soon fell hopelessly behind in its reparations payments, and in 1923 France and Belgium occupied the industrial Ruhr region as a means of forcing payment. In protest, workers and employers closed down the factories in the region. Catastrophic inflation ensued, and Germany’s fragile economy began quickly to collapse. By the time the crash came in November 1923, a lifetime of savings could not buy a loaf of bread. That month, the Nazi Party led by Adolf Hitler launched an abortive coup against Germany’s government. The Nazis were crushed and Hitler was imprisoned, but many resentful Germans sympathized with the Nazis and their hatred of the Treaty of Versailles.

A decade later, Hitler would exploit this continuing bitterness among Germans to seize control of the German state. In the 1930s, the Treaty of Versailles was significantly revised and altered in Germany’s favor, but this belated amendment could not stop the rise of German militarism and the subsequent outbreak of World War II.

In the late 1930s, John Maynard Keynes gained a reputation as the world’s foremost economist by advocating large-scale government economic planning to keep unemployment low and markets healthy. Today, all major capitalist nations adhere to the key principles of Keynesian economics. He died in 1946.


Proclamation of the German Empire, 1871 18 January 1871

At the end of the War of 1870, France lay defeated and invaded by its enemies. Chancellor Bismarck proclaimed the German Empire in the Hall of Mirrors. Following the humiliations meted out by Louis XIV and Napoleon I, Germany finally had its revenge.

France declared war against Prussia on 19 July 1870. On 2 September the French forces in Sedan surrendered, and Prussia invaded France. On 19 September the siege of Paris began, and the first troops arrived at Versailles. On 5 October Wilhelm I and Bismarck entered the city and prepared the proclamation of the German Empire in the Palace.

After its campaigns against Austria and Denmark in the mid-1860s Prussia had increased its territory and grown stronger, and it now stretched from the Rhine to Russia. Chancellor Bismarck intended to federate the other German states around Prussia to build an empire at the expense of its rival, the Austro-Hungarian Empire. Bismarck's aim was to become the new major power in the centre of Europe, between France and Russia. He constituted the North German Confederation, which united all the states except those in the south, and which was joined in 1870 by Hesse, Baden, Bavaria and Württemberg. King Louis II of Bavaria refused to join the other German princes at Versailles, perhaps out of respect for the location and the legacy of Louis XIV. Whatever the reason, his brother Othon negotiated in his place. The proclamation of German unity had begun.

On 16 December 1870 a delegation from the parliament of North Germany arrived at Versailles to beg the Prussian king to accept the title of Emperor of Germany. The Confederation was dissolved on the 20th, and the proclamation of the Empire was set to be delivered on 18 January 1871 in the Hall of Mirrors. An altar was installed in the centre for a religious ceremony, and a platform was built near the Cellule de crise, opposite to where Louis XIV’s throne had once stood. Six hundred officers and all the German princes were present, except for Louis II. After the Te Deum the proclamation was read out by Bismarck, dressed in a cuirassier uniform. At the end the Grand Duke of Bade cried: “Long live His Majesty Emperor Wilhelm!”

Anecdote

Following the surrender by the French army in Sedan, which marked the fall of the Second Empire, the Germans arrived in Versailles and occupied the town. The King of Prussia took up residence in the Prefecture. The Palace was closed to the public, and the Hall of Mirrors was turned into a military hospital.

Shouts of “Hurrah!” rang through the hall. The chancellor had achieved his dream, beneath the paintings by Le Brun extolling the victories of Louis XIV over the Rhine, and had got his revenge for the Battle of Jena in 1806. The Germans then made way for the deputies of defeated France.


Two fighting fronts, 3 armed services and the fourth arm of defence

Since 1934, British rearmament had been predicated on long-term deterrence rather than imminent conflict, based on the Treasury doctrine that economic stability was the fourth arm of defence. By February 1939 this had changed: Hitler’s aggression, the Berlin-Rome-Tokyo axis, Nationalist victory in the Spanish Civil War and the uncertainties of American and Russian policies meant that ‘military strategy was determining economic policy rather than the other way round’.[vi] All 3 armed services were competing for resources and equipment, scrambling to match (exaggerated) estimates of German military might.

The one thing the Chiefs of Staff agreed was that Britain would struggle to fight on more than one front at once. But Chamberlain’s attempts to secure the Mediterranean foundered on Mussolini’s ambitions, and British interests in the Far East were threatened by Japanese plans for a Pan-Asian ‘new order’, while the USA urged support for the beleaguered Chinese nationalists in the bitter Sino-Japanese conflict.

The military challenges were diverse and demanding. 20,000 British troops were pinned down in peacekeeping operations in Palestine, while Chamberlain’s resolution, however, was confirmed by domestic, as well as international considerations.


Primary Sidebar

Archaeology At Uxbenka Belize Points To Ancient Maya Wealth Disparity

Archaeology digs of numerous houses excavated at two sites in southern Belize is providing insight into gaping wealth inequality in ancient Maya cities – a disparity that researchers believe was closely linked to despotic leadership. Archaeologists on Wednesday said they studied remains of 180 homes in the medium-sized city of Uxbenká and 93 homes in [&hellip]

Belize Population By District And Sex

Here are the statistics of Belize’s population broken down by district and sex calculated as at 2010 courtesy of the Statistical Institute of Belize. From left to right the figures show Total, followed by Male and Female population totals. Population COUNTRY TOTAL Update: 420,000 – Citation 14 June 2021 Dr. Natalia Largaespada Beer, Maternal & [&hellip]

Iris Salguero Is Miss Belize Universe 2021

The new Miss Universe Belize 2020 – 2021 is 24 year old Iris Salguero from San Pedro. The announcement was made at a Miss Belize Universe Press Conference Reveal held today at the Best Western Hotel in Belize city. Iris Salguero grew up in San Pedro Ambergris Caye in Belize. As one of twelve siblings, [&hellip]

The Perils Of Living In Paradise

Belize is oft described as a tropical paradise. First inhabited by the Mayas. And then invaded by European settlers and pirates, the idyllic Caribbean destination in Central America attracts immigrants and expats looking for adventure, sunny clime and opportunity. Add to the mix the rich and famous and it can be a potent brew. Such [&hellip]

Expat Heroic Stand Against Marauding Sea Pirates

Austrian national and Placencia resort owner Christian Gigi Gusenbauer fought off sea pirates on his island home Friday 19 February. It happened at about 6:45 pm when Christian was alone on his Private Haven island located in the Lark Caye Range. That’s when he saw three to four dark-skinned men wearing hoodies approaching his house. [&hellip]



Commentaires:

  1. Tygogor

    Ainsi qu'à l'infini n'est pas loin :)

  2. Calchas

    Je ne peux pas participer maintenant à la discussion - il n'y a pas de temps libre. Je reviendrai - j'exprimerai nécessairement l'opinion sur cette question.

  3. Lycaon

    Dans ce quelque chose est et c'est la bonne idée. Je le garde.

  4. Guljul

    Bien sûr. Et je suis tombé sur ça. Nous pouvons communiquer sur ce thème.

  5. Nakazahn

    Votre question comment considérer?



Écrire un message